Air Algérie

Air Algérie met le paquet dans rapatriement

Selon une source digne de foi, nous apprenons que le staff dirigeant d’Air Algérie au complet a tenu, hier, à l’hôtel El-Djazair, une réunion de coordination avec les responsables de pas moins de 25 structures hôtelières du centre du pays. Si l’objet de la rencontre a achoppé autour du rapatriement des Algériens encore bloqués à l’étranger à cause de la pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde, tout porte à croire que cette opération va incessamment connaitre un grand coup d’accélérateur au regard de ces importants moyens déployés. À Suivre…

Un Algérien sans-papiers obtient la régularisation de sa famille après un «acte héroïque»
Abderrahim Aissaoui, quadragénaire algérien, a obtenu son titre de séjour de la part de la préfecture de Seine-et-Marne. Il avait en effet sauvé une jeune femme d’une tentative de viol en faisant fuir l’agresseur, lequel était armé d’un couteau. Le préfet a estimé que cet «acte héroïque» méritait une récompense. Samedi 6 juin, une jeune femme de 22 ans a été victime d’une agression à Chelles, en Seine-et-Marne. L’individu, armé d’un couteau, a tenté de la violer, mais c’était sans compter sur l’intervention d’Abderrahim Aissaoui, qui se baladait à proximité avec deux de ses quatre enfants, rapporte Le Parisien. Ce ressortissant algérien de 49 ans a mis en fuite l’agresseur, puis a prévenu la police et est resté aux côtés de la victime jusqu’à l’arrivée des secours. Sans papiers, il était logé avec sa famille par le Samu social dans un hôtel de la ville. Il était arrivé en France en février 2019 grâce à un visa touristique. «C’est mon sauveur, sans lui je ne serais certainement plus en vie ou alors je ne serais plus que le fantôme de moi-même!», s’est exclamée la jeune femme, hospitalisée pour une blessure au bras.

Les Algériens pourraient se rendre en Espagne dès le 1er juillet
Les Algériens pourraient bien passer leurs vacances estivales en Europe. Le PDG de la société maritime algérienne a indiqué que les autorités espagnoles l’avaient contacté pour lui demander le programme des croisières prévues entre l’Algérie et l’Espagne à partir du 1er juillet. À partir de cette date, Ahcene Graïria dit avoir reçu des garanties que l’Espagne va lever les mesures de quarantaine pour les Algériens se rendant en terres espagnoles. Ceci témoigne de la volonté des autorités espagnoles de reprendre les liaisons maritimes entre leur pays et l’Algérie. Le même responsable a laissé entendre que l’entreprise algérienne n’attendait désormais que le feu vert des autorités algériennes pour reprendre la vente des billets. Concernant la France, M. Graïria a indiqué qu’Algérie Ferries attendait les décisions des autorités françaises et algériennes à cet égard. Pour l’heure, souligne-t-il, il n’a reçu aucun signe de la part des autorités françaises, contrairement à l’Espagne.

Un chercheur algérien acclamé aux États-Unis
Depuis quelques semaines, le médecin-chercheur algérien, Abdelkader Mohamedi, établi aux États-Unis d’Amérique, fait l’objet de belles éloges. Ceci à la faveur d’une étude particulière, dans laquelle il a démontré l’impact du Coronavirus sur différents organes humains, plus précisément sur le cerveau. En effet, comme nous l’avons rapporté dans un article précédent, le médecin-chercheur algérien, Abdelkader Mohamedi, originaire de Djelfa, diplômé en 2008 de la faculté de médecine d’Alger, et installé depuis quelques années aux États-Unis, fait l’objet ces jours-ci de compliments dithyrambiques. Il est à savoir que ces éloges sont le fruit de sa recherche concernant les symptômes post-traumatiques provoqués par le fameux coronavirus, Covid-19 sur le système nerveux. « Nous sommes fiers du Dr. Abdelkader Mohamedi, professeur adjoint au Département de radiologie du Centre médical de l’Université de Cincinnatti, pour la publication d’une étude par son équipe y compris son épouse, le Dr Suha Bachir Mohamedi, dans la prestigieuse revue médicale Radiology en mai 2020 » a écrit l’Ambassade américaine en Algérie dans un communiqué.

Un missile hypersonique US « s’échappe »
Un avion B-52 américain a perdu un missile hypersonique conçu dans le cadre du programme HAWC (Hypersonic Air-breathing Weapon Concept) de l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA) et de l’armée de l’air des États-Unis, a annoncé le magazine Aviation Week. Le missile a été détruit, la DARPA se refuse à tout commentaire, d’après le média. «Les détails de ces démonstrations en vol sont classifiés», a indiqué un porte-parole de la DARPA cité par le magazine.

Le Hamas exige la libération de Barghouti et Sa’adat
Le Hamas demande la libération du leader du Fatah, Marwan Barghouti et du secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine, Ahmed Sa’adat, dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers avec Israël, a déclaré jeudi un haut responsable du Hamas. Maher Obeid, membre du «bureau politique» du Hamas, a déclaré que tout échange de prisonniers doit inclure «tous les symboles, de Marwan Barghouti à Ahmad Sa’adat en passant par Fouad al-Shobaki à Karim Younes et autres». Il a pris la parole alors que le cabinet de sécurité sioniste devait se réunir jeudi soir, alors que l’on spéculait qu’un échange de prisonniers était en cours pour les dépouilles du lieutenant Hadar Goldin et du Sgt. Oren Shaul, qui ont été tué dans la guerre de Gaza, ainsi que pour la libération de deux civils israéliens Avraham Mengistu et Hisham al-Sayyed.

Du nouveau à VFS Global
VFS Global, centre chargé de la récéption des demandes de visas pour la France à Alger, a publié une note concernant les passeports actuellement présents au niveau du centre.
« Nous informons notre aimable clientèle que les passeports actuellement présents au centre VFS Global pour la France à Alger, seront retournés aux demandeurs, par courrier sécurisé uniquement, à l’adresse de leur choix », a écrit le prestataire de services. « Notre centre d’appel se mettra en contact avec toutes les personnes concernées afin de leurs fournir de plus amples informations sur les modalités de retour », conclut la note.

Mis aux poings
« L’Algérie a un rôle pivot dans la stabilité du marché pétrolier au sein de l’Opep+ », le prince Abdulaziz Ben Salmane ministre saoudien de l’énergie.
Pourvu que Ryad ne saborde pas les efforts d’Alger.

« Le président américain Donald Trump n’a pas eu un mot pour le calvaire de George Floyd », le révérend Al Sharpton lors des obsèques de cet Afro-Américain tué par un policier blanc.
Le racisme est, en effet, une maladie incurable.

« Notre structure est confortée par la volonté de la justice algérienne de combattre toute forme de corruption, deux jours après la mise sous mandat de dépôt du directeur général de l’ES Sétif Fahd Halfaya et du manager de joueurs Nassim Saâdaoui, dans une affaire de trucage présumé de matchs », Farouk Belguidoum, vice-président de la Ligue de football professionnel (LFP).
Parole ! Parole !