14.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

DÉCÈS TRAGIQUE DE BEKKOUCHE NACÉRA À LA CITÉ « OULED-FAYET 2 » : La colère des étudiants ne faiblit pas

Le décès samedi dernier d’une étudiante sans sa chambre à la résidence universitaire Ouled-Fayet II à Alger dans des circonstances tragiques continue de susciter l’émoi mais surtout la colère de ses camarades. Depuis ce jour, des rassemblements et des marches sont organisés quotidiennement par les résidentes des cités universitaires, pour dénoncer notamment leurs conditions d’hébergements détériorés ayant fini par coûter la vie à l’une d’entre elles.
Il faut dire que la mort de l’étudiante à l’École supérieur de l’enseignement nommé Bekkouche Nacera, originaire de la wilaya de Tiaret, a été la goutte qui a fait déborder le vase. Depuis des années, les étudiants ne cessent de réclamer l’amélioration des services universitaires à leur tête l’hébergement le transport et la restauration, sans que rien ne soit fait concrètement sur le terrain. Aujourd’hui, après qu’une vie soit malheureusement perdue en raison des conditions difficiles dans les cités, qui poussent les étudiants à se débrouiller comme ils le peuvent pour se réchauffer ou pour se nourrir, et ce au détriment de leur sécurité, rien ne semble pouvoir arrêter ou calmer leur colère. Des rassemblements sont organisés tous les jours y compris le soir par les résidents et les résidentes de ces cités universitaires à travers le pays pour exprimer leur ras-le-bol et leur désarroi. Dimanche, des étudiants s’étaient même donné rendez-vous devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur à Ben-Aknoun afin d’appeler à une réelle prise de conscience des dangers auxquels ils font face quotidiennement. Il est à noter que ni les promesses du ministre du secteur de procéder à l’amélioration des œuvres universitaires, ni le limogeage du directeur de la cité universitaire Ouled-Fayet II n’ont réussi à absorber la colère des étudiants. Pour rappel, le MERS avait affirmé samedi dans un communiqué rendu public que le décès de l’étudiante (Bekkouche Nacéra) serait dû à un court-circuit électrique au niveau d’une résistance à l’intérieur de sa chambre et non à l’explosion d’une bouteille de gaz. Les services de la Protection civile avaient affirmé, pourtant, que l’incident a eu lieu suite à une explosion d’une bouteille de gaz (camping gaz) causant le décès de la jeune étudiante, originaire de Tiaret. Un incendie s’est également déclaré dans la chambre de la jeune fille, avait affirmé la même source. De leur côté, les services de la sûreté de wilaya ont ouvert une enquête pour déterminer les tenants et aboutissants de cet incident. Réagissant à ce terrible incident qui a secoué la famille universitaire, le ministre de l’Enseignement supérieur, Abdelbaki Benziane s’est engagé à prendre en charge le dossier des œuvres universitaires et de travailler pour l’amélioration des conditions d’hébergement des étudiants. Plusieurs mesures ont été prises, dans ce sens, a-t-il souligné, rappelant qu’une commission a été chargée d’élaborer un projet de réforme de ces œuvres qui sera présenté au Premier ministre et au président de la République. Aussi, il a promis que toute les dispositions seront prises afin d’éviter qu’un tel scénario se reproduise, tout en assurant que les protes du dialogue seront ouvertes aux différentes organisations estudiantines afin de discuter et travailler ensemble pour tenter de trouver des solutions aux problèmes auxquels font face les étudiants quotidiennement.
Ania Nait Chalal

Related posts

LE FRONT POLISARIO TIENT SON 16E CONGRES ET PRETE SERMENT : Chasser l’occupant et parachever la souveraineté

courrier

Tassili Airlines : Nouvelle ligne Alger-In Salah-Tamanrasset à partir de la mi-décembre

Redaction

SECTEUR DE L’ÉDUCATION : Vers une opération de recrutement d’enseignants

courrier

CORRUPTION DANS LE SECTEUR DES RESSOURCES EN EAU : Sellal et Berraki devant le juge instructeur

courrier

Accord préférentiel Algérie-Tunisie : Les exportations en baisse de 4,5%

courrier

PARTENARIAT TURQUIE-AFRIQUE : Promesse d’investissements dans le continent

courrier