Concert de Soolking

AFFAIRE DE L’INCIDENT MORTEL DU CONCERT DE SOOLKING AU STADE DU 20 AOÛT 1955 : Trois prévenus placés en détention provisoire

Dans le cadre de l’enquête déclenchée après le drame survenu lors du concert-événement de Soolking, organisé le 22 août dernier au stade du 20 Août 1955 et qui a coûté la vie à cinq jeunes, le juge d’instruction chargé de ce dossier a ordonné le placement en détention provisoire de trois inculpés parmi les personnes chargées de l’organisation de ce concert. C’est du moins ce qui a été affirmé par le tribunal de Sidi M’hamed, dans un communiqué de presse.
«Après finalisation des investigations préliminaires engagées au sujet de cet incident tragique survenu lors du concert organisé le jeudi 22/08/2019 au stade du 20 août 1955 à Belouizdad ayant fait 5 morts, les parties à l’instance ont comparu devant nous le 09/09/2019 pour qu’une mise en inculpation soit prononcée à l’encontre des personnes impliquées dans cette affaire », a précisé, à cet effet, cette juridiction. « Après avoir auditionné les prévenus, le juge d’instruction chargé du dossier a ordonné le placement en détention provisoire de 3 inculpés parmi les personnes chargées de l’organisation dudit concert», a précisé le communiqué, sans dévoiler les noms de ces personnes, ni la fonction qu’elles exerçaient.
L’enquête judiciaire se poursuit toujours pour définir les responsabilités, a encore souligné le tribunal dans le document.
Pour rappel, l’ex-directeur général de l’Office national des droits d’auteur et des droits voisins (ONDA), Samy Benchikh, a été lui aussi placé en détention provisoire le lundi 9 septembre dernier, et ce, peu de temps après son limogeage par le Premier ministre, Noureddine Bedoui. Outre l’ex-Dg de l’Onda, le juge d’instruction a décidé, durant le même jour, de placer un responsable d’une entreprise d’assurance et celui d’une entreprise de sécurité ayant travaillé avec l’ONDA lors de l’événement, sous mandat de dépôt, tandis que onze (11) autres personnes ont été placées sous contrôle judiciaire.
Rappelons, entre autres, que l’APC de Mohamed Belouizdad a décidé la fermeture de ce stade et la suspension de son directeur suite à un autre incident ayant causé le décès d’un enfant.
«La décision de fermeture du stade du 20 août 1955 intervient suite à la mort, au niveau de ce stade, de 6 personnes, dont 5 dans la bousculade survenue lors d’un concert animé par le rappeur algérien Soolking, le 22 août, et un enfant de quatre ans suite à la chute d’une des portes métalliques du stade», avait précisé l’APC. Dans le même cadre, une commission technique a été chargée d’inspecter le stade et d’élaborer un rapport détaillé dans ce sens.
Lamia B.