FRONT MAROCAIN CONTRE LA NORMALISATION

FRONT MAROCAIN CONTRE LA NORMALISATION : Bilan des activités organisées et projets d’action à venir

C’est aujourd’hui que le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l’entité sioniste se penchera sur le bilan de ses activités organisées récemment à l’occasion de la Journée nationale contre la normalisation, correspondant au 22 décembre, date marquant un an de la normalisation des relations entre le royaume marocain et l’entité sioniste.

Dans un communiqué, le Front a précisé, en effet que sa conférence de presse sera « une occasion pour évaluer les résultats des différentes activités organisées le 22 décembre dernier contre la politique marocaine de normalisation avec l’entité sioniste » adoptée par le Palais royal et son Makhzen . Il sera notamment question pour les animateurs du mouvement marocain conte la normalisation des relations entre Rabat et Tel-aviv « d’exprimer sa position face à la répression exercée ce jour-là par les forces de sécurité marocaines contre les manifestants lors des différents sit-in » pour dénoncer la politique marocaine en faveur de l’entité sioniste. La même source a fait savoir qu’ « il sera également question de passer en revue les conclusions du procès symbolique contre l’État marocain, et les partisans de la normalisation » tenu pour rappel le 25 décembre dernier par le Front de soutien au peuple palestinien et contre la normalisation avec l’entité sioniste. Au-delà des frontières du royaume marocain reconnues, par le monde et la communauté internationale, excluant le Sahara occidental, des juristes, militants, professionnels des médias, acteurs de la société civile, universitaires, artistes et écrivains ainsi que des citoyens notamment des pays arabes, expriment notamment via les réseaux sociaux  leur condamnation des relations entre le Maroc et l’entité sioniste. Plus récemment encore c’est le journaliste palestinien, Jamal Rayan qui à l’instar de l’ensemble du peuple palestinien, qui a qualifié « de coup dans le dos des Palestiniens et de sa lutte pour l’indépendance » la démarche marocaine en faveur de l’entité sioniste, a fait une virulente critique du régime du Makhzen, soulignant que ce dernier est entaché de sang de Palestiniens après avoir normalisé ses relations avec l’entité sioniste.  Saluant les positions fermes et de principes des millions de citoyens de la région arabe, dont les Marocains manifestant sans relâche leur opposition à la posture des responsables marocains accourant à Tel-Aviv et déroulant le tapis rouge pour les assassins des Palestiniens , le journaliste a écrit, samedi dernier que « Dieu bénisse l’Etat algérien innocent de toute effusion de sang de Palestiniens, mais le régime marocain ne l’est pas, c’est ce que l’histoire retiendra », lit-on sur le compte Twitter de Jamal Rayan. Poursuivant il écrit que «le régime marocain a négocié au dépens du peuple palestinien en reconnaissant l’entité sioniste. Ensuite, il demande aux Palestiniens de reconnaître le Sahara occidental (comme étant) un territoire ‘marocain’. C’est une demande étrange et grossière », a-t-il souligné dans un autre post et de s’interroger : « Depuis quand les nations font l’objet de marchandage, comme l’a fait le Maroc avec la Palestine? ».
K.B.