12.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

PRÉSERVATION DE LA PLACE ET DE LA POSITION DE L’ALGÉRIE FACE AUX BOULEVERSEMENTS GÉOPOLITIQUES ACTUELS L’État veille au grain

L’Algérie ne cessera jamais à le répéter ! Aucune solution n’est viable aux conflits dans le monde sans le passage par la voie diplomatique et politique. Sauf que, on assiste aujourd’hui à un chambardement des relations internationales auquel il faudra s’adapter pour sauvegarder l’Étatnation et de-là la place et les intérêts du pays. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en est bien conscient, et l’Etat à travers lui, œuvre avec force et dignité à sauvegarder la place et la position de l’Algérie. Àla veille de la célébration de la fête de la victoire sur le colonialisme français un certain 19 mars 1962- dont la délégation algérienne du GPRA, grâce à son héroïsme et génie, a réussi l’exploit fort nationaliste de recouvrer la souveraineté du pays, face aux négociateurs du gouvernement de De Gaule- l’Algérie, 60 ans après, est suffisamment aguerrie, pour ne pas comprendre les enjeux des bouleversements géopolitiques actuels. Ainsi va la quintessence du message du président Tebboune, adressé hier à la Nation à l’occasion de la Fête de la victoire, et dont une autre partie de la lettre traite de la question de la mémoire coloniale avec la France. « Fidèles au legs historique de leurs prédécesseurs, les Algériennes et Algériens ont jeté des bases solides sur lesquelles repose aujourd’hui l’État-nation indépendant qui a résisté et triomphé grâce à la Révolution de Novembre, face aux épreuves et aux souffrances », introduit le chef de l’État, avant d’entrer dans le vif du sujet puisqu’il en est question comme chapitre de son message. « Conscient des mutations profondes sur les plans régional et international, l’État œuvre en toute sécurité, à préserver la place et la position de l’Algérie dans un contexte mondial marqué par des perturbations et des bouleversements et dans un monde qui ne sera plus régi à l’avenir par les mêmes règles qui ont commandé, des décennies durant, les relations internationales, ni par les mêmes équilibres politiques et économiques mondiaux », at-il assuré et rassuré à ce titre. L’allusion est claire : non seulement elle renvoie au conflit ukrainien, mais aussi et surtout à ce qui s’apparente à l’avènement d’un nouvel ordre mondial qui régirait les prochains rapports entre les États d’un côté et les ensembles régionaux et internationaux. Face à ce contexte de tensions, le chef de l’État appelle au renforcement du front intérieur pour rester focus sur l’édification du pays. « Alors que nous vivons aujourd’hui, en cette conjoncture particulière et complexe, à l’instar des pays du monde, des mutations décisives sur les plans régional et international, nous tenons à affirmer que notre aspiration à bâtir une Algérie prospère nous impose de réhabiliter la valeur de l’effort et du travail, de veiller au renforcement de notre sécurité nationale dans toutes ses dimensions face à tout imprévu ou urgence, de veiller à l’unité de nos rangs, de conjuguer nos efforts et de renforcer le sens du devoir national, et d’assumer pleinement nos responsabilités, dans les différents secteurs et à tous les niveaux, envers notre nation et notre patrie », a-t-il appelé.

LE PRÉSIDENT RELANCE LE DOSSIER DE LA MÉMOIRE
À l’occasion de la célébration de la fête de la Victoire, et engagement présidentiel oblige, Abdelmadjid Tebboune reste fort attaché au dossier de la mémoire coloniale sous toutes ses facettes, de la récupération des archives au sort des disparus de la Guerre de libération en passant par l’exigence de l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français dans le sud algérien. Du coup, on ne peut ne pas d’abord rappeler les sacrifices des vaillants chouhada de la Révolution et lesquels « se sont empressés de rejoindre le combat dans les maquis, à travers les broussailles et les oueds… Ils ont souffert et enduré, fièrement et bravement, les affres du parcours vers la liberté et la dignité », se remémore le Président pour qui, la Révolution de 54 comme ses fruits en matière de recouvrement de la souveraineté et de la dignité du peuple algérien doivent toujours guider les aspirations des nouvelles générations. « L’annonce du cessez-le-feu après les négociations d’Evian, fut une victoire et avait sonné le glas de l’injustice et de la barbarie de l’agresseur bercé par l’illusion de déformer notre identité et d’effacer notre civilisation, notre culture et notre patrimoine mais c’était sans compter sur la volonté d’un peuple libre et déterminé à rester libre et authentique…», pouvait-on lire dans ce message. Il s’agit de rappeler le serment de « la fidélité au message des Chouhada, l’amour de la patrie et la volonté de construire et de développer le pays sont autant de valeurs qu’elle véhicule et qui constituent une source d’inspiration pour les générations d’aujourd’hui et celles à venir ». En cette journée mémorable, consacrant la victoire du peuple algérien sur l’ancienne puissance coloniale à la force de destruction massive et violente qui « témoigne des crimes odieux du colonialisme et qui ne sauraient tomber dans l’oubli ni s’éteindre par la prescription », le président Tebboune exige de la France un traitement « responsable, intègre et impartial du dossier de la Mémoire et de l’Histoire », le tout « dans un climat de franchise et de confiance, est incontournable. » À cet égard, souligne encore une fois le chef de l’État, « cette question demeurera au centre de nos préoccupations ». Il persiste et signe ainsi à « poursuivre sans relâche et sans compromis le parachèvement de nos démarches, en insistant sur le droit de notre pays à récupérer les archives, à connaitre le sort des disparus durant la Glorieuse guerre de libération et à indemniser les victimes des essais nucléaires et autres questions liées à ce dossier…par fidélité au message de nos valeureux Chouhada ».
Farid Guellil

Related posts

AADL 2 : Distribution de 2 700 logements à Bouinan en octobre

courrier

INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE / Zeghmati : « le Président a honoré son engagement »

courrier

LE PR BELHADJ FAIT LE POINT SUR LA CAMPAGNE DE VACCINATION ANTI-COVID : « À ce rythme on n’atteindra pas les 30-35 millions en décembre »

courrier

BILAN COVID-19 EN ALGÉRIE : 21 morts et 302 cas enregistrés

courrier

UN LEITMOTIV DES PARTIS ET PERSONNALITÉS REÇUS PAR LE PRÉSIDENT TEBBOUNE : Cristalliser le front interne

courrier

LAMAMRA SUR LE STATUT D’OBSERVATEUR ACCORDE À ISRAËL : « La décision de Moussa Faki peut provoquer la scission de l’UA »

courrier