Algérie poste

Algérie Poste plafonne les retraits

La direction générale d’Algérie Poste a ordonné aux directeurs des différents bureaux de poste au niveau national de limiter les retraits à cent mille dinars algériens. Cette mesure a pour but de faire face à la crise de liquidité que vit l’entreprise algérienne depuis de nombreuses semaines. Ainsi, les Algériens ne peuvent plus retirer des sommes dépassant les dix millions de centimes. C’est ce qu’a fait savoir Algérie Poste dans un communiqué en indiquant avoir décidé de « plafonner, exceptionnellement et temporairement, les opérations de retrait d’espèces dans les guichets à hauteur de cent mille dinars (100.000 dinars) par client et par jour ». Selon la société algérienne, cette mesure vise à optimiser « les flux des retraits des liquidités dans les bureaux de poste durant cette période sanitaire exceptionnelle (Covid-19) » et de « satisfaire tous les clients d’Algérie Poste particulièrement les fonctionnaires, les salariés et les retraités ». Par ailleurs, Algérie Poste a souligné à ses clients voulant disposer de leurs avoirs afin de faire face à des dépenses dépassant les dix millions de centimes qu’ils peuvent toujours recourir à d’autres moyens de paiement scripturaux.

L’Égypte installe des armes russes en Libye
Des photos qui circulent largement sur les réseaux sociaux depuis mi-juillet, semblent indiquer qu’un système de défense anti-aérien russe a été déployé en Libye, non loin du port de Ras Lanouf, un terminal pétrolier situé à quelques 600 km à l’est de Benghazi. Parallèlement, des comptes Twitter proches du pouvoir égyptien affirment que Le Caire a déployé ces missiles dans l’Est libyen, mais le pouvoir garde le silence. En février dernier, les autorités égyptiennes avaient cependant affirmé qu’elles avaient déployé neuf systèmes de défense anti-aérien S300 à la frontière avec la Libye.
Les autorités égyptiennes gardent le silence sur ce déploiement de missiles anti-aérien russe S300 dans l’est et le sud libyens, mais ne le nient pas. Pour quiconque connaît Ras Lanouf, il n’y a pas de doute : les photos qui circulent ont été prises là-bas, pas très loin du port de ce terminal pétrolier.
Elles montrent des tubes lanceurs de missiles et des radars qui s’emploient avec le système S300. Ces missiles seraient déployés également près de Syrte, dans le centre, et à Al Joufra dans le sud de la Libye. Selon plusieurs spécialistes questionnés par le magazine américain Forbes, il n’y a pas de doute non plus, les photos montrent bien des matériels en rapport avec le S300 russe.

Un « takfiriste arrêté en Tunisie
La sous-direction de lutte contre le terrorisme à Gafsa a réussi à arrêter, jeudi soir, un takfiri, la trentaine, originaire de la délégation de Mdhilla, soupçonné d’appartenir à une organisation terroriste.
Le suspect a fait l’apologie du terrorisme via les sites des réseaux sociaux. Il sera transféré au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme de Tunis pour complément d’enquête, a indiqué une source sécuritaire.

La direction de l’ES Sétif saisit le président
Azzedine Arab, président du conseil administratif de la Société sportive par actions (SSPA) Black Eagles chargée de la gestion de l’ES Sétif, se dit prêt à saisir le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Cette démarche intervient suite à la décision de la FAF, privant l’Entente de Sétif de la participation à la Ligue des champions d’Afrique. Azzedine Arab a déclaré que la SSPA Black Eagles a contacté la CAF concernant la participation de l’ESS à la Ligue des champions. Il ajoute, par ailleurs, que la société va adresser une lettre ouverte au président Abdelmadjid Tebboune, pour dénoncer ce qu’il a qualifié de « Hogra ». « Je ne me suis pas arrêté un moment pour faire entendre la voix du club » déclare-t-il. Rappelons que le bureau fédéral de la FAF a décidé d’écarter l’ES Sétif, comme représentant de l’Algérie en Ligue des champions au profit du MC Alger.
Concernant le cas de Fahd Helfaya, le président de la SSPA Black Eagles déclare que sa société ne l’a pas oublié. En outre, il affirme que l’affaire est entre les mains de la justice et que tout le monde attend le jugement. Arab a révélé aussi qu’il avait rencontré jeudi dernier d’anciens joueurs de l’ESS pour leur expliquer sa stratégie et sa démarche sur l’avenir du club.

Est-ce qu’on cache des choses au ministre de la Santé !
Pareil questionnement s’impose à partir du moment que nous avons obtenu la confirmation que le centre de rééducation fonctionnelle d’Azur-plage a repris du service depuis quelques jours, comme nous avons pu le constater de visu, et tel que nous l’ont confirmé auprès de certains témoins bien informés, alors que le département ministériel de Benbouzid soutient que cette structure aurait été exclusivement réservée à s’occuper des patients atteints du coronavirus. Pendant ce temps, on conseille aux gens que la paralysie des membres supérieurs menace de recourir à une… balle de tennis. Décidemment, quelle triste époque nous vivons !

Guardiola révèle le contenu de sa discussion avec Zidane
Les deux meilleurs entraineurs du monde qui comptent à eux deux, cinq Ligues des champions, trois pour le Français avec le Real Madrid (2016, 2017 et 2018), et deux pour le Catalan, avec le FC Barcelone (2009 et 2011), semblaient particulières complices. Interrogé sur le contenu de leurs échanges, le coach des Citizens a confié en conférence de presse: « Je l’ai félicité pour la Liga, je l’ai interrogé sur sa famille. J’espère qu’un jour nous pourrons dîner et parler de tout. » a répondu Pep Guardiola qui est le premier entraîneur à battre Zinedine Zidane de la Ligue des champions dans une confrontation à élimination directe.

MBS aurait envoyé des assassins au Canada
Le prince héritier d’Arabie saoudite a envoyé une équipe d’assassins au Canada afin de traquer et de tuer un ancien haut responsable du renseignement qui en savait trop, affirme une poursuite civile déposée jeudi devant un tribunal aux États-Unis. Selon le document de 106 pages, qui se lit comme un roman d’espionnage, Mohammed ben Salmane a orchestré diverses tentatives pour faire taire Saad Aljabri, qui a le statut de résidant permanent au Canada. Le document décrit Aljabri comme un expert des questions de sécurité nationale et de lutte contre le terrorisme.
À ce titre, peu de gens en savent plus sur ben Salmane que lui, notamment sur les transactions commerciales du prince et la création d’une équipe de mercenaires personnels appelée l’escadron du Tigre.
La poursuite dit que ces mercenaires sont à l’origine du meurtre d’un journaliste du Washington Post Jamal Khashoggi au consulat saoudien en Turquie en 2018.

Mis aux poings
« Saïd Amara est une légende du football algérien», Gianni Infantino, président de la FIFA.

Merci pour cet hommage on ne peut plus mérité.

« Ce qui a fait la grandeur de la France c’est la décolonisation, pas la colonisation », Benjamin Stora historien, spécialiste de l’Algérie.

Quand les armes se taisent certains –crétins- continuent…