Saâdane-Belmadi

Classement des meilleurs coachs africains de l’histoire : Belmadi et Saâdane dans le Top 7

L’ancien sélectionneur national, Rabah Saâdane, tout comme l’actuel patron des Verts, Djamel Belmadi, figurent dans le Top 7 des meilleurs coachs dans l’histoire du football africain choisis par le site spécialisé ‘’Afrique Sports’’.
Dans cette liste on peut constater la présence de la ‘’crème’’ des techniciens africains, à l’image de l’Egyptien Hassan Chehata, qui a réussi à offrir à la sélection de son pays trois coupes d’Afrique de suite lors des éditions de 2006/2008/2010. Néanmoins, sa joie n’était pas complète après avoir échoué à passer l’écueil de l’Algérie lors du match barrage qualificatif au Mondial-2010.
Outre Chehata, les deux sénégalais, Aliou Cisse, qui a perdu la finale de la précédente édition de la coupe d’Afrique des nations contre l’Algérie, et Lamine Ndyay, figurent eux aussi parmi les sept meilleurs drivers dans l’histoire du continent, en plus du Nigérian, feu Stephane Kichi, et du congolais Florent Ibeng. Il est clair qu’il s’agit là d’une distinction de premier ordre pour Belmadi en particulier, vu qu’il a vite gravi les échelons, lui n’a pas pourtant pas une grande expérience à la barre technique des sélections. Avant de prendre en main la sélection algérienne, il avait eu un court passage sur le banc de l’équipe nationale du Qatar, rappelle-t-on. Cela ne l’a pourtant pas empêché de dominer tous ses adversaires lors de la précédente CAN avant de mener ses joueurs pour monter sur la plus haute marche de ce tournoi, alors que personne n’y a cru avant le rendez-vous. Cette consécration avait permis à l’ancien joueur de Manchester City d’être élu, tout logiquement, meilleur entraineur africain de l’année 2019.
Quant à Saâdane, le fait de faire partie du Top 7 des meilleurs coachs africains est une reconnaissance méritée pour sa riche carrière d’entraineur, notamment avec l’équipe nationale qu’il a dirigée dans deux coupes du monde, chose qu’aucun autre technicien algérien n’a réussi à faire.
Aussi, c’est grâce à Saâdane aussi que l’Algérie est revenue sur la scène footballistique planétaire en qualifiant les Fennecs au Mondial-2010 après 24 ans d’absence de ce grand évènement planétaire.
H. S.