Bois des cares

Alger : Livraison, début novembre, de la promenade du Bois des Cars à Dely brahim

La promenade du Bois des Cars à Dely Ibrahim (Alger) sera livrée début novembre, a-t-on appris lundi auprès du président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) de Dely Brahim, Kamel Hamza. Les travaux d’aménagement de la promenade du Bois des Cars qui s’étale sur une superficie de 7 hectares, au cœur de la commune, seront bientôt achevés, avec un taux d’avancement de 98%, et le projet sera livré fin octobre, voire début novembre «au plus tard», d’autant que cet espace naturel «constituera une véritable bouffée d’oxygène pour les habitants de Dely Brahim et des communes limitrophes», a fait savoir M. Hamza dans une déclaration à l’APS. Une enveloppe financière de 18 milliards de centimes a été affectée, du budget de la commune, à ce projet, lancé fin décembre 2018, a ajouté le même responsable.
La promenade compte des espaces réservés à la marche et à la pratique du sport, des aires de jeux et des espaces destinés aux familles, a souligné M. Hamza.
La promenade connaît, depuis un moment, une grande affluence des familles au niveau des parties achevées. «Nous ne pouvons pas empêcher l’entrée des habitants de la région qui attendaient avec impatience, l’aménagement de cet espace vert, a expliqué le président de l’APC.
Les sportifs et les citoyens de la commune peuvent venir au Bois des Cars à partir de 7:30, en attendant la fixation prochaine d’un planning d’ouverture et de fermeture de cet espace, soit après la livraison du projet par l’entreprise chargée des travaux d’aménagement.

26 morts et 1 337 blessés sur les routes en une semaine
Vingt-six personnes ont trouvé la mort et 1 337 autres ont été blessées dans 1 198 accidents de la circulation enregistrés au niveau national durant la période du 06 au 12 octobre, selon un bilan hebdomadaire rendu public mardi par les services de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Chlef avec 04 personnes décédées et 54 autres blessées suite à 42 accidents de la route, précise la même source. Durant la même période, les unités de la Protection civile ont effectué 1 769 interventions pour procéder à l’extinction de 1 220 incendies urbains, industriels et autres. Ils ont également effectués 4.315 interventions pour l’exécution de 3 846 opérations d’assistance aux personnes en danger et opérations diverses, indique le communiqué.

Une personne mortellement fauchée par un train à Sidi Bel-Abbès
Une personne a trouvé la mort, lundi à Sidi Bel-Abbès, fauchée par un train de transport de voyageurs reliant les wilayas d’Oran et Tlemcen, a-t-on appris auprès de la cellule d’information et de communication de la protection civile. La victime, fauchée par le train au niveau de haï Sidi Djillali» au centre-ville de Sidi Bel-Abbès a été évacuée aux services des urgences médicales de l’Hôpital universitaire «Abdelkader Hassani, où elle a rendu l’âme», a indiqué la même source . Le corps de la victime, âgée de 17 ans, a été déposé à la morgue de cet établissement sanitaire, a-t-on souligné. Une enquête a été ouverte par les services concernés pour connaître les circonstances de ce tragique accident.

Arrestation de quatre dangereux dealers à El-Tarf
Les éléments de la brigade de recherche et d’investigation (BRI) relevant du service de la police judiciaire d’El-Tarf sont parvenus à mettre hors d’état de nuire quatre dangereux dealers et ont saisi 500 grammes de kif traité, ainsi qu’un lot d’armes blanches prohibées, a-t-on appris lundi du chargé de la communication à la Sûreté de wilaya. Agissant sur information faisant état d’un trafic de stupéfiants auquel s’adonnait une bande de dealers, des récidivistes originaires d’El- Tarf, les services de police ont ouvert une enquête qui s’est soldée par l’arrestation des trois (03) premiers auteurs présumés, en possession de 268,8 grammes de kif traité et d’une série d’armes blanches prohibées, a ajouté le lieutenant Abdelaziz Oussama. Un quatrième présumé coupable, qui s’est avéré être le chef de la bande, a été appréhendé, selon la même source, en possession d’une hache et du reste de la drogue que le groupe de malfaiteurs écoulait dans les localités d’El-Tarf et Boutheldja. Présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’ El-Tarf, les quatre mis en cause, poursuivis pour  »trafic de drogue » et  »port d’armes prohibées », ont été placés sous mandat de dépôt, a conclu la même source.

Saisie de plus de 100 pièces de monnaie archéologiques à Mila
Les éléments de la brigade de recherche et d’investigation de la sûreté de Mila ont interpellé une personne en possession de plus de 100 pièces de monnaie archéologique et une bague d’une valeur historique, apprend-on lundi des services de la sûreté de wilaya. Exploitant des informations circulant sur les réseaux sociaux relatives à la mise en vente de pièces archéologiques, les enquêteurs ont réussi à piéger le mis en cause qui détenait 101 pièces de monnaie archéologiques et historiques dont la valeur a été confirmée par l’expertise des services de la direction locale de la culture, a précisé la même source.
Le chef de service du patrimoine culturel de la direction de la culture, Chiaba Lazghad, a affirmé à l’APS, que les pièces de monnaie saisies se composent d’une pièce en bronze de la civilisation numide, 89 pièces de monnaie en bronze datant de l’époque romaine et 10 autres pièces de monnaie en bronze ainsi qu’ une bague ciselée en cuivre d’une ‘’grande valeur historique et archéologique’’.
Un dossier pénal a été constitué à l’encontre du mis en cause qui a été présenté devant la justice pour commerce illicite de pièces archéologiques.

Guerre des frites : L’UE attaque la Colombie devant l’OMC
La Commission européenne a annoncé lundi sa décision de saisir l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour contester les taxes excessives qu’applique la Colombie sur les frites surgelées provenant de Belgique, d’Allemagne et des Pays-Bas. «J’ai demandé à la direction générale du Commerce (de la Commission européenne) de lancer le plus rapidement possible une procédure en différend à l’OMC vis-à-vis de la Colombie qui, depuis novembre 2018, impose des droits anti-dumping sur les frites surgelées de Belgique, des Pays-Bas et d’Allemagne», a indiqué la commissaire européenne en charge du Commerce, Cecilia Malmström. «Ces tarifs injustifiés portent atteinte aux entreprises européennes», a-t-elle ajouté en marge de la présentation d’un rapport sur les accords commerciaux de l’Union européenne (UE) à Bruxelles.
Mme Malmström regrette que les «efforts considérables» depuis deux ans de la Commission européenne pour prendre contact avec les autorités colombiennes soient restés «sans réponse». Ce dossier avait été mis sur la table du Conseil de l’UE en novembre dernier à l’initiative de la Belgique, le plus gros exportateur au monde de pommes de terre surgelées.
L’initiative a été rapidement soutenue par La Haye et Berlin. La Colombie est le troisième pays, après l’Afrique du Sud puis le Brésil, à avoir mis en place de telles mesures protectionnistes contre la Belgique, a déploré l’association belge des professionnels de la pomme de terre, Belgapom.
La production belge de pomme de terre transformée est estimée à près de 4,6 millions de tonnes par an, dont 90% destiné à l’exportation.