Ligue-1-OM-MCO

Activation imminente du contrat de partenariat avec Hyproc : Le bout du tunnel est pour bientôt pour le MCO

Il y a un peu plus d’une semaine, le MCO a signé un contrat de partenariat avec l’une des filiales de Sonatrach, en l’occurrence, Hyproc. Ce contrat devrait ouvrir une nouvelle ère pour le club phare de la capitale de l’Ouest, sauf que depuis, tout le monde à Oran nourrit des appréhensions au sujet des réelles intentions de cette entreprise de reprendre son club miné de toutes parts. Le fait qu’aucune des deux parties n’était en mesure de clarifier la nature de ce contrat n’a fait que conforter ces craintes, et surtout donner libre court aux rumeurs, et parmi elles, l’on a notamment évoqué l’éventualité de voir Hyproc se contenter de seulement sponsoriser la formation d’Al Hamri. Une éventualité à laquelle ont vite réagi les fans oranais, qui étaient pour quelque chose dans l’arrivée d’Hyproc à travers la grosse pression qu’ils avaient exercée sur le wali d’Oran pour aider le MCO à être affiliée à une entreprise publique dans l’espoir de mettre fin à de longues d’années de disette. Ces mêmes supporters sont catégoriques : pas question d’accepter un quelconque contrat de sponsoring avec Hyproc, car cette dernière est censée tout simplement de reprendre leur club. Autrement dit, dans les fiefs du MCO l’on insiste sur un changement radical dans les hautes sphères de leur équipe. Un vœu qui devrait être exaucé prochainement, puisque le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, qui a rencontré à nouveau le P-DG d’Hyproc avant-hier, a assuré, dans un communiqué, que l’activation du contrat de partenariat signé récemment débutera dans les prochains jours. Dans cette optique, une première réunion devant regrouper le Président-directeur général d’Hyproc Shypping et les membres actionnaires de la société sportive par actions (SSPA) du MC Oran, aura lieu le 23 janvier en cours, a annoncé le communiqué de la wilaya d’Oran. La réunion en question du premier responsable d’Hyproc Arzew, une société spécialisée dans le transport maritime des hydrocarbures, et les actionnaires du MCO est très attendue dans les milieux de la formation oranaise, étant donné qu’elle devrait tirer au clair la nature des relations devant lier les deux parties. Le club oranais et la filiale de Sonatrach avaient signé un contrat de partenariat il y a quelques jours, mais depuis, l’ambiguïté totale entoure l’avenir du club phare de la capitale de l’Ouest. Le souhait des proches du club, ainsi que la majorité des actionnaires, est de voir Hyproc reprendre carrément le club à travers le rachat de la majorité des actions de la SSPA du club, estimant qu’une telle entreprise devrait constituer le salut d’une formation en déclin depuis plusieurs années.
H. S.