Ligue 1

CHAMPIONNAT D’ALGÉRIE 2019-2020 : Le scénario d’une saison blanche n’est pas écarté

La reprise de bon nombre de championnats de football dans le monde, européens notamment, a donné à réfléchir à la Fédération algérienne de football qui a remis, hier, le plan de reprise au ministère de la Jeunesse et des Sport, en vue d’une probable reprise du championnat de Ligue 1.

Toutefois, cette possibilité pourrait ne pas voir le jour, à en tenir compte notamment de l’argument des scientifiques en cette pandémie qui n’est pas prête à connaître son épilogue. En effet, interrogé hier par l’APS, un membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie du coronavirus, reste sceptique quant à la probabilité d’application des mesures sanitaires sur le terrain, et encore moins sur un terrain de football. Ainsi, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre dudit Comité, s’est prononcé hier contre la reprise des championnats de football en Algérie, suspendus depuis mi-mars, estimant qu’une éventuelle annulation de la saison serait « la meilleure décision ».
« Il y a eu un déconfinement partiel, l’autorisation de rassemblements n’a pas encore été décrétée. Donc, je pense qu’il serait mieux d’annuler la saison sportive, afin de préserver la santé de tout le monde. La situation sanitaire au pays est stable, mais pas encore maîtrisable », a affirmé à l’APS le Dr Bekkat Berkani, également président du Conseil national de l’Ordre des médecins, spécialiste des pathologies respiratoires.
La saison footballistique 2019-2020, suspendue depuis le 16 mars en raison du Covid-19, reprendrait ses droits après « la levée du confinement et autorisation de rassemblements », comme décidé lors de la récente réunion du Bureau exécutif de la Fédération algérienne (FAF).
« À partir du moment que les mosquées, écoles, universités et salles des fêtes n’ont pas été autorisés à rouvrir, je ne vois pas l’utilité de poursuivre la saison footballistique, avec tout ce que cela implique comme risque réel pour la santé d’autrui », a-t-il ajouté.
La Fédération algérienne de football vient d’annoncer avoir remis, lundi, au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) le document portant « Mesures envisagées pour la reprise du jeu », en relation avec la pandémie de Covid-19.
« Je suis persuadé que le protocole sanitaire ne sera pas respecté par les clubs. La preuve : la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 a décidé de rendre le port du masque de protection obligatoire, mais il y a des personnes qui ne respectent pas encore cette mesure ».
Avant de conclure : « Il ne faut pas compliquer davantage la situation en relançant la compétition sportive. Le football est un sport de contact, donc le risque est partout : sur le banc, dans les vestiaires et dans l’enceinte sportive en général. Donc, je plaide pour un report où carrément l’annulation de la saison, c’est la meilleure décision qu’on puisse prendre aujourd’hui ».
La feuille de route retenue par la FAF consiste à poursuivre le reste de la saison 2019-2020 des Ligues 1 et 2 sur 8 semaines, après une période de préparation de 5 à 6 semaines, quelle que soit la date qui sera arrêtée par les pouvoirs publics.
S’ensuivra une phase de repos total d’au moins une semaine aux joueurs puis une autre active d’un mois qui amorce le début de la période d’enregistrement. Ce n’est qu’après cette phase que la nouvelle saison débutera à une date à arrêter ultérieurement.
Présidée par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution du Covid-19 est composée notamment du Dr Djamel Fourar (porte-parole), du Dr Mohamed Bekkat Berkani, du professeur Ryad Mahyaoui, spécialiste en réanimation médicale ou encore du professeur Elias Akhamoukh, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de Tamanrasset.
R. S.