MCA

Confrontée à des problèmes financiers : Sonatrach prépare-t-elle son retrait des clubs de football ?

Comme tout le monde le sait, la plus grande firme économique en Algérien, à savoir, Sonatrach, ne traverse pas une période faste. La crise sanitaire qui secoue le monde, et qui a eu parmi d’autres conséquences la chute du prix du pétrole, s’est répercutée négativement sur ses entrées d’argent, sachant qu’il s’agit de la principale ressource financière du trésor public. Cette situation conduit naturellement les plus hauts responsables de l’état à prendre les mesures qui s’imposent pour limiter les dépenses, des mesures dont pourraient faire les frais les clubs de football affiliés au Groupe Sonatrach.
à ce propos, dans les milieux du MCA, l’on commence à s’interroger depuis quelques temps sur le devenir du club qui a été placé sous le giron de Sonatrach en janvier 2013.
Le doute gagne la famille du Doyen au regard des informations qui commencent à circuler dans les coulisses de la firme pétrolière nationale et selon lesquelles cette dernière se prépare tout simplement à céder ses actions, et celles de ses différentes filières auxquelles sont rattachés deux autres clubs de l’élite, à savoir le CSC et la JSS. Ces deux formations ont été à leur tour mises sous la coupe de deux filiales de Sonatrach en 2013, une opération qui devait concerner également le MCO sauf que le flou qui entourait à l’époque la situation administrative de ce club privé d’un tel ‘’privilège’’.
Justement, ce qui a le plus alimenté les spéculations au sujet d’un probable retrait de Sonatrach des affaires des clubs de football dans un avenir proche, la récente position de la filiale Hyproc vis-à-vis de la poursuite du processus de son rachat des actions de la société sportive du MCO. Cette entreprise, spécialisée dans le transport maritime des hydrocarbures, vient, en effet, de mettre un terme aux derniers espoirs des ‘’Hamraoua’’ de voir leur formation affiliée à cette entreprise implantée à Arzew. Cela a eu lieu lors d’une réunion ayant regroupé les deux parties la veille de l’Aïd et au cours de laquelle les représentants d’Hyproc auraient laissé entendre à leurs interlocuteurs qu’un éventuel rachat des actions de leur club est devenu tout simplement impossible, et que l’entreprise mère songe même à se ‘’débarrasser’’ des clubs lui appartenant jusque-là.
En attendant que les choses soient tirées au clair à ce propos, Sonatrach a déjà pris la décision de réduire sensiblement le budget annuel alloué aux clubs y affiliés au titre de l’exercice de 2020. Cette réduction sensible oblige les directions des formations concernées à plafonner les salaires de leurs joueurs à partir de la saison prochaine. Pas plus tard d’ailleurs que la fin de cette semaine, le président du MCA, Nacereddine Almas, a réitéré l’engagement du conseil d’administration du club de ne plus accorder de gros salaires aux joueurs dont certains touchent actuellement jusqu’à 300 millions de centimes mensuellement.
Hakim S.