13.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
À LA UNE

Le bilan des pertes militaires et matérielles dans les rangs des forces d’occupation s’alourdit : La Résistance palestinienne maintient le cap armée et populaire

Le génocide des Palestiniens a atteint son 33e jour, par l’intensification des bombardements de l’armée coloniale sur Ghaza et les incursions militaires de l’occupant sioniste en Cisjordanie et à al Qods occupées.
Sa pression sur le secteur de la santé à Ghaza, le largage ininterrompu des bombes au phosphores sur les palestiniens, enfants, femmes à Ghaza, ses tirs à balles réelles sur les Palestiniens et les arrestations en masse, en Cisjordanie et El-Qods occupées, n’a pas d’impact sur la détermination du peuple palestinien, dans sa mobilisation populaire et sa résistance armée à affronter et résister à la barbarie fasciste de l’occupant sioniste. L’occupant a beau intensifier ses bombardements meurtriers sur Ghaza, la Résistance armée palestinienne, dans sa lutte de libération, a mis à nu les faiblesses de l’armée sioniste , dans son opération « Deluge d’Al-Aqsa » du 7 octobre dernier, cassant ainsi le mythe d’une armée invincible, qui depuis un mois est incapable d’enregistrer une quelconque avancée significative sur le terrain. Une réalité que les experts et les médias israéliens eux-mêmes reconnaissent, notamment les capacités opérationnelles avérées de la Résistance palestinienne, qui témoigne de la volonté des Palestiniens à demeurer à Ghaza, quoi qu’il en coûte, et de l’échec du projet occidentalo-sioniste, visant à déloger les Palestiniens des terres de leurs ancêtres.

Selon Tel-aviv 349 de ses soldats tués, l’héroïsme face à la barbarie
En effet, et suite aux combats menés par la Résistance palestinienne dans le nord de la bande de Ghaza, dans la nuit de mardi, l’armée d’occupation israélienne a annoncé hier la mort d’un soldat israélien et la blessure de 3 autres. Des chiffres qui portent le nombre de soldats israéliens tués lors des combats terrestres à Ghaza, à 36 soldats, tandis que le nombre total des pertes de l’armée sioniste, depuis le début du Déluge d’Al-Aqsa, le 7 octobre dernier, s’élève à 349 morts. Notons également que la résistance a également affronté l’occupation sur l’axe sud-est de Ghaza, empêchant l’ennemi d’avancer. En outre, deux chars ont été détruits au sud-ouest de la ville de Ghaza par deux obus « Al-Yassin 105 ». Selon des sources locales palestiniennes, l’armée de la résistance a ciblé et détruit plusieurs véhicules blindés de l’occupation dans l’axe ouest de Ghaza, avec des missiles et des engins explosifs. En Cisjordanie, des affrontements ont éclaté entre résistants et forces d’occupation lors de la prise de la région de Silat al-Dahr, au sud de Jénine.

10 569 martyrs et 26 475 blessés à Ghaza depuis le 7 octobre
Durant les dernières 24h, les forces d’occupation ont arrêté 45 Palestiniens en Cisjordanie et El-Qods occupées, portant le nombre d’arrestations, à l’heure où nous mettons sous presse, à 2 280 arrestations dans cette partie de la Palestine occupée, depuis le 7 octobre courant. Dans le camp de réfugiés de Nuseirat, au centre de la bande de Ghaza, près de Pharmacie Al-Zohour, des bombardements de l’armée d’occupation ont causé la mort d’au moins 9 martyrs et plusieurs blessés. Selon les derniers chiffres annoncés par différentes sources locales concordantes, le nombre de palestiniens tués à Ghaza depuis le 7 octobre, s’est élevé à 10569 martyrs, et le nombre de blessés à 26475. Hier matin, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut en grand nombre le camp de réfugiés de Shuafat, à Al Qods occupée. Une opération qui s’est accompagnée d’attaques contre des élèves et des citoyens en les empêchant de se déplacer.

Le génocide se poursuit…
S’ajoute à ces massacres de civils palestiniens, la destruction d’au moins 70% des réseaux de transport et de distribution d’électricité, selon les propos du chef de l’Autorité de l’énergie à Ghaza. Des pertes estimées à 80 millions de dollars. Par ailleurs, et selon le directeur de l’hôpital koweïtien de Gaza, plus de la moitié des hôpitaux ont complètement arrêté de fonctionner. D’autre part, les mêmes sources ont annoncé que l’occupation a détruit la mosquée Khaled Ibn Al-Walid à côté de l’hôpital Nasser à Khan Younès, et que toutes les boulangeries ont cessé de fonctionner à cause de la pénurie de blé. Alors que le massacre est toujours en cours, Ghaza a fait appel aux organisations internationales et humanitaires et aux peuples du monde afin d’intervenir de toute urgence et d’assurer la protection des équipes d’urgence conformément au droit international.
Hamid Si Ahmed

Related posts

Après les habitations et les camps de réfugiés… : À Ghaza, les hôpitaux sous la menace des bombes sionistes

Redaction

INVESTISSEMENTS ET MARCHÉ DU TRAVAIL  : 167 projets ficelés et 15 000 emplois créés à Alger

Redaction

FLAMBÉE DES PRIX ET POUVOIR D’ACHAT : L’Exécutif apporte des ajustements

courrier

LE PRÉSIDENT TEBBOUNE REÇOIT LE SECRÉTAIRE DU COMITÉ CENTRAL DU MOUVEMENT FATAH / Objectif 2024 : consacrer l’établissement de l’État palestinien

Redaction

RÉDUCTION DE LA PRODUCTION PÉTROLIÈRE / OPEP + : L’accord de juin reconduit jusqu’à fin 2024

Redaction

PLUSIEURS RESPONSABLES MIS EN CAUSE DANS L’AFFAIRE DE L’INTRUSION D’UN JEUNE DANS UN AVION D’AIR ALGÉRIE : La DGSI frappe for

Redaction