Ciccolini

Il devra comparaître demain devant la commission de discipline de la LFP : Une lourde sanction attend Ciccolini

L’entraîneur français, François Ciccolini, qui voit sa deuxième expérience dans le championnat algérien tourner encore au vinaigre après son limogeage dimanche passé par la direction de l’USMA, pourrait être interdit d’exercer en Algérie à l’avenir.

Démis de ses fonctions par le club algérois dimanche pour avoir boycotté la cérémonie de remise des médailles de la Supercoupe d’Algérie face au CR Belouizdad (1-2), François Ciccolini a été suspendu par la commission de discipline de la LFP.
Le désormais ex-coach des Rouge et Noir devrait également comparaitre demain devant ladite commission pour justifier son comportement à l’issue du match de la Supercoupe d’Algérie disputé samedi soir au stade du 5 Juillet.
«L’entraîneur en chef de l’USM Alger Ciccolini François est suspendu par la commission de discipline de la LFP jusqu’à son audition le 26/11/2020 à 11h00. », écrit la LFP qui a appuyé la décision prise par la direction de l’USMA de limoger le technicien corse au lendemain du derby face au CRB « pour avoir enfreint aux règles du protocole en s’abstenant de monter à la tribune officielle pour recevoir sa médaille.»
François Ciccolini qui n’a plus donné signe de vie depuis samedi soir, est passible d’une “interdiction de toute fonction et/ou activité en relation avec le football avec proposition de radiation à vie en Algérie », comme le stipule le code disciplinaire de la FAF.
Il y a lieu de rappeler que le technicien français avait eu un premier passage dans le championnat algérien pas vraiment fameux, après s’être accroché avec le président de la JSK de l’époque, feu Hannachi, ce qui lui a valu d’être limogé de son poste.
Pour revenir à l’USMA, la direction de ce club n’a pas tardé à trouver un remplaçant à Ciccollini puisque son adjoint Benaraïbi Bouziane a été promu entraîneur en chef, comme l’a annoncé le club de Soustara sur sa page officielle Facebook.
La direction de l’USMA a décidé de confier la responsabilité de l’équipe professionnelle à Benaraïbi Bouziane en remplacement de François Ciccolini. Benaraïbi Bouziane sera assisté de Nicolas Baup (préparateur Physique) et Mohamed Benhamou (entraineur des gardiens de but) », a indiqué la formation de Soustara dans un communiqué. Âgé de 51 ans, Benaraïbi Bouziane dont c’est la première expérience en tant qu’entraîneur en chef sur un banc de touche, présente toute de même une carte de visite assez éloquente. Né à Oran, Benaraïbi a grandi en France et a occupé plusieurs postes en tant qu’entraîneur-assistant notamment l’AS Monaco et le Stade Rennais. Il a également travaillé dans plusieurs clubs à l’étranger dont Umm Salal (Qatar), Oldham Athletic (Angleterre) et le Ahly Djeddah (Arabie Saoudite).
Hakim S.