17.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Affaire de l’enfant autiste enfermé dans une classe : L’enseignante innocentée

La vidéo postée sur les réseaux sociaux, mercredi dernier, dans laquelle l’on voit un enfant autiste de 5 ans, dans une école primaire à Boumerdès, emprisonné entre deux portes, a suscité l’indignation de l’opinion publique. Suite à quoi les réactions ne se sont pas fait attendre, notamment du ministère de l’Éducation nationale qui a diligenté une enquête qui aurait innocenté « l’enseignante » accusée d’être la responsable de cet acte inhumain.
Le directeur de l’Éducation de la wilaya de Boumerdès, Nadhir Khenssous, a en effet, affirmé qu’une commission d’enquête a été mise en place dès la diffusion d’une vidéo via les réseaux sociaux, à propos de cette affaire survenue le 7 octobre dernier, à l’école primaire de Sidi Salem de la commune de Khemis el Khechna. Il s’agit, a-t-il expliqué, d’un enfant autiste de 5 ans, intégré dans une classe préparatoire au niveau de cette école, durant cette année scolaire, soulignant que l’enquête a révélé que la maitresse était en train de fermer la grille, en rentrant en classe, quand l’enfant, quelque peu turbulent, s’est placé à cet endroit.
En voulant sortir, l‘enfant s’est retrouvé entre la grille et la porte intérieure de la classe, un moment ayant coïncidé avec l’entrée de la mère de l’enfant dans la cour de l’école, qui, croyant que son enfant était enfermé, a pris son portable pour filmer la scène, selon les résultats de l’enquête. La commission s’est d’ailleurs interrogée, à juste titre, selon le responsable, sur le fait que la mère n’ait introduit aucune plainte officielle auprès de la direction de l’école, ni de la direction de l’éducation de la wilaya, le jour de l’incident à savoir le 7 octobre dernier. Il a, en outre, signalé une convocation prochaine des parents de cet enfant, pour, a-t-il dit, les assurer de l’intérêt accordé, par ses services à la bonne prise en charge de cette catégorie aux besoins spécifiques, en application des orientations du ministère de tutelle. Aucun incident de ce genre n’a été, à ce jour, signalé au niveau des établissements éducatifs de la wilaya prenant en charge cette catégorie d’élèves, a-t-il, par ailleurs, assuré.
Il convient de souligner que la mère de l’enfant avait affirmé dans plusieurs chaînes de télévision que ce n’est pas la première fois qu’elle retrouvait son fils en dehors de la classe. Selon la mère, il lui arrivait souvent de trouver le petit dans la cour d’école, et parfois même à l’extérieur, au moment où ses camarades étaient tous en classes. Peinée de voir son enfant «autiste» traité de la sorte, elle affirme avoir dénoncé à maintes reprises ces comportements à la direction de l’école mais en vain, regrette-t-elle. Cet état de fait, poursuit-t-elle, l’a poussée à recourir à la dernière option qui est de filmer la scène afin de montrer à tout le monde ce que subit cet enfant dans son école. La vidéo une fois relayée sur les réseaux sociaux, faut-il le rappeler, avait provoqué l’indignation des internautes, des parents d’élèves, et notamment, les parents d’enfants autistes. Alors que la ministre de la Solidarité, Ghania Eddalia, a condamné cet acte inhumain, le ministère de l’Éducation nationale a diligenté une enquête pour mettre plus de lumière sur cette affaire.
Ania Nait Chalal

Related posts

Citroën Algérie : une progression des ventes dans un contexte de crise

courrier

NOMMÉ PAR TEBBOUNE CHEF D’ÉTAT-MAJOR DE L’ANP PAR INTÉRIM : Qui est le général-major Saïd Chengriha ?

courrier

AFFAIRE KHALIFA BANK : L’ex-golden boy risque la prison à vie

courrier

RÉOUVERTURE DES FRONTIÈRES AÉRIENNES : Voici les modalités d’entrée au pays

courrier

Le rapt d’enfants en période pré-rentrée scolaire suscite des interrogations : Je m’appelle «Douâa», j’ai 14 ans et je suis portée disparue…

courrier

132 NOUVEAUX CAS ET 5 NOUVEAUX DÉCÈS : Sommes-nous au pic de l’épidémie ?

courrier