Nouvel hopital

Médéa : Livraison du nouvel hôpital de Tablat

Le nouvel hôpital de Tablat (nord-est de Médéa), d’une capacité de 60 lits, a été livré, après l’installation des équipements médicaux indispensables à son fonctionnement, a-t-on appris, vendredi, auprès des services de la wilaya.

La mise en service effective de cet hôpital, tant attendu par la population locale, interviendra, début novembre prochain, a-t-on signalé, précisant que le ministère de la Santé avait donné récemment son accord pour entamer le transfert des principaux services médicaux de l’ancien hôpital de Tablat, vers la nouvelle structure, en prévision de son ouverture aux patients de la daïra de Tablat. Pour rappel, le projet de réalisation d’un nouvel hôpital à Tablat, en remplacement de l’ancien établissement hospitalier, qui n’était plus adapté pour la prise en charge du nombre important des patients, avait connu, plusieurs retards, depuis son lancement en 2003. L’entreprise étrangère sélectionnée avait ainsi abandonné le projet, au bout d’une année et faute de subventions financières, il était ainsi difficile de relancer le projet.
Les travaux de réalisation de cet hôpital, à l’arrêt depuis 2004, ont, faut -il le rappeler, repris en 2016, suite au déblocage, par le ministère de la Santé, d’une enveloppe financière de 800 millions de DA, destinée au financement de la partie génie civil en sus d’une autre rallonge budgétaire de 200 millions de DA réservée pour équiper la structure. Les services de la wilaya de Médéa ont, par ailleurs, fait part de l’ouverture de deux nouvelles polycliniques à Bouskène (daïra de Beni-Slimane), à 63 km à l’est du chef-lieu de wilaya et à El-Haoudine (daïra de Tablat), à 105 km au nord-est, qui permettraient de renforcer la couverture sanitaire au niveau des deux localités. Les deux structures sanitaires ont été aménagées dans d’anciens locaux à usage professionnel, laissés à l’abandon depuis plusieurs années, a-t-on indiqué, soulignant que les dites structures abritent, chacune, un service des urgences médicales, un laboratoire d’analyses médicales, un service de radiologie et un autre pour la chirurgie dentaire.
Ces services médicaux permettront de garantir une meilleure prise en charge des patients, issus des localités de Bouskène et d’El-Haoudine et des villages environnants et d’atténuer la charge sur les établissements hospitaliers situés dans les villes de Beni-Slimane et Tablat, a-t-on indiqué.