Benbouzid

RETARD DE VERSEMENT DE LA PRIME COVID : Benbouzid promet de régler un problème d’ordre « administratif »

Suite aux interrogations exprimées par le personnel de santé quant à la suspension du versement de la prime de Covid-19, dont devaient profiter les professionnels de santé qui sont, depuis une année, dans les premiers rangs de la lutte contre cette pandémie, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a tenté d’apporter des explications. S’exprimant samedi en marge d’une visite à l’hôpital Mohamed Lamine Debaghine à Alger, Benbouzid a rassuré le personnel médical quant au maintien de cette prime qui est selon ses dires «un droit assuré par le président de la République ». « Le retard de son versement est administratif, et sera réglé dans les plus brefs délais », a promis le premier responsable du secteur de la Santé, ajoutant qu’il s’agissant d’une question de temps seulement. Il est important de noter que ces déclarations interviennent après que des voix se soient élevées parmi le personnel soignant pour dénoncer le nonversement de la troisième et de la quatrième tranche de cette prime. Le personnel médical a même menacé de recourir à la contestation, cette semaine, en organisant des rassemblements devant les différentes directions de santé du pays. Samedi, le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP), s’est exprimé à ce sujet à travers un communiqué ou il s’est également interrogé sur les raisons de la suspension de la prime Covid décidée par le président Tebboune comme reconnaissance minimale pour ces personnels engagés à leur corps défendant dans la lutte contre la pandémie, au moment ou celle-ci est toujours en cours. Le syndicat écrit que cet état de fait a suscité incompréhension et attentes chez les professionnels de la santé qui se sentent injustement abandonnés au milieu du gué, alors même qu’ils vivent encore des situations critiques. Pour rappel, le 31 mars 2020, le chef de l’État avait annoncé l’octroi d’une prime exceptionnelle au profit des personnels des structures et établissements publics relevant du secteur de la santé, mobilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la propagation du coronavirus. La prime est servie mensuellement selon des montants forfaitaires allant de 10 000 DA au profit des personnels administratifs et de soutien, 20 000 DA pour le personnel paramédical et de 40 000 DA pour le personnel médical.
A. N. C.