9.9 C
Alger
1 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Constantine : une caravane sanitaire pour les zones enclavées

Depuis le premier du mois en cours, les médecins et les agents de la Protection civile de Constantine sont à pied d’œuvre dans les zones enclavées, où une caravane sanitaire est partie à la rencontre des habitants des 12 communes de la wilaya. Cette caravane se poursuivra jusqu’au 31 décembre de l’année, a indiqué, avant-hier, le chargé de communication de ce corps de pompiers, au niveau de la wilaya de Constantine, Tafer, au cours d’une conférence de presse. Et de souligner que des moyens importants ont été mobilisés pour ce programme, qui est à l’origine une initiative du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et qui se déroule sous la supervision de la direction générale de la Protection civile. Concernant la nature de ces sorties sur terrain et les moyens matériels et humains qui lui ont été affectés, il est indiqué que l’opération a touché en premier les localités de Aïn El-Kebira et de Bouhsane Abdallah où une équipe médicale composée d’un médecin spécialiste dans les urgences médicales, d’un dentiste, d’un psychologue avec des secouristes des sapeurs-pompiers s’étaient rendu sur le terrain pourvus de tous les moyens matériels nécessaires qui comportent une ambulance médicalisée, avec tous les équipements nécessaires, un véhicule pour le transport des médicaments et un autre pour les communications. Le dessein de cette caravane, selon ses initiateurs, a pris en considération que les zones isolées et reculées sont en général dépourvues de centres de santé et dont les habitants éprouvent beaucoup de difficultés à se déplacer vers ces centres qui sont situés dans les autres localités ou communes. C’est ainsi que lors des consultations,les médecins ont pu découvrir au niveau d’Aïn El-Kebira et de Boursane Abdallah, 16 cas de malades qui ont été auscultés avec délivrance d’ordonnances et de médicaments surtout pour les malades chroniques, en sus de conseils afférents au traitement et à la prise des médicaments. Sur ce volet, il est encore indiqué que les maladies découvertes chez les adultes concernent, notamment, des pathologies touchant le cœur, l’hypertension artérielle, le diabète, dont certains des malades ne savaient même pas qu’ils étaient atteints. Pour les enfants, l’équipe médicale a décelé surtout des cas de maladies respiratoires, de pneumonie, de grippe, de fièvre. Sur la même lancée , il faut noter aussi que le directeur de l’Agence de développement social (ADS), partie prenante de l’opération, a relevé dans son état des lieux en matière de couverture sanitaire des zones en question, qu’elles n’ont pas, pour la plupart de salle de soins et lorsqu’elles en ont ce sont les équipements et l’encadrement qui manquent. Reste que de son côté le représentant de la wilaya a estimé, lors de son intervention, qu’il est heureux de constater l’ajout de cette nouvelle mission de dépistage et de prévention des maladies parmi les couches les plus humbles des régions isolées et reculées à la Protection civile, qui est réputée surtout dans la lutte contre les incendies et les catastrophes naturelles, mais sont également utiles à la société en dehors de ces situations difficiles.

Maâlem Abdelyakine

Related posts

Université de Tizi Ouzou : des enseignants montent au créneau

courrier

Supérettes : une nouvelle tendance commerciale à Annaba

courrier

Constantine : Raccordement de 570 foyers au réseau du gaz naturel à ouled rahmoun

courrier

Université d’été de l’UNFA à Aïn Témouchent : le développement durable et les énergies renouvelables au menu

courrier

El Oued : Plus de 54 000 personnes vaccinées contre la rougeole durant la campagne de rattrapage

courrier

Boumerdès : 750 000 alevins de daurade pour deux fermes aquacoles à Cap Djinet

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.