11.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
L'EXPRESS

Le « Makrout El Louz » algérien, quatrième meilleur gâteau au monde

Le gâteau traditionnel algérien « Makrout El Louz » a été classé quatrième dans le top 50 des meilleurs gâteaux au monde, selon le site web « Taste Atlas », spécialisé dans la cuisine traditionnelle
internationale. Makrout El Louz, un gâteau traditionnel algérien recouvert d’une épaisse couche de sucre blanc mou, a décroché la quatrième place dans le classement établi par « Taste Atlas » sur une liste de 50 gâteaux. Ce classique de la pâtisserie algérienne est préparé à base d’amandes, d’œufs, de sucre et de la saveur de l’eau de fleur d’oranger. Préparé spécialement pour les grandes occasions, notamment les mariages, Makrout El Louz est une spécialité typiquement algéroise et offre une diversité de saveurs. L’une des caractéristiques de ce gâteau traditionnel est sa farce d’amandes moelleuse et le goût du zeste du citron adéquat.
Selon ledit classement, Makrout El Louz a devancé plusieurs gâteaux connus à l’échelle mondiale, à savoir le Sablé français, les cookies américains et autres. Ce gâteau traditionnel algérien s’est installé sur le trône du classement des spécialités sucrées arabes. La première place au classement est revenue au gâteau tchèque « Vanocni Cukrovi ».

Une bande de malfaiteurs spécialisée dans l’arnaque immobilière mise hors d’état de nuire
Les services de la sûreté de la circonscription administrative de Sidi M’hamed (Alger) ont mis hors d’état de nuire une bande criminelle spécialisée dans l’arnaque immobilière dans les logements sociaux avec des actes falsifiés, a indiqué hier un communiqué des mêmes services. « L’affaire a été déclenchée suite à une plainte déposée par un citoyen auprès de la sûreté de la circonscription administrative de Sidi M’hamed, dans laquelle il déclare avoir été victime d’une escroquerie pour l’obtention d’un logement social contre un montant de 250 millions de centimes », précise la même source, relevant que les éléments de la sûreté ont interpellé une mise en cause dans cette affaire avec en sa possession deux contrats de location et trois reçus de paiement d’une valeur de 158.000 DA. Le Parquet territorialement compétent saisi, les éléments de la sûreté ont procédé à la perquisition du domicile de la mise en cause où il a été procédé à la saisie d’une copie d’un contrat de location et de celle d’un cahier des charges. « Après l’obtention d’un mandat d’une extension de compétence, les mêmes éléments se sont rendus aux services administratifs concernés afin de confirmer que les actes étaient faux », ajoute la même source. Après investigations, ces éléments ont pu interpeller « un deuxième individu, impliqué dans la même affaire ». Après parachèvement des procédures légales, les mis en cause ont été présentés devant les instances judiciaires territorialement compétentes.

France: forte hausse des pertes d’emploi chez les entrepreneurs
Le nombre d’entrepreneurs en France ayant perdu leur emploi a augmenté de près de 30% sur un an au premier semestre 2022 pour atteindre 18.519, selon des données publiées dimanche.
Les patrons de l’hôtellerie, de la restauration et des débits de boisson (+60,8%) sont particulièrement touchés par cette hausse qui varie fortement d’une région à l’autre, d’après les chiffres compilés par le cabinet Altarès auprès des tribunaux de commerce pour l’association patronale GSC.
Cette dernière incite les entrepreneurs à s’assurer contre le risque de perte d’emploi auprès d’assureurs privés, les chefs d’entreprise n’étant pas indemnisés par Pôle Emploi à la différence des salariés. L’augmentation atteint 63,4% sur un an dans les Hauts-de-France, et 43,5% en Bourgogne-Franche-Comté, contre seulement 10,2% en Ile-de-France.Les pertes d’emploi des chefs d’entreprise concernent dans 88% des cas des patrons de très petites entreprises (TPE) réalisant moins de 500.000 euros de chiffre d’affaires.

La Police de Sétif déjoue une tentative de braquage du siège de « Timecom » à El-Eulma
Les services de Police de la wilaya de Sétif ont déjoué dimanche une tentative de braquage du siège de la société de collecte de fonds « Timecom », distributeur de l’opérateur de téléphonie mobile « Ooredoo » à El-Eulma, a indiqué un communiqué des services de la Sûreté nationale.
Les services de Police de la wilaya de Sétif ont déjoué, dimanche vers 15h45, une tentative de braquage du siège de la société de collecte de fonds « Timecom », distributeur de l’opérateur de téléphonie mobile « Ooredoo » à El-Eulma, a précisé le communiqué. L’opération s’est soldée par l’arrestation de deux (2) individus impliqués qui étaient encagoulés et masqués et portaient des armes blanches, a ajouté la même source. Un troisième suspect, en fuite, a pu être identifié, selon le communiqué. L’opération a également permis de « récupérer la somme volée, estimée à 800 millions de centimes », a souligné la même source.

Démantèlement d’un réseau versé dans l’abattage illégal d’ânes et de chevaux à Tlemcen
Les éléments de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Tlemcen ont démantelé un réseau versé dans l’abattage illégal d’ânes, de mulets et de chevaux entre les daïras de Maghnia et Sebdou, a indiqué dimanche un communiqué des services de la Gendarmerie nationale. « Agissant sur la base d’informations, les éléments de la section territoriale de la Gendarmerie nationale à Sebdou ont procédé, en coordination avec la section de recherches et la brigade de protection de l’environnement relevant du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Tlemcen, au démantèlement d’un réseau versé dans l’abattage illégal d’ânes, de mulets et de chevaux entre les daïras de Maghnia et de Sebdou », précise le communiqué. L’opération s’est soldée par l’arrestation de 7 individus, tandis que 4 autres sont en fuite, en sus de la saisie d’outils utilisés dans l’abattage et un véhicule utilisé dans le transport des viandes de Sebdou à Maghnia », ajoute-t-on de même source. un dossier judiciaire a été ouvert à l’encontre des mis en cause qui seront déférés devant les juridictions compétentes, conclut le communiqué.

Brésil : décès d’un indigène qui s’est volontairement isolé pendant 26 ans en Amazonie
Un indigène qui a vécu pendant plus de 26 ans en isolement volontaire dans la jungle amazonienne du Brésil, est mort de « causes naturelles », ont rapporté des sources officielles. Connu sous le surnom de l' »Indien du trou » ou « Indien Tanaru », le dernier survivant de sa communauté, une ethnie inconnue, a été retrouvé mort dans son hamac le 23 août, selon un rapport de la Fondation nationale de l’indien (Funai). Cet homme indigène a été identifié il y a 26 ans sur la terre indigène Tanaru, située dans l’Etat de Rondonia, près de la frontière avec la Bolivie, et depuis, il est surveillé et protégé à distance par la Funai. L’institution a indiqué qu’aucune trace n’a été trouvée indiquant la présence d’autres personnes à proximité de son domicile, ni aucun signe de violence ou de lutte, puisque les ustensiles utilisés par l’homme ont été retrouvés à leur place habituelle. Un groupe d’experts de la police a procédé à une première inspection du corps, qui sera soumis à une autopsie par un médecin légiste de la police fédérale.Dans le cadre des recherches, des drones et un scanner tridimensionnel ont été utilisés à l’endroit où il a vécu, où d’autres zones seront également analysées.

Related posts

Blida : mariage collectif pour 25 orphelines

courrier

L’Algérie reçoit son premier avion de transport C-130J « Super Hercules »

Redaction

Pandémie en Tunisie : 107 décès et 2 205 nouveaux cas en 24h

courrier

Démantèlement d’un réseau criminel de narcotrafiquants à Oran

courrier

Mariage collectif pour une cinquantaine de couples à Ghardaïa

courrier

Boumerdès : les gardes communaux protestent devant le siège de la wilaya

courrier