palestinep5

PERSISTANCE D’INCURSIONS DE COLONS SOUS ESCORTE POLICIÈRE DE L’ESPLANADE D’EL-AQSA / Palestine : risque majeur sur le cessez-le-feu

Après avoir considéré, dimanche dernier, que la poursuite des violations et agressions des palestiniens dont ceux de de la ville d’El –Qods occupée, par les autorités coloniales et colons israëliens, le ministère palestinien des Affaires étrangères a alerté sur les risques d’effondrement du cessez-le-feu, en raison de la persistance d’Israël dans sa politique coloniale contre les palestiniens et son « mépris pour les efforts déployés pour instaurer l’accalmie ».

Des dizaines de colons israéliens continuent de faire des incursions cycliques dans l’esplanade de la Mosquée El-Aqsa, , sous l’œil protecteur des policiers et soldats israéliens outre des agressions contre les palestiniens, de la ville occupée d’El-Qods, dont ceux du quartier de Cheikh Djerrah, toujours menacés par l’expropriation de leurs maisons, propriétés de ces familles palestiniennes de plusieurs générations. Hier, encore, les colons sionistes ont renouvelé leurs incursions, dès la matinée, dans la Mosquée d’El-Aqsa à El Qods sous occupation israélienne sous escorte de la police sioniste et ce pour la deuxième journée consécutive. Alors que depuis l’annonce du cessez-le-feu vendredi dernier à 2 heures du matin, les appels pressants à porter aide et assistance humanitaire aux palestiniens de Ghaza, après la barbarie des bombardements de l’armée israëlienne durant 11 jours, ciblant les civils, les autorités coloniales israéliennes rééditent leurs agressions contre les palestiniens, d’El –Qods et la Mosquée El-Aqsa, à l’origine de la riposte de la résistance palestinienne, non seulement armée mais aussi populaire. Les alertes des responsables palestiniens , de l’opinion internationale et de pays dont ceux à l’initiative de la réunion de l’Assemblée générale de l’ONU, jeudi dernier sur la Palestine quant aux conséquences de la poursuite des agressions israéliennes contre le peuple palestinien, dont la mise en échec du cessez-le-feu en cours, n’ont pas été, durant ces dernières semaines, sans rappeler l’impératif traitement des raisons à l’origine du conflit, à savoir mettre fin à la colonisation et à l’occupation israélienne. Mettant en garde Israël contre toute tentative à l’encontre des Palestiniens, en particulier à El-Qods occupée, les responsables palestiniens, dont le ministère des Affaires étrangères souligne «  de tels agissements pourraient conduire à un regain de tensions ». Cet avertissement a été émis par Nabil Abu Rudeina, après que des militants palestiniens ont publié en ligne des extraits vidéo montrant les forces de police israéliennes attaquant des fidèles palestiniens sur l’esplanade des Mosquées à El Qods occupée, empêcher les palestiniens d’accéder à la mosquée d’Al-Aqsa, notamment dimanche dernier, à l’aube, imposant des restrictions y compris la confiscation de leurs cartes d’identité, réédités hier, par les services de police de l’entité sioniste. Le ministère palestinien des Affaires étrangères a affirmé, que « l’occupation s’accroche toujours à son projet de contrôle et de judaïsation » d’El Qods, en consacrant à-t-il déclaré « sa division spatiale et temporelle » avant d’ajouter sur les incursions des colons sous protection de la police israélienne «mépris des positions internationales à l’égard de l’agression récente, qui ont exigé qu’Israël cesse ses attaques contre El Qods et ses lieux saints » . Le ministère des Affaires étrangères palestinien a également condamné « les mesures adoptées par l’’occupation israéliennes » qu’il qualifie d’ « étouffantes » avant d’ajouter «  et le siège imposé au quartier de Cheikh Jarrah ainsi que la répression et les violations contre ses habitants ».
Karima B.