Bientôt en fin de contrat : L’entraîneur Bouakaz dit accorder la priorité au MC Oran

L’entraîneur du MC Oran, Moez Bouakaz, a indiqué lundi qu’il accordait la priorité au club-phare de la capitale de l’Ouest, avec lequel son contrat expirera en fin de saison en cours. « Certes, mon bail prendra fin en juin prochain, mais je donne ma priorité au MCO, un club où je me sens très bien et avec lequel j’ambitionne de réaliser beaucoup de belles choses», a déclaré l’entraîneur à l’APS.

Arrivé l’été dernier au Mouloudia d’Oran, Bouakaz est déjà adulé par les fans locaux, surtout qu’il est en train de réaliser un parcours de premier ordre avec les Hamraoua en championnat de Ligue 1, où ils occupent la deuxième place au classement à quatre points du leader, le CS Constantine, mais avec un match en moins. Du coup, ils sont nombreux les supporters oranais qui exercent, d’ores et déjà, une grosse pression sur leurs dirigeants pour les pousser à prolonger le contrat du technicien Suisso-tunisien. Les partisans de ce technicien disent craindre que ce dernier soit «chipé» par une autre formation, surtout que sa cote a sensiblement grimpé depuis qu’il a rejoint le MCO. En fait, Bouakaz lui-même reconnait disposer, d’ores et déjà, de contacts de la part d’autres formations qui veulent s’attacher ses services en vue de la saison à venir, mais sans pour autant dévoiler leurs noms. Néanmoins, l’intéressé a tenu à rassurer ses fans à Oran qu’il n’a nullement l’intention de trahir la confiance placée en (lui) par le président du club, Ahmed Belhadj, ne tarissant pas d’éloges, au passage, sur le patron des Hamraoua notamment en lui donnant «carte blanche». «Si on est en train de réaliser de bons résultats avec le MCO, c’est parce que le staff technique a les coudées franches dans le domaine technique. Le président Belhadj ne s’est jamais immiscé dans notre travail dans ce registre, et c’est tout à son honneur, car ils sont rares les présidents de club en Algérie à se comporter de la sorte» , s’est encore réjoui le coach qui, rappelle-t-on, est à sa quatrième expérience dans le championnat algérien, après avoir exercé respectivement à l’ES Sétif, l’USM Bel-Abbès et au RC Relizane. Le MCO, forcé au repos depuis le 23 février jusqu’au 12 mars en cours, fera un déplacement périlleux chez le MC Alger (4e au classement) en match de mise à jour de la 22e journée, avec l’objectif de remporter les trois points de la victoire pour réduire à une seule unité l’écart avec le leader, le CSC. A propos justement de ce rendez-vous très attendu, Bouakaz tente d’éviter une pression supplémentaire à ses protégés en qualifiant la partie «d’ordinaire».