9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉMONDE

LE FRONT POLISARIO : « L’UE doit rompre avec l’impunité à l’égard du Maroc »

Le Front Polisario s’est dit satisfait de la résolution adoptée par le parlement européen, qui rejette les pratiques du régime marocain, souhaitant que cette décision engage l’Union européenne (UE) à rompre clairement avec la complaisance et l’impunité à l’égard de Rabat.
« La Représentation du Front Polisario pour l’Europe et l’Union européenne prend note avec satisfaction de cette importante résolution qui met le parlement européen au diapason du droit international rappelant au Maroc ses responsabilités internationales auxquelles il a clairement manqué », se félicite la représentation sahraouie dans un communiqué. Dans un sévère rappel à l’ordre, le parlement européen a adopté jeudi à une large majorité une résolution dans laquelle il a rejeté l’utilisation par le royaume du le Maroc de mineurs non accompagnés, comme moyen de pression sur l’Espagne suite à l’hospitalisation en Espagne du président sahraoui, Brahim Ghali en avril dernier. Le décompte final du vote a fait ressortir 397 voix pour, 85 contre et 196 abstentions. La résolution réaffirme également la position du parlement européen sur le conflit au Sahara occidental, occupé par le Maroc, et considère que la résolution de ce conflit doit être basée sur le plein respect du droit international, des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies et du processus politique conduit par les Nations unies. « Le Front Polisario souhaite que la décision prise aujourd’hui par le parlement européen, engage l’UE à rompre clairement avec la complaisance et l’impunité à l’égard du Maroc », ajoute le texte. « Ce faisant, le parlement européen éclaire l’opinion européenne et internationale sur la nature irresponsable et opportuniste du gouvernement marocain, tous les aspects que les Représentants du peuple du Sahara occidental n’ont cessé de rappeler au monde entier depuis que le Maroc a envahi militairement le Sahara occidental avec tout ce que cela entraine comme situations cruelles, crimes et violations des droits humains les plus élémentaires », souligne le Front Polisario. Selon le représentant sahraoui, « la violation du cessez-le-feu par le Maroc qui a entraîné la reprise de la guerre au Sahara occidental, le chantage à l’Espagne et à l’Union européenne par le plus détestable des procédés, en sont une preuve supplémentaire ». « Il est temps pour l’UE d’assumer sa responsabilité et de contribuer à faire revenir le Maroc à la raison en lui imposant le strict respect de ses engagements internationaux et du droit international », relève-t-il. Le Front Polisario a lancé un appel au Maroc à se « confiner dans ses frontières nationales et par conséquence cesser d’occuper le Sahara occidental et menacer les frontières de ses voisins, s’il veut être considéré comme un État faisant partie de la communauté des Nations et non comme un État se mettant au-dessus des lois internationales ».
Il souligne qu’il « ne cessera de revendiquer le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance et entend faire respecter ce droit par tous les moyens légitimes dont il dispose ». « C’est sa responsabilité et sa raison d’être en tant que mouvement de libération nationale, reconnu comme tel par l’ONU », affirme la Représentation du Front Polisario pour l’Europe et l’Union européenne.
M. Bendib

Related posts

Enfants nés sous X : pour quelle citoyenneté ?

courrier

ADOPTION, PAR LE CONSEIL DES MINISTRES, DU PROJET DE LOI SUR LES HYDROCARBURES : Ce qu’en pensent deux professeurs en économie

courrier

Scandale du « Panama Papers » et le retour de Khelil : Hanoune s’en remet à la Justice

courrier

SILENCE ASSOURDISSANT DE L’UE SUR LE CONFLIT AU SAHARA OCCIDENTAL : La France et l’Espagne dans le box des accusés

courrier

Le président tchadien en visite d’État à Alger : les questions économiques et politiques au menu

courrier

Pagaille au Congrès américain : Les républicains incapables d’élire un « speaker »

courrier