Tlemcen

Tlemcen : Le cinéma algérien revisité à travers les affiches de films

L’âge d’or du cinéma algérien (1962-1982) sera revisité à travers une exposition d’affiches de films, prévue du 29 décembre au 10 janvier prochains à la maison de la culture Abdelkader-Alloula, a-t-on appris du directeur du Centre des arts et des expositions de Tlemcen (CAREX), Amine Boudefla.

Représentant à la fois des supports promotionnels et des créations artistiques, les 42 affiches, qui seront exposées au grand public représentent des films cultes réalisés en Algérie ayant marqué à la fois des générations d’Algériens, amoureux du 7ème art et tous les cinéphiles à travers le monde. Des œuvres comme « La bataille d’Alger » de Gillo Pontecorvo, « Chronique des années de braise » de Mohamed Lakhdar Hamina, « Les vacances de l’inspecteur Tahar » de Moussa Haddad ou encore « Omar Gatlato » de Merzak Allouache, ont rivalisé avec les supers productions réalisées à travers le monde, a indiqué le responsable.
« L’objectif de l’exposition est de montrer aux jeunes générations la grandeur et la qualité du cinéma national de l’époque », a-t-il ajouté.
La manifestation tend aussi à retracer l’histoire du 7ème art national et à mettre en exergue sa place dans la société ». L’événement pourrait éventuellement être l’amorce d’une nouvelle relance du cinéma à Tlemcen et dans d’autres régions du pays », a relevé le responsable du CAREX, ajoutant que son établissement, par le biais de l’exposition, tend à contribuer à la relance de l’activité cinématographique qui reprend timidement dans la Cité des Zianides depuis 2011.
À Tlemcen, les salles de cinéma ont totalement disparu depuis des années. Il a fallu attendre l’année 2011, à l’occasion de l’événement « Tlemcen, capitale de la culture islamique » pour que des travaux de restauration et de réhabilitation soient lancés au niveau de l’ex-salle du cinéma Colisée, baptisée à l’occasion « Djamel Chanderli ». C’est l’unique salle qui fonctionne actuellement, alors que les deux autres qui existaient à Tlemcen sont fermées.
La salle « Djamel Chanderli  » a ouvert ses portes aux cinéphiles et assure des projections régulières de films, suivies parfois de débats. Ces derniers temps, une association culturelle locale y organise des projections-débats de films, dans une tentative de redynamiser le 7ème art à Tlemcen.