9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
À LA UNE

SAHARA OCCIDENTAL : L’Algérie et le Royaume-Uni pour la solution politique

Le Communiqué commun sanctionnant les travaux de la 2e session du dialogue stratégique entre l’Algérie et le Royaume-Uni, réaffirme l’engagement des deux pays à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, sur la base du règlement onusien qui prévoit le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui, conformément aux principes et objectifs de la Charte des Nations unies ». Les deux parties ont également réaffirmé leur « plein soutien aux efforts de l’Envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Staffan de Mistura, ainsi qu’à la MINURSO ». Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf a eu des entretiens constructifs avec le ministre d’Etat britannique en charge du Moyen-Orient, de l’Afrique du nord, de l’Asie du sud et des Nations unies, Lord Tariq Ahmad de Wimbledon, « visant à renforcer la coopération bilatérale actuelle et future ». Les deux ministres ont évoqué les questions régionales et multilatérales d’intérêt commun, échangeant leurs évaluations de la situation dans la région MENA et au Sahel, selon le même communiqué commun. Ces entretiens de Ahmed Attaf interviennent à quelques semaines du début du mandat de deux ans, à partir du 1er janvier 2024, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.  Les principales priorités de l’Algérie durant ce mandat ce sont celles que sa diplomatie n’a cessé de mettre en avant ces dernières années. L’Algérie fera valoir au sein du Conseil de sécurité sa vision des relations internationales, en tant que partenaire stratégique et Etat qui contribue pour l’instauration de la paix et de la sécurité. Il s’agit, en particulier, de sa position constante en faveur de la paix par, notamment, les règlements pacifiques des conflits et les négociations qui permettent de prévenir le recours à la guerre. Lors de sa visite au Royaume-Uni, Ahmed Attaf a évoqué, mardi dernier, les priorités sur lesquelles l’Algérie mettra l’accent lors de son prochain mandat au Conseil de sécurité des Nations unies, notamment les questions liées au monde arabe et au continent africain. Ces priorités consistent avant tout à œuvrer pour raviver l’intérêt et l’engagement du Conseil de sécurité dans la résolution des conflits et des crises qui font rage dans les régions africaine et arabe, en étroite collaboration avec l’Union africaine et la Ligue arabe. En Afrique, la région du Sahel est devenue le foyer de la plus forte concentration au monde de points chauds de conflits armés et de crises multidimensionnelles, s’étendant sous la forme d’un ‘arc de feu’, de la mer Rouge à l’océan Atlantique, du Soudan au Sahara occidental », a-t-il fait observer.
M.R.

Related posts

SERVICES DE LA PRÉSIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Une nouvelle organisation et des attributions précisées

Redaction

FORUM DU COURRIER D’ALGÉRIE, DÉCRYPTAGE DE L’EXPERT ABDELMALEK SERRAI, SUR LA RELANCE ÉCONOMIQUE EN ALGÉRIE : « Il faut débureaucratiser pour capter les IDE »

courrier

AGRESSION ISRAÉLIENNE CONTRE GHAZA ET LES TERRITOIRES OCCUPÉS : L’Algérie toujours aux côtés de la Palestine

courrier

LA FPA OUVRE SES PORTES, AUJOURD’HUI, AU GRAND PUBLIC À LA SAFEX : Le produit algérien sous les projecteurs  

Redaction

L’UA CONDAMNE LA GUERRE SIONISTE À GHAZA : « Cessez-le-feu et arrêtez le génocide ! »

Redaction

TAYEB ZITOUNI RASSURE À QUELQUES ENCABLÛRES DU MOIS SACRÉ : « Les produits sont disponibles en abondance »

Redaction