Box office

Box-office US : Dumbo s’envole en tête

Disney sort un nouveau Dumbo : cette simple phrase aurait dû rapporter une bonne centaine de millions au studio de Mickey, pas vrai ? Et bien non. Le Dumbo de 2019 démarre premier au box-office (c’est le troisième Disney à accomplir ça en 2019), mais en rapportant seulement 45 millions de dollars.

C’est inférieur aux prédictions du studio, qui visait entre 50 et 60 millions. Seul Peter et Elliott le dragon a fait moins bien niveau démarrage (21,5 millions en août 2016) dans la catégorie « remake en live action d’un classique animé Disney ». Cendrillon et Maléfique démarraient à 67 et 69 millions ; Le Livre de la jungle, Alice au Pays des merveilles et La Belle et la Bête dépassaient tous les 100 millions. Le film d’origine -pourtant un classique adoré- est-il trop vieux pour séduire le public familial américain ? C’est la théorie des médias US, en tous cas. Et faut-il s’inquiéter pour la carrière mondiale du petit éléphant volant version 2019, filmé par Tim Burton ? si Le Retour de Mary Poppins, sorti à Noël dernier, a terminé sa carrière mondiale à 348 millions, il semble que Dumbo ne parvient non plus à séduire le reste du monde en gagnant que 71 millions de dollars hors des frontières américaines. Ceci dit, pas trop d’inquiétude à se faire pour Disney : Captain Marvel est bientôt milliardaire, Avengers : Infinity War s’apprête à devenir le plus gros hit de l’année, et côté remakes en live action, même si le risqué Aladdin marche comme Dumbo, Le Roi lion en juillet devrait aisément faire péter les compteurs.
Us, le film d’horreur de Jordan Peele, se retrouve en deuxième position en deuxième semaine. 33,6 millions de dollars de mieux, pour un total américain de 128,2 millions. Budget estimé : 20 millions. Assorti d’un triomphe critique, Us transforme bel et bien l’essai de Get Out et fait de Peele l’un des artistes majeurs de l’Amérique d’aujourd’hui.
Captain Marvel est troisième avec 20,5 millions raflés pour son quatrième week-end. Total américain : 353,8 millions. Total mondial : 990 millions. Encore un petit effort et Captain Marvel -pour l’instant plus gros hit US de 2019- sera le 7ème film milliardaire du Marvel Cinematic Universe. Pour son troisième week-end, la comédie romantique Five Feet Apart rapporte 6,2 millions de dollars. Avec 35,8 millions de dollars rapportés pour un budget estimé à 7 millions, Five Feet Apart confirme son statut de succès surprise du début d’année.
Unplanned démarre en cinquième position avec 6,1 millions de dollars seulement. Soit l’équivalent de son budget, estimé à 6 millions. Ce petit film distribué par Pure Flix, spécialisé dans les films chrétiens (le gros succès God’s Not Dead en 2014, c’est eux), est en réalité un tract anti-avortement adaptant l’histoire vraie d’Abby Johnson, ancienne employée d’un centre d’avortement qui décide de dénoncer la pratique. Le film n’a quasiment eu droit à aucune promo pour éviter les manifestations des pro-avortements, et la plupart des chaînes de télé auraient évité de passer des teasers d’Unplanned (dont le titre apparaît mérité, donc) à cause de son message… hum, conservateur, disons. Ce Bible Belt movie n’est pas autant flingué par la critique que prévu (53% de bonnes critiques sur Rotten Tomatoes, par exemple), même si son message est bien évidemment critiqué. En tous cas, c’est le deuxième meilleur démarrage d’un film Pure Flix derrière God’s Not Dead (7 millions) malgré sa quasi-absence de promo et son interdiction aux moins de 17 ans (à cause d’une scène d’avortement paraît-il un peu violente). On ne sait pas si Dieu est avec Pure Flix, mais celles et ceux qui y croient vont voir leurs films.
Enfin, citons le démarrage de Beach Bum, mais pas pour de bonnes raisons : 1,8 millions de dollars dans 1 100 salles. C’est le pire démarrage de la carrière de Matthew McConaughey pour un film sorti dans plus de 1000 salles (encore pire que le thriller Serenity en janvier dernier), et c’est beaucoup, beaucoup, beaucoup moins bien que Spring Breakers d’Harmony Korine (4,8 millions dans 1 104 salles en mars 2013). Bref, ce film où McConaughey joue un poète gentiment gonzo adepte de drogues douces et de bière s’annonce comme un échec malgré son petit budget de 5 millions.