RNDp5

SOUTIEN TOTAL ET INCONDITIONNEL A LA REVISION DE LA CONSTITUTION : L’offre de service du RND

Le secrétaire général du RND, Tayeb Zitouni, a salué, hier, lors d’une conférence de presse, animée au siège du parti à Alger, les efforts menés par de Commission de préparation de la mouture de la révision constitutionnelle, à sa tête Ahmed Laraba. Une position qui intervient au lendemain de celle du chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, qui a réitéré son soutien à la Commission Laraba qui a essuyé une salve de critiques émanant des milieux islamistes. Qualifiant de « débat stérile » les attaques ayant ciblé le président et les membres du Comité d’experts chargé de formuler des propositions pour la révision de la Constitution, le SG du RND a apporté son « soutien » à ce Comité constitué « d’éminents experts aux compétences avérées ». Le tout nouveau SG du RND a fait ainsi le choix de soutenir ladite Commission, en annonçant que sa formation politique participera dans le débat sur l’enrichissement de la future Loi fondamentale du pays. À cet effet, le RND proposera à la présidence de la République « 58 propositions sur la révision de la Constitution », dont « 11 propositions en rapport avec le système de gouvernance et la pratique politique », a annoncé Tayeb Zitouni.
Il a ajouté que « le débat sur la Constitution au sein du RND est ouvert et libre, sans conditions préalables ». À cet effet, Zitouni a invité les secrétaires généraux des conseils de wilaya du RND à transmettre leurs propositions sur la révision constitutionnelle avant le 21 juin prochain à la commission nationale d’experts du RND. « Dans le cadre du débat national sur la révision de la Constitution, nous avons accordé un délai jusqu’au 21 juin aux secrétaires généraux des conseils de wilaya du RND pour faire parvenir leurs propositions à la commission nationale d’experts du parti, chargée de recueillir l’ensemble des avis sur le texte fondamental du pays », a précisé Zitouni à l’ouverture de cette rencontre ayant regroupé les secrétaires généraux des conseils de wilayas et des membres du conseil national du parti.
Zitouni a fait savoir que la commission d’experts du parti doit élaborer une synthèse de toutes les propositions et remarques, en vue d’élaborer un document final comprenant toutes les recommandations du RND sur la révision constitutionnelle. Soulignant que la « priorité » du RND consiste à aller vers une « nouvelle Constitution », il a fait observer qu’ « aucun préalable n’a été fixé aux cadres et militants du parti, appelés à instaurer un débat démocratique et responsable ». Zitouni a en outre soutenu que le RND va mobiliser tous ses élus au niveau des deux chambres du Parlement pour participer de manière active au débat et œuvrer également à la réussite du référendum populaire sur la révision de la Constitution. Il a aussi expliqué que la démarche du RND s’inscrit dans « la nouvelle vision politique du parti qui repose sur un débat interne mobilisant l’ensemble des militants et mettant un terme à l’exclusion et à la marginalisation des compétences du parti ». Tayeb Zitouni, plébiscité en mai dernier nouveau SG du RND, remplaçant ainsi Azzedine Mihoubi – ex-candidat à la présidentielle – qui a occupé l’intérim pendant la longue période suivant l’emprisonnent d’Ahmed Ouyahia, a affiché ses ambitions à en finir avec l’ancienne équipe dirigeante du parti, qui arrive comme la deuxième force politique aux deux chambres du Parlement. « Les anciens dirigeants du parti ont pris des décisions erronées dans le passé et ce sont les militants qui en subissent la responsabilité de ces erreurs », a-t-il indiqué, en soulignant que « le RND ne devrait pas servir d’appareil pour soutenir tel ou tel candidat ».
S’exprimant sur le programme du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Zitouni a indiqué que « le RND n’est pas un parti d’opposition, mais un parti de consensus au service de l’intérêt suprême du pays ». Il a de ce fait appelé les différents partenaires politiques à construire « un front interne pour immuniser l’Algérie contre toutes les menaces et les lobbies externes ». Soutenant aussi que « le RND demeurera une force politique qui opte pour un compromis responsable », il a réaffirmé le soutien de son parti au président de la République et à l’Armée nationale populaire. Par ailleurs, Zitouni a indiqué que le Conseil national du RND se tiendra le 27 juin prochain.
Hamid Mecheri