Protection

En raison des dégâts causés par les dernières intempéries : La Protection civile a opéré 5157 Interventions à travers le pays

La Protection civile a indiqué, hier, dans un communiqué, qu’elle a effectué, plus de 5000 interventions à travers le pays, durant la période allant de jeudi jusqu’à hier matin (samedi) très tôt, jours ayant connu un temps pluvieux et glacial qui persiste dans plusieurs régions du pays.

Les appels de secours concernent, dans la majorité des cas, selon la même source, des accidents de la circulation, domestiques ou évacuation sanitaire, extinction d’incendie et glissements de terrain. Plusieurs accidents mortels de la circulation ont été, en effet, enregistrés durant cette période, à travers les routes du pays, ayant causé le décès de 09 personnes et 14 autres blessés, ces derniers ont été pris en charge sur les lieux et évacués vers les établissements hospitaliers les plus proches du lieu de l’accident, par les secours de la Protection civile.
Par ailleurs, des soins de première urgence ont été prodigués à 25 personnes incommodées par le monoxyde de carbone CO émanant des appareils de chauffage et de chauffe-bain. La Protection civile de la wilaya d’Alger a signalé des glissements de terrain, survenus à Bologhine, causant des dégâts à 11 véhicules stationnés à la rue Omar Gherdis, heureusement sans faire de victimes.
Cependant, un effondrement d’un mur extérieur d’une habitation, sise à la rue Abdelkader Chebouha, Commune de la Casbah, a causé des blessures à une femme et créé une grande peur et panique chez les habitants, dont ceux demeurant, à ce jour, dans des habitations vétustes.
Et suite au cumul de neige dans la Wilaya de Jijel, la circulation a été coupée en raison de l’effondrement partiel du pont el-Moulak, dans la commune d’el Anser, privant ainsi les citoyens d’accéder à d’autres voies dans leurs déplacements. Suite aux dernières intempéries, beaucoup de personnes ont étais victimes aussi de la mauvaise qualité de nos routes, en l’absence de travaux réguliers d’entretien, causant des flaques et parfois même des lacs d’eau, que le conducteur découvre par surprise, sur le chemin emprunté pour aller à ces occupations.
Des situations et des scènes devenues récurrentes, notamment ces dernières années, dès que l’hiver se pointe. Malgré les multiples interventions du personnel de la Protection civile, ces derniers appellent les citoyens à davantage de vigilance, sur nos routes et à prendre les précautions nécessaires pour ne pas rallonger la liste des victimes du monoxyde de carbone (CO), émanent des appareils de chauffage et de chauffe-bain.
Atif Younes