Dinars

Alger : saisie d’un montant de 1,3 milliard de centimes en faux billets

Une somme de 1,3 milliards de centimes en faux billets a été saisie récemment par les Services de sûreté de la wilaya d’Alger qui ont arrêté 04 faux-monnayeurs pour association de malfaiteurs et falsification de billets de banque, a indiqué, mardi, un communiqué des services de sûreté de la wilaya d’Alger. La brigade économique et financière relevant de la police judiciaire de sûreté de la wilaya d’Alger a arrêté 4 individus pour escroquerie et saisi un montant de 1,3 milliard de centimes en faux billets, suite à une plainte déposée par un citoyen et son épouse auprès des services compétents, ajoute le communiqué. Selon la plainte, un ressortissant étranger aurait remis au couple, par le biais d’un inconnu, un montant de 822 millions de centimes en faux billets en coupure de 2000 DA, en contrepartie d’une somme de 250 000 en livre turque. Les services de la brigade économique et financière ont soumis le montant saisi aux services compétents, lesquels ont confirmé la falsification sous la supervision du procureur de la République territorialement compétent, précise la même source. Les informations recueillies lors des investigations ont permis l’arrestation des 4 individus impliqués et la saisie d’un montant de 449 millions de centimes en faux billets et deux billets de 100 dollars américains, soit un montant global de 1,3 milliard de centimes en faux billets. Après finalisation des procédures légales en vigueur, les prévenus ont été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent qui a ordonné le placement de trois d’entre eux en détention préventive et le quatrième sous contrôle judiciaire, conclut le document.

7 blessés dans le renversement d’un bus à Batna
Sept (7) personnes ont été blessées dans le dérapage et le renversement mardi d’un bus de transport de voyageurs, assurant la ligne Batna-Alger, dans la commune de Djerma (Batna), a-t-on appris du responsable de l’information auprès de la direction de la Protection civile. L’accident s’est produit sur un segment de la route nationale RN 3 au lieu dit «Ain Essekhoun’’, a indiqué le lieutenant Hassan Yahia-Cherif. Les blessés, âgés entre 22 et 57 ans, ont été secourus par les éléments d’intervention des unités secondaires de la Protection civile de Djerma, El Madher et Ain Yagout ainsi que ceux de l’unité principale de Batna. Six (6) blessés ont été transférés par les pompiers secouristes à la polyclinique d’El Madher, tandis que la 7ème victime, souffrant d’une fracture, a été évacuée par un citoyen au centre hospitalo-universitaire (CHU) de la ville de Batna, selon le responsable.

Saisie de 70 quintaux de matière première destinée à la fabrication de tabac à chiquer contrefait à Rouiba
Les services de la Gendarmerie nationale (GN) ont saisi à Rouiba (Alger) 70 quintaux de matière première destinée à la fabrication de tabac à chiquer contrefait et arrêté quatre (4) individus impliqués dans l’affaire, a indiqué mercredi un communiqué de la cellule de communication du Groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’Alger. La brigade de recherche de la Gendarmerie nationale de Rouiba a arrêté quatre (4) individus qui s’adonnaient à la fabrication de tabac à chiquer contrefait dans un atelier clandestin et saisi 70 quintaux de matière première, a précisé le communiqué. L’opération s’est soldée par la saisie de 1.602 boîtes comportant 338.250 sachets de 30 grammes, une somme de 120.000 dinars, 70 rouleaux de papier aluminium, 70 boîtes en carton et 4 machines utilisées dans la fabrication. La valeur des produits saisis est estimée à 5 milliards de centimes.
Agissant sur la base d’informations faisant état de l’existence d’un atelier clandestin dans la commune de Rouiba et dans la wilaya de Boumerdes spécialisé dans la fabrication et le traitement de tabac à chiquer contrefait, les gendarmes ont enclenché leurs investigations pour aboutir à l’arrestation des mis en cause en flagrant délit.

Un jeune enfant sur trois est mal nourri ou en surpoids
Un enfant de moins de cinq ans sur trois ne reçoit pas l’alimentation dont il a besoin pour bien grandir, s’alarme l’Unicef dans un rapport de grande ampleur publié mardi. «De nombreux pays pensaient avoir relégué la malnutrition au rang des problèmes du passé, mais ils découvrent qu’ils ont un nouveau problème très important» avec l’alimentation de leurs enfants, souligne Victor Aguayo, chef du programme nutrition de l’Unicef. Sur les 676 millions d’enfants de moins de cinq ans vivant dans le monde en 2018, environ 227 millions (environ un tiers) étaient sous-nutris ou en surpoids, et 340 millions (soit la moitié) souffraient de carences alimentaires, calcule l’agence de l’ONU pour la protection des enfants.
Sur fond de mondialisation des habitudes alimentaires, de pauvreté persistante et de changement climatique, un nombre croissant de pays cumulent ces différents visages de la malnutrition, compromettant leur développement futur, analyse l’Unicef, qui évoque un «triple fardeau».
«La façon dont nous comprenons et répondons à la malnutrition doit changer: il ne s’agit pas seulement de donner aux enfants assez à manger, il s’agit avant tout de leur donner la bonne alimentation», souligne Henrietta Fore, directrice de l’Unicef, dans un communiqué de presse accompagnant le premier bilan de cette importance sur le sujet publié par l’organisme depuis 20 ans.

Deux morts et trois blessés dans un accident de la route à Relizane
Deux personnes ont trouvé la mort et trois autres ont été blessées dans deux accidents distincts de la route survenus dans la wilaya de Relizane, a-t-on appris, mardi des services de la direction de la Protection civile.
Le premier accident s’est produit, lundi soir, sur la RN 90 au lieu-dit Djaïdia à Ouarizane, suite à une collision entre deux véhicules. Cet accident a fait un mort (36 ans) sur place et trois blessés. Ces derniers ont été évacués par les éléments de la protection civile vers l’EPH «Ahmed Francis» d’Oued Rhiou.
Le deuxième accident est survenu, également lundi, au niveau de la RN 04 au lieu-dit Chett, dans la commune d’Oued Djemaa où un véhicule a fauché une personne âgée de 51 ans qui traversait la route. La victime est morte sur place. Sa dépouille a été déposée à la morgue de la polyclinique de Hamadna. Deux enquêtes ont été ouvertes sur les circonstances de ces deux accidents.

2e édition des «Challenge Days»: dix équipes aux épreuves finales aujourd’hui
Dix équipes constituées de jeunes génies fraichement sortis des universités parmi les vingt ayant participé, ce mardi à la 2ème édition des «Challenge Days», pour présenter des solutions innovantes dans divers domaines ont pu passer avec sucées les épreuves du premier tour des éliminatoires. Ces dix équipes s’affronteront jeudi prochain et les quatre lauréats de ces «Challenge Days» bénéficieront d’une assistance personnalisée dans les incubateurs et seront accompagnés jusqu’à la concrétisation effective de leurs projets de création de start-up. Il y’a parmi les dix équipes choisies par un jury d’experts (9 jury), l’équipe qui a pu développer une serre intelligente, munie d’un dispositif isotherme automatisé pour produire des cultures multiples hors sol et plus particulièrement la production en continu (sur l’ensemble de l’année) de fourrage vert hydroponique pour l’alimentation animale. Dans le domaine de la santé, l’équipe qui a conçu «une semelle intelligente» pour la prévention du mal perforant plantaire chez le diabétique a vu sa solution applaudie par le jury l’a hissant vers la finale ainsi que l’équipe qui a fabriqué une machine agricole à traction numérique capable d’effectuer toutes les opérations agricoles à commencer par la préparation du lit de semence jusqu’à la récolte sans avoir recours aux tracteurs ni à la main d’œuvre. Un système de robotique basé sur les techniques de l’intelligence artificielle pour la gestion des serres agricoles et la détection des plantes malades. a été développé par une équipe de génies qui a vu sa solution hissée à la finale. Un système de gestion intelligent des déchets ménagers et assimilés a eu par ailleurs, gain de cause ainsi qu’un autre système innovant pour la surveillance et le diagnostic par thermographie dans la ferme moderne. Une solution facilitant la gestion, la recherche et la localisation des places de parkings a été retenue ainsi que le système de gestion des transports.
Pour rappel, le Centre de Recherche sur l’information scientifique et technique (CERIST) a organisé mardi à Alger la 2ème édition des «Challenge Days» destinée aux jeunes universitaires porteurs d’idées. Cette seconde édition ,qui est liée à des thématiques futuristes et ayant pour thème «la Vie intelligente et l’Environnement», s’étale sur 3 jours (15-17 octobre) avec pour ambition de mettre en pratique des idées innovantes et futuristes facilitant la vie quotidienne aux citoyens dans les domaines de l’environnement, de la santé et de l’agriculture.