17.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
L'EXPRESS

Huit décès et 379 blessés sur les routes ces dernières 48 heures

Huit (8) personnes ont trouvé la mort et 379 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus à travers plusieurs régions du pays durant les dernières 48 heures, selon un bilan rendu public hier par la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Tamanrasset avec un (1) décès et trois (3) autres blessés, percutés par un véhicule survenu sur la RN n 55, commune et daïra de Tamanrasset. Les équipes de secours de la Protection civile sont intervenues, en outre, pour prodiguer des soins de première urgence à 25 personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant d’appareils de chauffage et de chauffe-bains de leurs domiciles dans les wilayas d’Alger (8 personnes), Sétif (7), El-Tarf (4), Bordj Bou Arréridj et Annaba (2 personnes chacune), ainsi qu’à M’Sila et Mostaganem (une victime chacune). Par ailleurs, les unités de la PC sont intervenues pour l’extinction de deux (2) incendies urbains et divers à travers les wilayas de Souk Ahras et Constantine qui a enregistré le décès d’une (1) personne carbonisée, suite à un incendie qui s’est déclaré dans un magasin de fruits et légumes, au lieu-dit Aïn Ben Seba, commune et daïra de Hamma Bouziane.

Une fillette de 8 ans retrouvée morte à Tiaret
Une fillette âgée de 8 ans a été retrouvée, jeudi, dans la cité 1900 logements dites « Al-Atrack », dans la wilaya de Tiaret, gisant dans une mare de sang. Selon les premiers éléments de l’enquête de la police locale, elle serait morte assassinée. Car, précisent des sources concordantes, le corps inerte de la victime a été touché par plusieurs coups de couteau au niveau de la gorge et du cou. Le cadavre de cette fillette a été transporté vers la morgue de l’Établissement public hospitalier ‘’Youcef Damerdji’’ de Tiaret. En sus, le procureur territorialement compétent a ordonné une enquête qui sera menée par la sûreté de wilaya à l’effet d’élucider les circonstances de la mort tragique de cette fillette.

Quatre travailleurs humanitaires tués en Ethiopie
Au moins quatre travailleurs humanitaires ont été tués dans différents endroits d’Ethiopie au cours du premier mois de l’année 2024, a révélé le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Cette agence de l’ONU a indiqué dans un rapport sur la situation en Ethiopie publié jeudi que quatre travailleurs humanitaires, tous des Ethiopiens, avaient été tués dans différentes régions d’Ethiopie. Trois d’entre eux ont été tués dans la région d’Amhara dans le nord du pays, et un quatrième dans la région de Gambella, précise le rapport.
Soulignant la volatilité persistante dans des régions d’Ethiopie, l’OCHA a indiqué que 46 travailleurs humanitaires avaient perdu la vie en Ethiopie depuis 2019, dont 36 dans le cadre des conflits dans le nord du pays.
« Les partenaires humanitaires ne sont pas pris pour cible par les belligérants, toutefois la volatilité de la situation sécuritaire et la multiplicité des acteurs armés impliqués, y compris les milices locales et les civils armés, représentent un risque pour le personnel et les opérations humanitaires », a noté l’OCHA.

Saisie de près de 12 kg de kif traité à Oran
Les éléments de la Gendarmerie nationale (GN), à Oran, ont démantelé un réseau de trafic de drogue, et saisi près de 12 kg de kif traité, a indiqué, vendredi, un communiqué du même corps de sécurité. Dans le cadre des efforts continus de lutte contre le crime organisé, les unités du groupement territorial de la GN à Oran « ont démantelé un dangereux réseau de trafic de drogue opérant à travers plusieurs wilayas », précise la même source. Cette opération intervient suite à « l’arrestation de deux suspects en possession d’une quantité de drogue. Après intensification des investigations, les autres membres du réseau ont été identifiés », note le communiqué. « Six (6) individus âgés entre 26 et 37 ans, dont deux repris de justice ont été appréhendés », et près de 12 kg de kif traité, deux petits sacs de poudre de comprimés psychotropes, un montant de 110.000 DA, ont été saisis, outre la récupération de deux véhicules utilitaires, un ordinateur portable et des téléphones mobiles ». Les mis en cause ont été présentés devant la justice pour « trafic de drogue » et « blanchiment d’argent, selon la même source.

Un nombre record d’enseignants en congé pour raisons de santé mentale au Japon
Au Japon, un nombre record d’enseignants ont pris un congé pour cause de maladie mentale au cours de l’exercice 2022, atteignant 6.539, ont rapporté hier, les médias locaux, citant une enquête du ministère de l’Éducation. Selon le ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie, ce chiffre d’avril 2022 à mars 2023 marque la deuxième augmentation annuelle consécutive, avec une augmentation de 642 personnes par rapport à l’année précédente, a rapporté l’agence de presse nationale Kyodo. Ce chiffre, qui représente 0,71 pour cent de tous les enseignants des écoles primaires, primaires et secondaires, ainsi que des écoles spécialisées, met en évidence l’impact croissant des problèmes de santé mentale dans le secteur de l’éducation. Les experts suggèrent que l’augmentation de la charge de travail, résultant notamment de la pandémie de COVID-19 et de la nécessité de mesures de prévention des infections, pourrait contribuer à cette augmentation, indique le rapport. Au cours des deux dernières années depuis le début de la pandémie, le nombre d’enseignants en congé pour raisons de santé mentale a augmenté de plus de 1 300, rompant avec la tendance précédemment stable d’environ 5 000, selon l’enquête. La pénurie d’enseignants au Japon est considérée comme un problème grave, avec un intérêt décroissant chez les jeunes en raison de la lourde charge de travail perçue. En outre, les experts notent que de plus en plus d’enseignants prennent des congés pour cause de maladie ou d’accouchement. Conscient de la gravité de la situation, le ministère de l’Éducation envisage de relever ces défis par le biais de réformes du mode de travail, notamment en réduisant la paperasse et en s’attaquant aux longues heures de travail. En décomposant les données par tranche d’âge, l’enquête a révélé que le plus grand nombre d’enseignants en congé pour raisons de santé mentale étaient dans la trentaine, soit 1 867, suivis par ceux dans la cinquantaine, la quarantaine et la vingtaine, selon l’enquête.

Tipaza : une tentative d’immigration clandestine déjouée sur la côte de Larhat
Les services de la Gendarmerie nationale (GN) à Tipasa ont récemment déjoué une tentative de traversée clandestine de 4 individus sur la côte de la commune de Larhat, à l’extrême ouest de la wilaya,a indiqué vendredi un communiqué de la brigade territoriale du même corps de sécurité. Dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, les services de la brigade territoriale de la GN de Larhat ont intércépté 4 individus en flagrant délit de tentative de traversée clandestine à la plage Zitouna (Larhat) au moyen d’un bateau de plaisance, précise le communiqué. Après parachèvement de l’enquête, les suspects ont été présentés devant le parquet territorialement compétent pour « trafic de migrants » et « tentative de sortie illégale du territoire national ».

La Chine lance les satellites Geely-02
La Chine a envoyé samedi dans l’espace un groupe de onze satellites depuis le Centre de lancement de satellites de Xichang, dans la province du Sichuan (sud-ouest). Transportés par une fusée porteuse Longue Marche-2C, la constellation de onze satellites Geely-02 a décollé à 7h37 (heure de Pékin) depuis le site de lancement, et est entrée sur l’orbite prévue. Il s’agissait de la 508e mission de vol des fusées de la série Longue Marche.

Une secousse tellurique de magnitude 3,4 degrés à Tizi Ouzou
Une secousse tellurique de magnitude 3,4 degrés sur l’échelle de Richter a été enregistrée hier à 03h12 mn dans la wilaya de Tizi Ouzou, a indiqué le Centre de Recherche en Astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG), dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 3 km au sud de Béni Yenni.

Related posts

Après les faux juge, procureur et colonel, un faux dentiste

courrier

ANP : 13 éléments de soutien au terrorisme arrêtés

courrier

Algérie Télécom : les tests d’augmentation du débit Internet menés sur 17 wilayas

courrier

Démantèlement à Alger d’une bande de malfaiteurs spécialisée dans le vol de domiciles

courrier

Deux morts et deux blessés dans un accident de la route à Saïda

courrier

Le marché mondial du smartphone a connu en 2018 la plus forte baisse jamais enregistrée

courrier