Côte d’Ivoire-Algérie, ce soir (20h30) : les Verts pour rééditer le coup de 2010

Tous les regards seront braqués ce soir vers Malabo qui accueille une finale avant la lettre en la sélection algérienne et son homologue ivoirienne pour un billet en demi-finales de la 30e coupe d’Afrique des nations, un rendez-vous qui retient assurément le souffle. Revigorés par leur belle victoire face au Sénégal, mardi dernier, pour leur dernier match de poule, les Verts abordent le rendez-vous de ce soir avec une grande confiance, eux qui ont retrouvé leur âme face aux Lions de la Teranga, après un début de compétition très difficile.C’est dire que la rencontre d’aujourd’hui sera celle de la confirmation, même si en face, les coéquipiers de Madjid Bougherra auront affaire à une équipe ressuscitée elle aussi par un précieux succès face au Cameroun, synonyme d’une qualification aux quarts de finale. En tout cas, si l’on se réfère aux propos du staff technique national et ses joueurs, tout ce beau monde se montre serein avant le face-à-face tant attendu. «On savait qu’on aurait forcément un adversaire difficile issu du groupe D, la Côte d’Ivoire est d’un des adversaires qui restent en lice les plus dangereux. On va se préparer au mieux avec un jour de repos en plus, c’est positif pour les blessures», a-t-il dit.« Tous les matches de la CAN sont engagés sur le plan physique, la fraîcheur physique s’estompe. Face à la Côte d’Ivoire, ce sera du top niveau de ce côté-là», a-t-il ajouté.Amplement satisfait de la production des siens contre le Sénégal, le technicien français devrait a priori renouveler sa confiance au même onze qui a fait sensation mardi dernier, surtout avec le rétablissement de Yacine Brahimi qui n’était pas allé au bout du match contre les Lions de la Teranga à cause d’une blessure aux cotes.

Renard se méfie de l’attaque algérienne
Pour sa part, l’entraîneur de la Côte d’Ivoire, Hervé Renard, aborde la partie avec méfiance. Ses déclarations en sont d’ailleurs une parfaire illustration. «J’aurais aimé affronter l’Algérie en finale. C’est une très bonne équipe qui a fait sensation lors de la précédente Coupe du monde. Sa force principale se situe en particulier au niveau de son secteur offensif qui est capable de faire du mal à n’importe quel adversaire», prévient le technicien français qui connait assez bien le football algérien pour avoir entraîné l’USMA pendant neuf mois il y a de cela deux années.Il faut dire que les deux équipes vont certainement aborder le match avec le souvenir des quarts de finale de la CAN-2010 en Angola, lorsque les Verts étaient revenus de loin et s’étaient imposés face aux Eléphants dans les prolongations.Un match sur lequel s’attarde le sélectionneur ivoirien devant ses joueurs depuis qu’il a eu l’Algérie comme adversaire en quart, une manière pour lui de motiver davantage les siens en les exhortant à prendre leur revanche. Les camarades de Bougherra, l’un des deux rescapés des quarts de 2010 avec Halliche, ne l’entendent certainement pas de cette oreille.
Hakim S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>