Israël et les Émirats

ABOU DHABI ACCUEILLE LE PREMIER VOL COMMERCIAL DE L’ENTITÉ SIONISTE : Le sulfureux Netanyahu répond par une action à l’étranger

Une explosion a eu lieu, hier, dans un restaurant KFC à Abou Dhabi, tuant une personne et blessant plusieurs autres, a indiqué un communiqué des forces de l’ordre, précisant que l’incident a pu être causé par des tuyaux de gaz. L’accident s’est produit le jour du premier vol commercial reliant la capitale de l’entité sioniste à Abou Dhabi assuré hier, avec à son bord, sans surprise, une importante délégation israélo-américaine dirigée par Jared Kushner, gendre et conseiller de Donald Trump. À quelques heures de l’arrivée de ce vol, en application de la normalisation officielle des relations entre l’entité sioniste et la monarchie des Emirats arabes unis, Ofir Gendelman, le porte-parole du Premier ministre israélien, Netanyahu, contesté par un fort mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur en Israël, a annoncé dans une déclaration à la chaîne saoudienne Al Arabiya que l’entité sioniste «avait complétement suspendu» l’opération d’annexion des territoires de Cisjordanie. Une déclaration qui n’a pas eu d’impact, sans nul doute sur l’opinion israélienne et encore davantage auprès de l’opinion palestinienne et des peuples de la région, qui ne se font pas d’illusions sur les promesses non tenues par l’entité sioniste. Alors que le droit international, les résolutions de l’AG des Nations unies et de son Conseil de sécurité ont eu depuis des décennies à pointer les violations des droits du peuple palestinien et notamment ses désengagements des Accords d’Oslo et sa politique d’implantations des colonies, les propos d’Ofir Gendelman sont de la poudre aux yeux. Même dans ses accords De Camp David, signés avec l’Égypte d’Anouar Essadet, Israël n’a pas été un acteur respectueux de ses engagements, comme ce fut encore le cas, au lendemain de ses accords avec l’autorité palestinienne, à Oslo.
Si pour l’entité sioniste et les monarchies arabes en général, on assiste notamment ces derniers moins, à des annonces de l’établissement dans un avenir proche, des relations avec l’entité sioniste, il est à noter, que sur nombreux volets, notamment sécuritaire et politique, le dialogue entre des responsables des monarchies du Golfe et les responsables israéliens suivaient leurs cours, loin des projecteurs. Autre déclaration du porte-parole du cabinet de Netanyahu qui elle aura des difficultés à être prise au sérieux, par les peuples de la région, celle que l’accord de normalisation des relations qui sera finalisé entre Israël et les Émirats arabes unis (EAU) « allait ouvrir une nouvelle ère de paix dans la région ». Selon lui, «le renforcement des relations entre Israël et les Emirats arabes unis contribuera à consolider le processus de paix dans la région», alors que le processus est à l’arrêt depuis des années, en raison de la politique de l’implantation des colonies juives sur les terres palestiniennes, du non-respect des Accords d’Oslo, et plus récemment l’annexion des régions de la Cisjordanie, après l’annonce par l’entité sioniste approuvée, lors de la visite du président américain, Donald Trump, à El Qods occupée, que la Capitale de l’entité sioniste est El-Qods.
Karima B.