benzianep3

ALORS QUE L’UNIVERSITÉ ENTAME LES ACTIVITÉS PEDAGOGIQUES À DISTANCE : Benziane à l’écoute des partenaires sociaux

En prévision de la rentrée universitaire, prévue le 15 décembre prochain, intervenant dans un contexte de crise sanitaire, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Abdelbaki Benziane, a rencontré, hier, les représentants des syndicats des enseignants.
D’emblée Benziane a déclaré que les établissements universitaires ont commencé à organiser des activités pédagogiques et éducatives selon le mode d’enseignement à distance (EAD) avant de passer, après deux semaines, en mode présentiel, sans donner plus de détails, il annonce un programme dédié au enseignants concernant les technique de communication avec les étudiants. « Cela (la reprise des cours) se fera selon des mécanismes de régulation et un protocole opérationnel élaboré spécialement pour ce fait ». Indiquant que le MERS suivra et évaluera ce processus qui rentre dans la stratégie du ministère, afin d’assurer l’amélioration de la formation, la recherche et le savoir, soulignant dans le même cadre, que depuis juillet 2020 le MERS a signé plusieurs conventions et contrats à ce titre « nous avons travaillé pour soutenir les universités, les grandes écoles et les centres de recherche, pour leur permettre de répondre aux défis de la conjoncture actuelle » dit-t-il. Egalement, a poursuivi le premier responsable du secteur de l’enseignement supérieur depuis lors « nous avons accédé à l’ouverture de plusieurs grands ateliers, sans oublier le rôle important que nous avions accordé à l’université et aux nouveaux diplômés en les intégrant dans la vie économique et sociale », rappelant par la même occasion les différents accords et contrats signés avec d’autres universités étrangères afin de tisser des relations entre les pays et créer des projets et un climat de travail. Dans ce volet, Benziane n’a pas manqué d’indiquer que plusieurs contrats ont été signés aussi avec des instituts, des centres de recherche, et des entreprises économiques et industrielles à l’instar des conventions avec le secteur de l’industrie et des mines, la pèche, la poste et les télécommunication (TIC), et aussi avec le groupe pharmaceutique Pfizer.

Les résidences universitaires ne recevront que le tiers des étudiants
Revenons à la rencontre d’hier, où le ministre a reçu le partenaire social pour discuter des grands axes qui concernent ce rendez-vous important, notamment le côté prévention contre la Covid-19 et le bon déroulement des cours dans ces conditions pour éviter le maximum les défaillances, surtout après avoir enregistré certaines dans le secteur de l’éduction, qui compte jusqu’à aujourd’hui pas mal de cas de contamination par cette pandémie dont plusieurs établissements à travers des wilayas du pays étaient obligés de refermer leurs portes. À ce titre, et après son annonce samedi passé de la date du retour aux universités, le ministre de l’Enseignement supérieur a indiqué que cette dernière qui était prévue initialement le 22 novembre, fera de manière graduelle, en respectant les conditions et le protocole sanitaire qui sera mis en place par le ministère en collaboration avec le partenaire social et approuvé par le comité scientifique de suivi de l’évolution du Coronavirus. D’ailleurs, il indiquera lors de sa réunion avec les syndicats du secteur, que les « résidences universitaires recevront le tiers des étudiants, en appliquant un protocole sanitaire strict, révélant en outre la signature d’une convention avec le ministère du transport pour faciliter cette opération (le transport ndlr) sur les étudiant ». Pour rappel, dans un communiqué du premier ministère, Abdelaziz Djerad a appelé les inspecteurs de l’éducation, à tous les niveaux, à adopter une surveillance continue, et stricte, et ceci afin d’enquêter sur le respect du protocole sanitaire applicable et les mesures réglementaires prises par les autorités publiques. Selon la même source, ce système sera renforcé par les visites d’équipes de santé qui assureront le suivi et la santé des étudiants. Pour rappel, le protocole sanitaire proposé par le MERS afin d’entamer l’année universitaire 2020-2021 avec moins de risque de contamination et d’infection à la Covid-19 portant sur les conditions d’hygiène au niveau des campus et des Résidences universitaires (désinfection des lieux, aération des campus et RU), la mise en place des mesures de protection et de prévention, tel que le port du masque, démultiplier les points de lavage, interdire les regroupements, respect de la distanciation physique et gérer le flux des étudiants. Par ailleurs, et sur le même sujet, nous avons essayé de joindre, hier, à maintes reprises le Coordinateur national du Conseil national des enseignants du supérieur Abdelhafid Milat pour nous donner plus d’informations sur la rencontre qui a eu lieu, hier, au siège du ministère où il a été discuté sans doute les trois scénarios envisagés par le MERS pour le déroulement de ce rendez-vous, mais en vain.
S. Oubraham