9.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
Brèves

Irak : des dizaines de tués dans des combats à Mossoul

Plusieurs dizaines de personnes, dont des civils, ont été tuées vendredi dans les combats qui ont opposé à Mossoul des insurgés sunnites aux troupes gouvernementales, au lendemain de l’instauration d’un couvre-feu dans cette grande ville du nord de l’Irak.
Les combats ont éclaté vingt-quatre heures après le recours par l’armée à des hélicoptères pour pilonner les insurgés qui avaient envahi une partie de Samara, et pour reprendre le contrôle de cette ville située plus au Sud.
Les insurgés sunnites ont le vent en poupe depuis un an dans leur lutte contre le pouvoir irakien dominé par les chiites, notamment dans les provinces occidentales, limitrophes de la Syrie, comme celle de Ninive dont Mossoul est le chef-lieu. Les insurgés ont marché sur Mossoul en provenance du Nord-Ouest et se sont déployés en grand nombre dans l’ouest de la ville, tuant au moins quatre policiers anti-émeute et trois soldats lors de plusieurs accrochages, a-t-on déclaré de source proche des services de sécurité irakiens. Dans le sud de Mossoul, cinq kamikazes ont fait irruption dans un dépôt d’armes et certains ont réussi avant d’être abattus à activer leurs explosifs, tuant 11 soldats, dit-on de même source.
Dans la localité de Mouwaffakia, près de Mossoul, deux voitures piégées pilotées par des kamikazes ont explosé vendredi, tuant six membres de la minorité des Shabaks, établie à cet endroit et qui est souvent la cible des insurgés sunnites.

FUSILLADE À BAKOUBA
Mohamed Ibrahim, membre du comité de sécurité et de défense du conseil provincial de Ninive, a assuré que l’armée avait abattu 105 insurgés et détruit 20 de leurs véhicules équipés de mitrailleuses, les empêchant de conserver les secteurs où ils avaient fait irruption. Vendredi soir, 90% de la ville de Mossoul était repassé sous le contrôle du pouvoir irakien, et l’armée continuait de tirer des obus de mortier sur les dernières poches de résistance, ajoutait-on de source proche des services de sécurité. La plupart des insurgés se sont repliés dans le désert, gagnant des provinces voisines, ou se sont fondus dans la population locale.
Mossoul est de longue date un bastion de l’insurrection, qui est revigorée par le conflit civil en Syrie voisine. Une organisation comme l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL), par exemple, est active de part et d’autre de la frontière. Au sud de la province de Ninive se trouve la province d’Anbar, à prédominance sunnite, où l’armée affronte des groupes tribaux et islamistes comme l’EIIL depuis qu’ils ont pris le contrôle de deux villes, dont Falloudja, au début de l’année. Egalement vendredi, les forces de sécurité ont réussi à empêcher que des insurgés ne s’emparent du siège de la police antiterroriste dans le centre de Bakouba, dans la province de Diyala. Deux personnes ont péri dans la fusillade, ont déclaré le chef de la police locale et des médecins.

Related posts

11 MORTS DANS LE RENVERSEMENT D’UN VÉHICULE DE TRANSPORT DE VOYAGEURS : Carnage sur la route à Bordj Badji Mokhtar

courrier

Syrie : 25 civils, dont six enfants, tués dans des raids à Raqa

courrier

Afghanisatn : dix morts dans un attentat suicide dans la banlieue de Kaboul

courrier

Lutte antiterroriste : L’ANP découvre une cache à BBM

courrier

Accident de la circulation à Boumerdès : Deux morts et 6 blessés à Tidjelabine

courrier

ACCIDENTS DE LA ROUTE : Deux morts et cinq blessés à Saïda

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.