charfip3

Décès de Ahmed Gaïd Salah : Les condoléances de partis politiques et de la société civile

Le décès du Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), avant-hier, des suites d’un arrêt cardiaque, a suscité une vague d’émotion exprimée à travers des messages de condoléances de la part des partis politiques et des organisations de la société civile.

Jil Jadid, PRA, l’ANR, RA, le FJD et TAJ :
La disparition subite d’Ahmed Gaïd Salah a fait réagir les partis Tajamoue Amel El Jazair (TAJ), Jil Jadid, le Parti du renouveau algérien (PRA), le Rassemblement algérien (RA), l’Alliance nationale républicaine (ANR), et le Front pour la justice et le développement (FJD). Ce florilège de partis a adressé à la famille et aux proches du défunt, leurs sincères condoléances. Certains de ces partis politiques ont affirmé que l’Algérie «a fait ses adieux à un de ses héros et un de ses vaillants Moudjahidine dont l’Histoire retiendra le nom, et les générations se remémoreront toujours son amour pour l’Algérie, la défense de ses frontières, sa contribution à la sécurité et à la stabilité du pays et son accompagnement du peuple lors du Hirak pour satisfaire ses aspirations à une nouvelle Algérie, sans effusion de sang », qualifiant le défunt de « dirigeant chevronné qui est resté fidèle à sa religion et à sa patrie », ils indiqueront que Gaïd Salah a donné une leçon à tous ceux qui voulaient diviser le pays, affirmant qu’il s’est engagé à garder la souveraineté nationale.

Mohamed Charfi, président de l’ANIE :
Dans une déclaration à la presse, le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, a affirmé que « l’Algérie a perdu un homme hors pair que Dieu a guidé pour sauver l’Algérie pendant les moments difficiles qu’elle a vécus, et accompagner le peuple avec sagesse et clairvoyance pour atteindre la phase actuelle », ajoutant que le défunt « est un martyr du devoir » qui était à la hauteur de « la confiance placée en lui ».

L’organisation nationale des moudjahidine (ONM) :
L’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) a présenté ses condoléances à la famille du regretté ainsi qu’au peuple et à l’ANP. « Que Dieux le très miséricordieux l’accueille en son vaste paradis, À Dieux nous appartenons et à Lui nous retournerons», écrit l’ONM dans un message de condoléances.

Le Forum des chefs d’entreprise (FCE) :
Egalement affligé par cette nouvelle, le Forum des chefs d’entreprise (FCE) a exprimé ses sentiments de compassion à la famille et aux proches du défunt, ainsi qu’à ses compagnons d’arme et à tous les éléments de l’ANP, reconnaissant que le regretté Ahmed Gaïd Salah était « un chef hors pair qui a su diriger le pays avec sagesse et clairvoyance lors d’une grave crise qui a failli faire sombrer l’Etat et ses entités dans le chaos ». « Le défunt s’est engagé à éviter toute effusion de sang et à veiller à la sauvegarde du pays et à la protection de ses citoyens », a tenu à souligner le FCE.

L’Union des commerçants et artisans algériens (UGCAA) :
De son côté, l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a adressé, par la voix de son coordinateur général Hazeb Benchahra, « ses sincères condoléances à tout le peuple algérien suite au décès « d’un leader dont l’histoire retiendra qu’il était un protecteur pour le pays et un père pour le peuple » qui a « honoré le serment prêté aux chouhada en restant fidèle à ses engagements ».

Le Réseau NADA :
Pour sa part, le réseau NADA pour la défense des droits de l’enfant, a réagi aussi en présentant ses condoléances à la famille du défunt et à ses proches ainsi qu’à l’Armée nationale populaire (ANP), priant Allah d’accorder au défunt sa sainte miséricorde et de l’inscrire aux registres des rétributions.
Déclarations recueillies par Sarah Oubraham