13.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
À LA UNE

ELLE PARTICIPE AU SOMMET AFRICAIN SUR LE CLIMAT : Nouveau succès diplomatique pour la RASD

La République arabe sahraouie démocratique (RASD) multiplie les succès diplomatiques.
Dimanche soir, son président et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, était à Naïrobi (Kenya), sur invitation du président du Kenya et président du Comité des chefs d’État et de Gouvernement africains sur le changement climatique, William Ruto, pour participer au Sommet africain sur le climat qui s’est ouvert lundi et durera trois jours. Il s’agit du premier Sommet africain sur la lutte contre le changement climatique. Brahim Ghali a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international Jomo-Kenyatta, par le ministre des Affaires étrangères kényan, Alfred Mutua, accompagné de hauts responsables, de l’ambassadeur du Kenya accrédité auprès de la République sahraouie, ainsi que de l’ambassadeur sahraoui à Naïrobi, rapporte l’agence de presse sahraouie SPS. La délégation qui accompagne le président sahraoui est composée du ministre des Affaires étrangères, Mohamed Sidati, du conseiller à la Présidence, Abdati Brika, de la conseillère à la Présidence chargée de l’information et du monde arabe, Nana Labat Rasheed, du directeur du protocole, Salah Al-Abd, de l’ambassadeur représentant permanent auprès de l’Union africaine, Lamin Baâli, et de l’ambassadeur sahraoui auprès du Kenya, Mohamed Limam Mohamed Ali. Il y a quelques jours, Brahim Ghali était à Johannesburg où il a pris part à la 15ème session du Sommet des BRICS. En avril dernier, les vice-ministres des Affaires étrangères et envoyés spéciaux du groupe des BRICS avaient pris position en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui, en soulignant « la nécessité de parvenir à une solution politique durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara occidental, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies ». Ils ont, à ce titre, exprimé leur « soutien total à la mise en œuvre de la MINURSO », autrement dit au processus qui mène au référendum d’autodétermination et à l’indépendance du Sahara occidental. La RASD confirme ainsi sa position sur le continent africain.  Au début de cette année, en février,  le ministre des Affaires étrangères de la RASD, Mohamed Sidati, avait même posé la candidature du Sahara occidental pour le poste de premier vice-président de l’Union africaine (UA), en tant que représentant de la région Afrique du Nord. L’Agence de presse sahraouie qui donnait l’information avait précisé que cette candidature était présentée comme un service rendu à l’Afrique et en conformité avec les principes et les valeurs fondatrices de l’UA. C’était une façon de concrétiser le droit de la RASD à occuper des fonctions au sein de l’UA, à représenter dignement son pays dans cette instance africaine et à contribuer au développement des institutions et des performances de l’UA. Un an auparavant, en février 2022, la participation de la RASD aux travaux du Sommet Union européenne (UE)/Union africaine (UA), tenu à Bruxelles, confirmait déjà que l’État sahraoui est une réalité nationale, continentale et internationale irréversible.
M’hamed Rebah

Related posts

L’ALGERIE SOUTIENT LA SYRIE ET L’IRAK ET AVERTIT LES SEMEURS DE TROUBLES : Le Moyen-Orient au bord du chaos !

Redaction

CRÉATION DE NOUVELLES WILAYAS DÉLÉGUÉES DANS LE CADRE DU RÉAMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE : Aller vers le citoyen de l’Algérie profonde

courrier

LE PRÉSIDENT MET EN AVANT, LORS DE L’INAUGURATION DE LA 23E FPA, L’ENTRÉE EN EXPLOITATION DES PROJETS STRATÉGIQUES : «L’Algérie est un chantier ouvert»

Redaction

EL-DJEÏCH L’A SOULIGNÉ DANS SON DERNIER NUMÉRO :  « Le 11 décembre 1960, source de détermination pour l’édification de l’Algérie »

Redaction

VAINCU PAR LA RÉSISTANCE PALESTINIENNE : Le mythe du renseignement israélien brisé

courrier

MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DU CONSEIL DES MINISTRES ET DES PROJETS DE LOI : Larbaoui s’est enquis de la situation de quatre domaines

Redaction