Belhimer reçoit l'ambassadeur du Portugal

Belhimer reçoit l’ambassadeur du Portugal

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a reçu samedi à Alger l’ambassadeur du Portugal en Algérie, Luiz de Albuquerque Veloso, avec lequel il a passé en revue les moyens de renforcer et de promouvoir la coopération entre les deux pays, indique un communiqué du ministère. « Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Pr. Ammar Belhimer, a reçu, aujourd’hui au siège du ministère, l’ambassadeur du Portugal en Algérie. Les deux parties ont passé en revue les moyens de renforcer et de promouvoir la coopération entre les deux pays », précise le communiqué. Les deux parties ont également évoqué « les moyens de promouvoir le partenariat entre l’Algérie et le Portugal et de consolider les liens d’amitié entre les peuples des deux pays », conclut la même source.

Pandémie : quand l’OMS refroidit les esprits
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a exhorté vendredi les gens à ne pas gâcher l’espoir créé par les vaccins, en relâchant leurs efforts face à la pandémie, qui fait toujours rage dans de nombreux pays. Cette mise en garde arrive alors que le système Covax, créé pour distribuer plus équitablement les vaccins anti-Covid, a enfin permis cette semaine de commencer à immuniser dans des pays qui en étaient privés jusque-là. Environ vingt millions de doses ont ainsi pu être envoyées dans vingt pays. La semaine prochaine 31 pays vont s’ajouter à la liste avec 14,4 millions de doses. « C’est un progrès encourageant, mais le volume de doses distribuées à travers Covax reste relativement faible », a souligné le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Il a aussi souligné que les volumes de livraison prévus par Covax d’ici fin mai ne représentent que 2 à 3% des populations des pays récipiendaires, « lorsque d’autres s’acheminent rapidement vers la vaccination de toute leur population dans les prochains mois ». Une critique envers les pays riches qui, sous la pression de leur population, amassent les vaccins, créant de la pénurie pour les moins fortunés. Un nationalisme vaccinal qu’il n’a de cesse de dénoncer. Le docteur Michael Ryan, responsable du programme de gestion d’urgence de l’OMS, a mis en garde contre toute tentation de baisser la garde trop tôt. « Je suis vraiment très inquiet qu’on pense que le plus dur est derrière nous. Ce n’est pas le cas », a-t-il lancé lors d’une conférence de presse à Genève. « Les pays vont replonger dans une troisième ou quatrième vague si nous ne faisons pas attention », a-t-il martelé.

Salat El-istisqa observée dans toutes les mosquées du pays
La « Salat El-istisqa »(rogations pour la pluie) a été accomplie hier à travers les mosquées du pays. Suite à la faible pluviométrie, les fidèles ont invoqué la Clémence du Tout-Puissant pour avoir la pluie sur l’ensemble du territoire national. À cette occasion, les Imams ont exhorté au bien, à la fraternité, à l’entraide et à la tolérance en tant qu’actes à même de rapprocher le fidèle de son Créateur et obtenir la réponse à ses invocations. Le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs avait appelé à accomplir « Salat El-istisqa » (prière pour la pluie) dans toutes les mosquées du pays, à 10h00 avec possibilité de la renouveler, le cas échéant, et ce en raison de la faible pluviosité, voire l’absence de chutes de pluie.

Coup de filet dans un réseau de trafic de drogue à Alger
La brigade de la Police judiciaire relevant de la sûreté de la circonscription administrative de Draria a saisi près de 30 kg de drogue et arrêté quatre suspects constituant une bande criminelle spécialisée dans le trafic de drogue qui étaient sur le point d’écouler leur marchandise dans la capitale, selon les services de la sûreté de wilaya d’Alger.
La brigade de la Police judiciaire a lancé des investigations sur la base d’informations qui ont mené à l’arrestation de deux individus en possession de 4,519 kg de drogue (cannabis), a indiqué la même source, précisant que la perquisition du domicile du principal suspect s’est soldée par la saisie de 24,5 kg de drogue et d’une somme de 594 000 DA.
Tous les suspects dans cette affaire ont été arrêtés, dont le frère du principal suspect et un autre individu faisant l’objet de deux mandats d’arrêt dans deux affaires de trafic de drogue. L’opération s’est également soldée par la saisie de neuf téléphones portables et de deux véhicules.

L’achat du vaccin russe, source de désaccords  à l’UE
La Slovaquie ne renoncera pas au vaccin russe Spoutnik V, a déclaré vendredi dernier, le Premier ministre Igor Matovic sur sa page Facebook. Face aux remous provoqués au sein de l’UE par l’achat du vaccin russe Spoutnik V, le Premier ministre de la Slovaquie, Igor Matovic, a exclu la possibilité de le renvoyer car il «sauvera des vies» dans son pays.
Il a noté qu’«il y avait eu beaucoup de bruits» lorsque deux millions de doses étaient arrivées dans le pays. Bien que la Slovaquie fasse «partie intégrante de l’Union européenne», elle ne refusera pas de sauver les gens du Covid-19 simplement parce que le vaccin a été fabriqué en Russie, explique le chef du gouvernement avant de lancer, à ses partenaires de l’UE «je ne suis pas un tueur» ajoute-t-il.
Le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Clément Beaune, a fait part le 5 mars dernier, à RTL, de son désapprobation à l’achat du vaccin russe par certains pays européens, en appelant à «ne pas sortir de ce cadre européen», faisant fi des conséquences des retards d’approvisionnement de pays européens de vaccins contre le Covid 19 et ses variants , alors que d’autres ont été bien lotis.

Premiers pas sur Mars du rover Perseverance
Le rover Perseverance de la Nasa a fait tourner ses roues avec succès sur Mars pour la première fois depuis son atterrissage il y a deux semaines, en se déplaçant de quelques mètres, a annoncé l’agence spatiale américaine vendredi. Lors de ce premier trajet réalisé jeudi après-midi, et destiné à vérifier le bon fonctionnement du système, le véhicule, équipé de six roues, a avancé de 4 mètres, puis a effectué une rotation sur lui-même vers la gauche, avant de réaliser une manœuvre arrière sur environ 2,5 mètres. En reculant, Perseverance a ainsi pu prendre une photo de ses propres traces de roues sur le sol martien, publiée par la Nasa. Au total, le rover, qui fait la taille d’un gros SUV, a parcouru six mètres et demi en 33 minutes. Un autre trajet un peu plus long était prévu vendredi, et peut-être également hier, si tout se passait bien. Le véhicule sera capable de parcourir 200 mètres par jour martien (des journées très légèrement plus longues que sur Terre). Il se déplace cinq fois plus vite que Curiosity, l’autre rover de la Nasa encore en activité sur Mars. Perseverance a atterri le 18 février dans le cratère de Jezero, dont les scientifiques pensent qu’il abritait, il y a 3,5 milliards d’années, un profond lac. Le but de la mission est d’y collecter des échantillons de roches qui seront rapportés sur Terre par une mission ultérieure, afin d’y chercher des traces de vie ancienne sur la planète rouge.

Trump rattrapé par l’affaire de l’assaut du Capitole
Le représentant démocrate Eric Swalwell, l’un des neuf responsables du procès en destitution, a déposé vendredi une plainte devant la justice, accusant l’ancien président Donald Trump d’avoir encouragé l’émeute meurtrière du Capitole du 6 janvier. Les 65 pages du procès civil accusent l’ancien président, son fils aîné Donald Trump Jr, l’avocat Rudy Giuliani et le représentant républicain Mo Brooks d’avoir conspiré pour bloquer la victoire électorale du président Joe Biden, d’avoir incité à l’émeute du Capitole, d’avoir aidé et encouragé des voies de fait, d’avoir commis des crimes fondés sur des préjugés, ainsi que d’avoir infligé intentionnellement une détresse émotionnelle. « Les événements horribles du 6 janvier ont été une conséquence directe et prévisible des actes illégaux », indique la plainte, ajoutant : « En tant que tels, les défendeurs sont responsables des blessures et des destructions qui ont suivi ». Il s’agit du deuxième procès intenté par un membre du Congrès en exercice pour reprocher à M. Trump d’avoir incité à l’émeute. Le président du Comité de la Chambre des représentants sur la sécurité intérieure, Bennie Thompson, ainsi que le groupe de défense des droits civils, la National Association for the Advancement of Colored People, ont déposé leur propre plainte contre MM. Trump et Giuliani le mois dernier, les accusant d’avoir conspiré pour empêcher le Congrès de confirmer la victoire de M. Biden. L’émeute a interrompu le décompte des votes électoraux au Congrès en passe d’entériner la victoire de Biden le 6 janvier, tout en faisant cinq victimes, dont un policier du Capitole.