13.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

JUSQU’À 100 MILLIONS DE CENTIMES : Lancement d’un nouveau prêt ANGEM

L’Agence nationale de gestion du microcrédit ANGEM a décidé de lancer un nouveau prêt comportant de nouveaux avantages pour encourager les jeunes à consolider leurs activités économiques, après avoir bénéficié d’un prêt, auparavant, et qu’ils ont remboursé. Il est dorénavant accordé la possibilité de bénéficier d’un prêt au titre du microcrédit ANGEM à ceux et celles ayant déjà remboursé la totalité du montant du premier prêt. Ces derniers peuvent contracter un nouveau prêt non rémunéré, au titre de l’achat de matières premières, dont la somme pourra atteindre les 100 millions de centimes. Selon le PDG de l’ANGEM, Abdel Fateh Djabnoune. Ce responsable a fait savoir, à ce propos, que « tous les jeunes promoteurs ayant remboursé la totalité du montant ANGEM de leur premier prêt, peuvent bénéficier d’un montant du prêt non rémunéré» fixé, a-t-il précisé, «à cent mille dinars (100 000 DA)». Poursuivant, il indique que le montant du nouveau prêt peut atteindre, par ailleurs « deux cent cinquante mille dinars (250 000 DA), soit 25 millions de centimes, au niveau de certaines wilayas du Grand Sud » citant : Adrar, Béchar, Tindouf, Biskra, El Oued, Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, Illizi et Tamanrasset. Aussi le patron de l’Angem a fait état également d’une mesure permettant de rendre évolutifs les microcrédits. Il s’agit, a-t-il expliqué, des porteurs de projets «qui auront remboursé un crédit de 250 000 dinars» ces derniers pourront bénéficier d’un crédit estimé à un million de dinars auprès de l’ANGEM, et ce «afin de consolider leur activité» a déclaré Abdel Fateh Djabnoune. Ce n’est pas tout. Puisque l’Angem a décidé, au titre de ces nouveaux avantages, de permettre aux jeunes promoteurs de contracter un nouveau prêt qui ne « saurait dépasser un million de dinars, soit 100 millions de centimes, sans intérêt, destiné à l’acquisition de nouveaux petits matériels par exemple pour aider davantage les jeunes promoteurs à développer leurs entreprises et à consolider leurs activités», affirme son PDG Abdel Fateh Djabnoune. À rappeler que le financement ANGEM est un dispositif de microcrédit, offrant la possibilité de bénéficier d’un accompagnement pour la réalisation d’un projet professionnel. Le montant du crédit bancaire peut atteindre jusqu’à 70% du coût global du projet, avec un maximum de 1 000 000 DA. La durée du crédit bancaire est de huit années, dont trois années de différé de remboursement du principal crédit.
À noter également que selon le site de l’ANGEM, « le nombre de prêts octroyés cumulés jusqu’à la date du 31 mars dernier, s’est établi à 885 558 prêts, et que pas moins de 1 312 657 poste d’emplois ont été créés jusqu’à la même date précitée.
Par ailleurs, il y a lieu de noter que c’est aujourd’hui que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, professeur Tidjani Hassan Haddam, présidera, à partir de 10h30, au niveau du siège du ministère, une rencontre avec les représentants des associations agréées, représentant les promoteurs des micro-entreprises créées dans le cadre des dispositifs ANSEJ et CNAC.
Mohamed Amrouni

Related posts

Le BN du Camra se réunira dans les jours à venir pour statuer : Le spectre de la grève se profile à l’horizon

courrier

SELLAL LORS DU PROCÈS EN APPEL D’ALI HADDAD : « J’ai appliqué le programme de Bouteflika »

courrier

BENBOUZID À PROPOS DU CHOIX DU VACCIN QUE L’ALGÉRIE COMPTE ACQUÉRIR : « Seul le Président est habilité à s’y prononcer »

courrier

La chine, l’Afrique, les USA, Cuba et la Belgique au 23e Sila : Une présence étrangère pour la promotion de la culture et de la langue

courrier

LE FDLP SALUE L’APPEL DE TEBBOUNE À L’UNITÉ PALESTINIENNE : « Répondre à l’initiative algérienne est une nécessité » 

courrier

Algérie 1 – Côte d’Ivoire 3 : Terminus pour les Verts

courrier