RECYCLAGE

LE RECYCLAGE DES DÉCHETS EN ALGÉRIE : Un créneau porteur pour les startups

La ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Samia Moualfi appelle les start-ups à « investir » dans le domaine du recyclage des déchets. Lors d’une visite dans la wilaya de Khenchela, la ministre estime que «les investissements dans le recyclage des déchets sont créateurs de richesse et d’emplois».

Au cours de sa visite au club environnemental à l’école primaire «Ahmadou Mohamed» dans la commune de Bouhmama, Mme Moualfi a invité les associations et les composantes de la société civile à «participer à l’ensemble des programmes en rapport avec le domaine environnemental d’autant que la wilaya de Khenchela s’apprête à relancer le projet du barrage vert et les opérations de reboisement dès octobre prochain». Elle a également appelé à «la consécration de la notion de l’éducation environnementale chez les jeunes générations à travers la programmation des cours aux élèves des écoles primaires l’incitant à la nécessité de protéger l’environnement». En outre, Moualfi a indiqué que son département ministériel a mis une plateforme numérique à la disposition des startups désirant investir dans le domaine du recyclage des déchets pour les accompagner dans la concrétisation des différents projets bénéfiques pour l’environnement, le pays et les propriétaires des start-up. A cette occasion, elle a instruit les responsables du CET de la commune de Beghaî à œuvrer pour développer davantage le Centre et le rendre complémentaire à travers la valorisation des déchets et le recyclage et encourager les start-up à investir dans ce domaine dans le cadre de la nouvelle approche adoptée par le ministère en vue de contribuer à optimiser le rendement de l’économie du recyclage des déchets. Inspectant le projet de réalisation d’un second CET de la commune Baghai qui s’inscrit dans le cadre du programme complémentaire de développement de cette wilaya, la ministre a donné des instructions pour respecter les délais contractuels et l’accélération de la cadence des travaux à travers la mobilisation de brigades devant travailler par alternance pour le réceptionner dans les délais fixés. La ministre a assisté à la cérémonie de signature de deux conventions de coopération lors de sa visite au sein du lycée d’Ain Djarbou le nouveau lycée à la localité Ain Djarbou dans la commune de Babar doté d’énergie solaire, la première convention elle vise les secteurs de l’Environnement et de l’Education nationale pour la généralisation et l’encouragement de l’éducation environnementale et l’activité environnementale en milieu scolaire et également l’encadrement des clubs environnementaux et pour ce qui est de la seconde convention , elle vise l’encouragement de certains métiers notamment dans les spécialités de gestion des déchets, le recyclage, les énergies renouvelables et l’accompagnement des diplômés du secteur pour concrétiser leurs projets et créer leurs propres micros-entreprises. Mme Moualfi a également appelé les responsables des différents établissements publics notamment de l’Éducation à la nécessité de «basculer vers l’énergie solaire à travers la programmation de projets de développement bénéficiant de l’électricité via cette énergie verte dans le cadre des efforts visant la rationalisation des dépenses et la transition vers l’énergie propre».
L. Zeggane