11.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

PROLONGEMENT DES LOIS SUR LA RAHMA, LA CONCORDE CIVILE ET LA RÉCONCILIATION NATIONALE : Le Président explicite son initiative de rassemblement

Lors de sa toute récente rencontre périodique avec les médias, le président Tebboune a explicité son initiative de rassemblement en affirmant qu’elle serait le prolongement des lois de la Rahma, de la Concorde civile et de la Réconciliation nationale précisant qu’elle bénéficierait à tous les fourvoyés qui ont fini par comprendre que leur avenir était assuré dans leur pays et non pas par certaines parties ou chancelleries étrangères.

À cette occasion, il a donné plus de détails sur cette initiative tout en définissant le profil de ceux qui en bénéficieraient. « Elle concernera les Algériens fourvoyés qui ont fini par réaliser que leur avenir était assuré dans leur pays et non pas par les ambassades étrangères et concernera également ceux qui ont préféré s’éloigner pour avoir été maltraités », a-t-il indiqué tout en soulignant que les tentatives de certaines parties hostiles à l’Algérie seront vouées à l’échec face à la détermination du peuple algérien vaillant et résistant. Dans le même cadre, il précisera que l’initiative de rassemblement « s’inscrira dans le prolongement des lois de la Rahma, de la Concorde civile et de la Réconciliation nationale décrétées auparavant pour la prise en charge du dossier de la tragédie nationale », tout en soulignant que ces trois précédentes initiatives étaient limitées dans le temps et les délais pour en bénéficier, serrés. Cette initiative sera élaborée sous forme de projet de loi à soumettre au Parlement qui est l’émanation du peuple et qui est son représentant », a-t-il indiqué.

Adeptes de la transition : « vous perdez votre temps ! »
Il ne manquera pas, durant son intervention, de rappeler que les voix qui appelaient à une période de transition et au cinquième mandat ont essuyé un échec, « de même que ceux qui tentent d’ouvrir la voie à l’intervention étrangère en Algérie ». « À ceux-là je dis: ne perdez pas votre temps, car nous n’accepterons point cela et nous ne l’autoriserons jamais », a-t-il indiqué tout en mettant en exergue les acquis de l’Algérie au volet économique et en termes d’investissements,  « des résultats réels et effectifs ».

Débarquer les « incompétents » du Gouvernement
Abordant le volet du remaniement ministériel, annoncé précédemment lors de l’une de ses rencontres avec les médias, Tebboune fera remarquer qu’il s’inscrit dans l’ordre naturel des choses. « Dans tous les gouvernements du monde et à un moment donné, l’on opère des remaniements pour pallier certaines lacunes », a –t-il indiqué tout en précisant que sa date et son ampleur seront connues au moment opportun.  Interrogé sur les critères du prochain remaniement, le président de la République,  a assuré qu’ils sont liés « à l’impérative mise en œuvre de nos engagements. Le gouvernement doit être à la hauteur des aspirations du peuple», a-t-il précisé tout en rappelant qu’il avait expliqué, par le passé, que « nos choix n’obéissaient pas à l’allégeance. Tous nos ministres sont des universitaires, même si certains manquent d’expérience », a-t- il ajouté tout en soulignant que les disparités enregistrées en termes de performances des différents secteurs étaient dues au critère de l’expérience. « L’Algérie a besoin de compétences, et l’évolution effrénée des évènements et de notre avancée ne nous laissent pas de temps pour former ceux qui manquent d’expérience », a conclu le président de la République son intervention devant les représentants des médias nationaux.
Synthèse Slimane B.

Related posts

POUR REDONNER VIE AU BARRAGE VERT : 26 millions de plants mis en terre

courrier

Des artefacts découverts à Aïn Boucherit d’outils en pierre taillée remontant à 2,4 millions d’années : Et si l’Algérie était le berceau de l’humanité ?

courrier

ILS SONT À 24 SEMAINES DE MARCHE PACIFIQUE : Les étudiants, force vitale du «Hirak»

courrier

Ghardaïa s’embrase de nouveau : 23 morts dans des échauffourées

courrier

Après la conférence de Nairboi : le Japon veut s’imposer en Afrique

courrier

Programme national des énergies renouvelables : Le gouvernement brave la crise financière

courrier