11.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Exploitation du dividende démographique : Appel à la mise en place d’une feuille de route

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) a organisé, hier, à Alger, à l’Ecole supérieure d’hôtellerie et de restauration d’Aïn Bénian (Alger), le premier forum sur le dividende démographique dans la région Mena.

Présent à l’occasion, le secrétaire général du ministère de la Santé, Ali Rezgui a souligné le rôle de cette rencontre de haut niveau, qui représente selon lui « une occasion privilégiée pour établir une compréhension commune sur le dividende démographique et identifier les options pratiques pour son exploitation ». Conscient que le dividende démographique constitue un levier de croissance, Rezgui a appelé « les États et les gouvernements à élaborer une feuille de route en vue d’accélérer la mise en œuvre d’une initiative continentale sur le dividende démographique au bénéfice de l’Afrique », et ce, grâce aux recommandations et études établies jusque là. Pour lui, « ces études ont montré qu’aucun pays ne s’était développé sur le plan socio-économique sans une baisse parallèle des taux de natalité ». Plus explicite, il a soutenu que « la baisse de la mortalité et de la fécondité, crée une pyramide des âges favorables avec une proportion élevées des jeunes actifs par rapport au nombre de personnes dépendantes, jeunes ou âgés ». Toutefois, il reconnaitra que ce bonus ne se transforme en dividende démographique que lorsque la population en âge de travailler jouit d’une bonne santé, dispose d’un niveau d’éducation élevé, tout en ayant accès à un emploi. Tout en rappelant que l’année 2017 est placée en Afrique sous le thème « Exploiter le dividende démographique en investissant dans la jeunesse », l’intervenant a certifié que la rencontre contribuera certainement à mettre en place « des actions concrètes pour tirer profit de ce potentiel démographique ».
Entre autres, l’intervenant a rappelé l’engagement de « l’Algérie pour un programme d’action sur la population et le développement ». Dans ce registre, il a appelé à la mise en place d’un organisme technique pour la prise en charge des questions de la population et du développement à l’instar de l’Union africaine (UA). Cet organisme technique aura pour mission le transfert des nouvelles connaissances, l’échange des expériences, l’orientation en matière de choix stratégiques à développer et de décisions à prendre, a indiqué le représentant du ministère de la Santé. Par ailleurs, tout en soulignant les « progrès tangibles et appréciables » enregistrés par l’Algérie, le responsable a rappelé que notre pays a réussi à réduire la pauvreté absolue de 14% en 1995 à 5 % en 2011.
Sur le volet de la santé, l’intervenant a noté le recul significatif de la mortalité infantile et maternelle et la progression positive de l’espérance de vie dépassant actuellement 77 ans (76.7 ans pour les hommes et 78 ans pour les femmes en 2015). De surcroit, il a mis l’accent, sur l’accès aux prestations de la santé reproductive, la planification familiale, les médicaments essentiels, la lutte contre le SIDA, ainsi que l’amélioration notable des conditions d’habitat notamment le raccordement aux réseaux d’alimentation en eau potable et de l’assainissement et l’éradication de l’habitat précaire. Par ailleurs, le responsable, a précisé que le plan d’action du gouvernement algérien pour la période 2014-2019 s’inscrit dans une optique de consolidation des acquis sociaux et économiques.
Pour ce qui est des questions relatives aux besoins des adolescents (les 10-24 ans), le même responsable a révélé qu’elles figurent parmi les priorités tout autant que d’autres qui ne sont pas de moindre importance, notamment l’emploi et le chômage des jeunes, la formation et l’enseignement de qualité ainsi que la lutte contre les multiples fléaux sociaux. Pour sa part, Luay Shabaneh, directeur de l’UNFPA pour la région des États arabes a attesté que la rencontre « va permettre d’établir une comparaison avec les expériences réalisées dans les autres régions ». Ainsi, il a rappelé que l’Union africaine a officiellement approuvé une feuille de route pour la réalisation du «dividende démographique », en attendant que cette démarche soit de même dans la Ligue arabe.
Lamia Boufassa

Related posts

RÉCONCILIATION LIBYENNE : Une conférence sous l’égide de l’UA pour bientôt

courrier

La Russie condamne la proclamation de Trump  

courrier

La Confédération des syndicats algériens verra bientôt le jour : Le dossier d’agrément déposé le 12 novembre prochain

courrier

RÉTROSPECTIVE POLITIQUE : Quand la pandémie remet en question le rôle des partis

courrier

LEVÉE DE L’IMMUNITÉ PARLEMENTAIRE DE TLIBA ET SMAÏL BENHAMMADI : L’APN tranchera demain

courrier

SOUTIEN DE LA FRANCE À LA COLONISATION MAROCAINE : Manifestation à Paris pour dénoncer la complicité de la France dans les souffrances du peuple sahraoui

courrier