Madjer

AFFAIRE DES JOURNAUX El-BALAGH et EL-BALAGH ERRIADHI : Madjer auditionné par le juge

L’ancien sélectionneur de l’équipe nationale de football, Rabah Madjer, est rattrapé par l’affaire des journaux « El-Balagh » et « El-Balagh Erriadhi » -dont il était copropriétaire- concernant notamment l’enquête sur l’obtention de la publicité de l’ANEP. Convoqué jeudi passé par la 15e chambre du tribunal de Sidi M’hamed, l’ancienne vedette du football national s’est présenté et s’est expliqué devant le juge instructeur. Au sortir du tribunal de Sidi M’hamed, Rabah Madjer a révélé, dans une déclaration au journal arabophone public « Echaâb », que sa convocation en justice  concerne « le règlement de quelques détails juridiques » concernant son activité commerciale en lien avec les deux journaux incriminés. L’affaire porte sur l’octroi de la publicité de l’État à deux journaux qui ont pourtant cessé de paraitre. D’ailleurs, le 16 mars 2020, l’Agence nationale d’édition et publicité avait révélé que la Sarl Bahia Presse (éditrice) avait procédé, le 2 février 2020, à la dissolution de son entreprise sans aviser le contractant, à savoir l’ANEP-EPE/SPA. Selon des informations concordantes, Madjer avait présenté de documents attestant que son journal était imprimé et publié lorsqu’il bénéficiait de la publicité étatique. Soulignant que durant la période de sa gestion du journal, il payait régulièrement des impôts et des frais d’impression. « Je me suis présenté en compagnie d’un ami devant la justice dans le cadre d’’une affaire liée à une société de médias que je gérais auparavant », a-t-il indiqué, soulignant  qu’il était « absent lorsque le journal El-Balagh avait été fermé ».
R. S.