Port

GESTION DES IMPORTATIONS : Zitouni veut débureaucratiser les ports

Les répercussions des décisions gouvernementales de freiner les importations ont affecté les secteurs productifs en Algérie, et les consommateurs en ont rapidement ressenti les effets, à travers des flambées des prix qui se sont étendues à divers produits de bases sur les marchés. Une situation qui pour rappel, avait mis le président Abdelmadjid Tebboune dans tous ses états en Conseil des ministres. certes, ces nouvelles mesures d’importation visaient beaucoup plus à préserver les réserves de changes du pays et à mettre un terme à l’importation anarchique, mais le chef de l’État avait déploré le fait que cela se fasse au détriment du citoyen. De ce fait, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a évoqué dans ses récentes déclarations la question de l’organisation des importations et le déblocage des marchandises des opérateurs économiques au niveau des ports, dont les opérations sont effectuées conformément à la réglementation en cours. « Tous les produits achetés, domiciliés et autorisés, notamment les matières premières et les intrants, doivent être libérés dans les meilleurs délais au vu de leur impact sur la production nationale », a-t-il affirmé, avant de rassurer les opérateurs économiques sur les démarches qui « seront entreprises par son département pour faciliter les opérations de dédouanement ». Pour ce faire, il a fait savoir que ses « services vont se concerter avec ceux relevant de la direction douanière pour trouver une solution appropriée afin de libérer les conteneurs». Dans son discours, Zitouni a pointé du doigt la bureaucratie, la considérant comme « la principale raison de cette situation », soulignant que son secteur œuvre à venir à bout des obstacles administratifs enregistrés. Le ministre du Commerce a rassuré, par ailleurs, que « les produits de large consommation et les matières premières intéressant le citoyen ne sont pas concernés par la saisie au niveau des ports ». Alors que cette problématique est récurrente depuis des années, voire des décennies, les ministres qui se sont succédés à la tête du ministère du Commerce n’ont pas pu résoudre la question de la régulation, le contrôle et l’approvisionnement du marché. Tayeb Zitouni est décidé de réussir là où ses prédécesseurs ont échoué.
H. S. A.

vip303 prada88 asiabet angkasa138 warung138 sikat138 bonus168 fit88 judicuan luck77 slot123 pragmatic77 winslot88 slot99 hoki303 dewa99 garuda99 mantra88 emas138 vegasgg gas138 bimabet megahoki88 dragon77 jakartacash coin303 caspo777 cuan138 jackpot138 megawin77 slot http://vegasgg.patrolicyber.com/