Plage

Tizi-Ouzou : Les responsables locaux instruits de préparer la saison estivale

Les responsables des quatre communes littorales de Tizi-Ouzou, qui se préparent à accueillir la saison estivale, ont été instruits lundi par le wali Mahmoud Djamaa d«’investir le terrain» à l’effet de «redonner confiance aux estivants», après la crise sanitaire.

«Vous devez être sur le terrain de manière visible et gérer au quotidien l’ensemble des aspects de la saison estivale pour redonner confiance aux estivants», a-t-il lancé à l’adresse des responsables des communes à chacune de ses haltes lors d’une visite qu’il a effectué dans la région. M. Djamaa qui avait supervisé les travaux d’aménagement de cinq plages au niveau de ces communes, a insisté sur «l’impératif» d’achever les travaux dans les plus brefs délais et d’»offrir aux estivants toutes les commodités nécessaires pour profiter de cette saison» surtout après cette crise sanitaire. S’agissant de l’ouverture de la saison estivale, la décision sera annoncée par les pouvoirs publics en fonction de l’évolution de la situation de la pandémie de covid-19, toutefois, a-t-il précisé, qu’»il faudrait s’y préparer comme si nous somme s dans des conditions ordinaires». Le directeur local du tourisme, Rachid Ghadouchi, a, par ailleurs, indiqué que pour cette année encore seules huit plages sont autorisées au niveau de la wilaya, soulignant que «les travaux d’aménagement dans deux autres plages ont été interrompus en raison de la crise sanitaire qui sévit» Lors de sa visite, le chef l’exécutif local a également inspecté les chantiers de construction de 03 lycées dans les communes d’iflissen, d’Azeffoun et Aghrib ainsi que le chantier de réalisation d’un évitement de la ville d’Azeffoun. Il a insisté auprès des promoteurs en charge des trois premiers projets sur la réception de ces structures pour la prochaine rentrée scolaire en les assurant de la disposition de la wilaya à «lever toute contrainte à laquelle ils font face». Concernant la réalisation du chemin d’évitement de la ville d’Azeffoun, un tronçon long de 04 Km entamé en décembre dernier, il sera réceptionné «d’ici la fin de l’année en cours», selon les explications de Smaïl Rabehi, directeur local des travaux publics. «Les ouvertures ont été faites, mais les travaux se sont arrêtés à cause des intempéries, et ensuite, de la crise sanitaire», a-t-il indiqué, observant que son ouverture «permettra de désengorger la ville côtière qui so uffre du problème d’embouteillage durant la saison estivale». A Issoumeur, au Sud d’Azeffoun, où il a été interpellé par les habitants sur l’absence totale de commodités de vie, notamment, l’eau et les route d’accès, le wali a indiqué que « d’importants projets sont en réalisation dans la région d’Azeffoun» leur assurant de les rencontrer lors d’une prochaine visite. Profitant de cette visite, M. Djamaa s’est, par ailleurs, recueilli à Oulkhou, dans la commune d’Ait Chafaa, sur la tombe du journaliste et écrivain Tahar Djaout assassiné par un groupe terroriste, il y a 27 ans de cela, soit le 26 mai 1993.