plage ténès

INTOXICATION DE BAIGNEURS À LA PLAGE DE TÉNÈS : Une forte concentration en chlore désinfectant à l’origine de l’incident

L’enquête sur l’affaire de baignade de Ténès, à Chlef, où plusieurs dizaines d’estivants ont été hospitalisés pour intoxications a rendu ses premières conclusion concernant les causes exactes de l’incident. Finalement, la piste du cargo bétailler suspecté de rejets toxiques a été écartée. En effet, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement de territoire a révélé, hier dans un communiqué, que l’incident de Ténès et après une enquête biologique, a conclu que la cause est due à une forte concentration de chlore désinfectant retrouvé dans l’eau de mer. En effet, dans un communiqué rendu public hier, le ministère a indiqué que l’incident est causé par « l’utilisation intensive de cette substance par les services de le commune dans le cadre du traitement des eaux de l’Oued Boufssoussa ». « Les analyses menées sur les prélèvements d’échantillons d’eau de mer impliquée dans l’incident, ont prouvé sa concentration en chlore, dans le cadre d’une opération de désinfection effectuée de manière trop élevée par la commune », précise la même source. La veille, le ministère de l’Agriculture a précisé qu’au lendemain de l’incident une mission d’inspection a été diligentée, qui a montré que « les animaux à bord du navire sont cliniquement indemnes de maladies et ne présentent aucun signe pouvant être rattaché à une quelconque maladie ou à un risque de contamination pour l’être humain ». Le ministère a, par ailleurs, rappelé que « le navire en provenance de Sète (France) a accosté au port de Ténès transportant des taurillons d’engraissement destinés aux wilayas de Chlef et d’Oran », ajoutant que « les documents sanitaires sont également en conformité avec l’état des animaux importés ». Pour rappel, au moins 149 baigneurs ont été évacués vers les structures sanitaires de Ténès dimanche passé, après avoir été atteints d’infections pulmonaires sur la plage de Ténès. Selon le wali de Chlef, des échantillons d’eau ont été prélevés sur la grande plage à des fins d’analyse pour connaître les raisons de cette infection. Il a précisé que les soupçons se portent sur un cargo transportant du bétail, amarré au port commercial. Des équipes de plongeurs ont été dépêchées sur place pour effectuer des reconnaissances sous-marines près de la plage et du port commercial, à la recherche de rejets toxiques du même navire.
Sarah O.