Terrafi Yasmine

Le Président Tebboune présente ses condoléances à la famille de l’avocate Terrafi Yasmine

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présenté mardi soir ses sincères condoléances à la famille de la jeune avocate, Terrafi Yasmine, retrouvée assassinée à Aïn Bessam (Bouira).
« Face à ce lâche assassinat de la jeune avocate, Terrafi Yasmine, à la fleur de l’âge, à Bouira, nous ne pouvons que nous incliner devant son âme pure, priant Dieu d’apporter à sa famille la patience et le réconfort. Mes sincères condoléances à sa famille et à la corporation des avocats, à Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons ».

Donald Trump étrillé par sa nièce
Quelques semaines à peine après la charge de John Bolton contre Donald Trump, un nouveau livre se propose de lever le voile sur « l’homme le plus dangereux du monde ». Là où l’ex-conseiller à la sécurité nationale dépeignait un dirigeant ignare et accaparé par ses intérêts personnels, l’ouvrage à paraître la semaine prochaine est centré sur la jeunesse du président américain au sein d’une famille dysfonctionnelle. Particularité de ce nouveau pamphlet : sa couverture arbore le nom de Mary Trump, la propre nièce du président, en étant l’auteur. Selon elle, la famille Trump, dirigée par Fred Sr., un père «dominateur », aurait contribué à faire du milliardaire un menteur narcissique. « C’est un livre mensonger », a contre-attaqué mardi la porte-parole de la Maison Blanche, Kayleigh McEnany. « Ce sont des allégations ridicules, absurdes, qui n’ont absolument aucun fondement. Je n’ai pas encore vu le livre, mais c’est un livre mensonger.» Avant même sa sortie, prévue le 14 juillet, le livre intitulé « Too Much and Never Enough : How My Family Created the World’s Most Dangerous Man » (« Trop et jamais assez : comment ma famille a créé l’homme le plus dangereux du monde », en français), est déjà numéro 1 parmi les nouvelles sorties de livres sur Amazon, devançant le livre de John Bolton.

Qui est le nouvel ambassadeur du Maroc à Alger…
Depuis ce lundi 6 juillet, il n’y en a que pour lui dans la presse algérienne. «Proche du palais», écrivent les uns. «Homme de gestion des crises», enchérissent d’autres. «Pour faire oublier l’affaire du consul général d’Oran», spéculent, encore d’autres. Mohamed Aït Ouali, en diplomate chevronné, sait à quoi il faudra s’attendre une fois en poste à Alger. Le nouvel ambassadeur du Maroc accrédité chez le pays voisin a vu le jour en 1959 à Meknès. Avant d’entamer une carrière de diplomate, il a passé une bonne partie de sa vie sur les voies des philosophes. Titulaire d’une licence en philosophie à la faculté de Rabat, il enchaîne avec un DEA dans la même discipline, mais cette fois au Caire au milieu des années 1980 avant de revenir à Rabat pour terminer avec un doctorat de troisième cycle en 1991. Trois ans plus tard, Mohamed Aït Ouali quitte l’enseignement pour la diplomatie. En 1994, il est nommé conseiller à l’ambassade du Maroc en Égypte puis chargé d’études au cabinet du ministre des Affaires étrangères et de la coopération en juillet 1999. Mohamed Aït Ouali, selon sa biographie officielle, est l’auteur de deux ouvrages: « La philosophie politique dans la pensée arabe, cas de Abou Hamed Al Ghazali » (1997) et « Le pouvoir politique » (2001).

D’anciens tweets de Darmanin refont surface
Déjà accusé de viol, Gérald Darmanin suscite désormais de nouvelles critiques sur un autre sujet sensible. Des internautes ont ainsi exhumé des tweets datant de 2014 dans lesquels celui qui était député UMP s’opposait vivement aux réformes «néfastes» du PS. Des militants demandent sa démission. Au lendemain de la promotion de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur, l’affaire des accusations de viol à son égard a rassemblé des militants féministes aux abords de la place Beauvau.
Désormais le «premier flic de France» se retrouve au cœur de critiques liées à son opposition aux réformes en faveur des homosexuels. En 2014, celui qui était alors député de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) avait dit tout le mal qu’il pensait des «néfastes réformes de société» proposées par le Parti socialiste (PS). Ces tweets viennent s’ajouter à l’affaire d’agressions sexuelles qui le concerne dans le lancement d’une pétition «Pour un gouvernement qui ne promeut ni racisme, ni culture du viol, ni LGBTQIA+phobies». Signée pour le moment par plus de
50 000 personnes, elle exhorte M.Darmanin à la démission «au nom de toutes les victimes de viols, d’actes LGBTQIA+phobies, de violences sexistes et de racisme».

L’UE ne veut pas de Gis au Maroc
Un eurodéputé espagnol a écrit à la Commission européenne pour lui demander de «consacrer des programmes de défense pour moderniser les installations de la base navale de Rota» afin de convaincre la Marine américaine de rester au-delà de mai 2021 et de ne pas déménager au Maroc, rapporte Ceuta TV. Notre journal avait été le premier, il y a de cela quelques jours à faire état de l’intention de Rabat d’offrir une base militaire aux soldats américains, avec toutes les conséquences néfastes qui pourraient en résulter.

La maladie de Kawasaki fait son apparition en Algérie
La maladie de Kawasaki a fait son apparition en Algérie. Un cas a été détecté à Batna, ce mardi 16 juin. Il s’agit d’un enfant de 3 ans, originaire de la localité de Aïn Touta, dans la même wilaya. C’est la cheffe du service pédiatrie du CHU de Batna, à savoir Djamila Brahmi, qui a annoncé cette découverte à la chaîne Ennahar TV. Il s’agit d’un premier cas enregistré en Algérie, selon la même source. « Des patients atteints de cette maladie ont été enregistrés en Europe et en Asie en avril et mai derniers. Mais c’est la première fois qu’on en fait état en Algérie », a-t-elle déclaré. Djamila Brahmi explique que cette maladie est liée au coronavirus. « Cependant, précise-t-elle, aucun des parents et proches de l’enfant malade n’est contaminé par le Covid -19 ». Le CHU n’a, toutefois, rien dit sur les symptômes que présente le sujet, encore moins sur les risques de cette pathologie et sa prise en charge.

Mis aux poings
« L’éventualité d’un retour au confinement sanitaire total est exclue, du moins à l’heure actuelle », Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé.
Il ne faut pas dire fontaine, je ne boirai pas de ton eau, et de tonneau….