APC d’El Harrach : Un certificat de décès délivré pour un « vivant »

C’est loin d’être une blague de mauvais goût. Un certificat de décès a été délivré en aout dernier par l’APC d’El Harrach, à la place d’un acte de naissance. Le dénommé Ahmed El Amine Zerrouki a eu la mauvaise surprise de s’attribuer un certificat de décès à la place d’un acte de naissance. Ce dernier n’a pas pris la peine de vérifier et a déposé le document en langue étrangère auprès de l’administration française ce qui lui a causé de nombreux ennuis. En effet, il affirme que le pays hôte (la France, Ndlr) a ouvert une enquête pour fraude de document administratif. Mais ne précise cependant, pas les répercussions de l’incident sur sa situation en France. Afin d’y remédier à l’erreur, l’APC s’est contentée d’adresser une attestation administrative, qui affirme qu’il s’agirait d’une erreur due à une « ressemblance entre les deux attestations ». Selon l’attestation dont nous avons pu vérifier l’originalité, il est mentionné qu’au « vu des données présentées par la mère Baya Bousba concernant son fils nommé Ahmed El Amine Zerrouki pour une erreur administrative après avoir retiré un extrait de naissance original en langue étrangère ou l’une de nos administrateurs a signé sur ce document en attribuant un acte de décès en langue étrangère au lieu de l’extrait de naissance à cause d’une ressemblance entre les deux attestations ». « En informe qu’il y a eu une erreur de notre part en attribuant ce document qui n’existe pas », rassure l’APC mais ne livre pas de détails quant aux mesures de sanctions prises à l’encontre de l’agent administratif ayant commis cette « bourde ».

L’air pollué de Pékin va donner son premier bijou
Le ciel devrait légèrement s’éclaircir là où cette tour s’est installée à Pékin, jeudi 29 septembre. L’artiste néerlandais Daan Roosegaarde a fait de son projet d’aspirateur à pollution une réalité, dans un parc de la capitale chinoise. Il avait présenté son concept en 2015 à la suite d’un séjour à Pékin pendant lequel, depuis sa chambre d’hôtel, il n’avait pu voir au-dehors, à cause des particules polluantes. En toute logique, c’est dans cette ville que la tour s’est installée pour la première fois. Elle se déplacera dans d’autres villes chinoises dans le courant de l’année. Cette tour est un purificateur d’air qui agit comme un aspirateur, capable de nettoyer 30.580 mètres cubes d’air en 1 heure, d’après les déclarations du studio de design. La tour est approvisionnée en énergie éolienne, elle capture 75% des particules de 2,5 à 10 micromètres, la taille exacte des particules fines en suspension dans l’air. « Si vous tenez un ballon dans les mains et que vous le caressez, il va produire de l’électricité statique et attirer vos cheveux », explique l’artiste à CNN. « À la place des cheveux, la tour attire les particules. Puis, le Néerlandais compresse ce matériau pour les insérer dans des bagues ou des boutons de manchette. Chaque bijou contient les particules présentes dans 1 mètre cube d’air. Ou comment redéfinir la notion de préciosité.

USA Today rompt avec sa tradition en prenant position, contre Trump
Washington – Le quotidien américain USA Today a rompu avec sa tradition en prenant position vendredi dans la course à la Maison Blanche, appelant son lectorat à résister au chant des sirènes d’un dangereux démagogue et à rejeter le candidat républicain Donald Trump. Mais il n’a pas pour autant apporté son soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton, car le comité éditorial n’est pas parvenu à un consensus. S’adressant aux électeurs, le journal écrit: Allez voter, mais simplement pas pour Donald Trump. Peu importe ce que vous faites, toutefois résistez au chant des sirènes d’un dangereux démagogue. Le journal, l’un des plus lus aux Etats-Unis, ne s’était jamais prononcé dans une élection présidentielle en 34 ans d’existence. Nous n’avons jamais vu de raison de modifier notre approche. Jusqu’à maintenant, justifie le comité dans un texte accompagnant un édito intitulé Ne votez pas Trump. Selon un consensus à l’unanimité du comité éditorial, (le milliardaire est) inapte pour la présidence, souligne l’édito. Depuis le jour où il a déclaré sa candidature il y a quinze mois jusqu’au premier débat présidentiel cette semaine, Trump a démontré à maintes reprises son manque de tempérament, de connaissances, de constance et d’honnêteté dont les Etats-Unis ont besoin chez leurs présidents, poursuit-il.

Sortie de la 19e promotion des inspecteurs de police à Blida
La 19e promotion des inspecteurs de police, ayant obtenu le grade d’officiers judiciaires, a prêté serment, hier, à la Cour suprême de Blida. La cérémonie de prestation de serment, qui a concerné 51 inspecteurs de police, dont deux éléments féminins, s’est déroulée sous la présidence de la juge Khelfaoui Zoleikha, en présence de cadres de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Selon le directeur de l’Institut national de la police criminelle de Saoula (Alger), le commissaire-divisionnaire Cheraitia Abdelkader, les éléments de cette promotion ont bénéficié, au niveau de son établissement, d’une formation de trois mois. Cette formation a porté notamment sur le Code pénal, les droits de l’Homme, les procédures pénales, la police scientifique, la lutte contre les drogues, et la médecine légale, le tout appuyé par des sorties de terrain. Il a souligné que cette formation est inscrite au titre de la « mise en application de la politique de la DGSN visant le renforcement de ses ressources humaines sur le terrain », ajoutant que les programmes de formation en question sont constitués à 65% de cours théoriques (législation) et à 25% de cours appliqués, en plus de sorties sur le terrain et d’exercices d’application. Ces cours sont assurés par des cadres confirmés de la Sûreté nationale, ainsi que de juges et autres cadres de secteurs partenaires de la police judiciaire.

Italie : Il tente d’incendier sa femme ; elle est indemne, lui s’est brûlé
Un homme s’est grièvement brûlé dans le nord de l’Italie en tentant d’incendier son épouse qui voulait le quitter, ont rapporté samedi des médias locaux. Cette rocambolesque histoire a eu lieu vendredi à Gorgonzola, dans la banlieue de Milan. Une violente dispute a éclaté entre les deux conjoints quadragénaires en instance de divorce, tous deux ressortissants albanais. Ne supportant par l’idée de la séparation, le mari s’est saisi d’un bidon d’essence pour asperger l’appartement ainsi que son épouse, avant d’allumer son briquet. Mais ce sont ses propres vêtements, arrosés involontairement dans son élan, qui ont pris feu. Son épouse est parvenue à sauter à temps par le balcon de l’appartement situé au premier étage d’un immeuble, suivie de peu par son mari. L’épouse est indemne, mais le mari a dû être hospitalisé dans un état grave, souffrant de brûlures au 3e degré.

FMI : le yuan chinois entre dans la cour des grandes monnaies mondiales
Le yuan chinois fait son entrée dans la cour des monnaies de référence aux côtés du dollar et de l’euro, scellant une importante victoire des autorités de Pékin dans leur quête de reconnaissance économique.
À partir de samedi, la devise chinoise sera officiellement partie intégrante de l’unité de compte du Fonds monétaire international, les droits de tirage spéciaux (DTS), où elle rejoindra les monnaies américaine et européenne, mais également la livre britannique et le yen japonais. C’est une « étape historique » pour Pékin, a affirmé la directrice générale du FMI Christine Lagarde, ajoutant que cette décision allait accélérer « l’intégration de l’économie chinoise dans le système financier et monétaire international ».
Concrètement, le changement ne devrait pas bousculer le rapport de forces sur le globe où le billet vert reste de loin le plus utilisé (41% des transactions mondiales) devant l’euro (30,8%) ou la livre (8,7%), selon la société financière Swift. Le renminbi devrait toutefois en profiter pour poursuivre son internationalisation naissante et pourra désormais atterrir dans les caisses des pays placés sous assistance financière du FMI.