Sellal

AFFAIRE DE CORRUPTION DANS LA WILAYA DE BÉJAÏA : Sellal acquitté et Rahiel écope de 3 ans de prison ferme

Le Pôle pénal spécialisé dans la lutte contre le crime financier et économique du Tribunal de Sidi M’hamed, Alger, a condamné, hier , l’ancien directeur de Cabinet du Premier ministère, Mustapha Karim Rahiel, à 3 ans de prison ferme assortis d’une amende de 500 000 DA, tandis que l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal a été acquitté, dans des affaires liées à la corruption dans la wilaya de Béjaïa.
Dans le cadre de la même affaire, l’homme d’affaires Laâlaoui Mahmoud a écopé de deux ans de prison ferme assortis d’une amende de 100 000 DA, tandis que l’ancien wali de Béjaïa, Ouled Salah Zitouni et l’ancien secrétaire général de ladite wilaya, Idir Brahim, ont été acquittés. Les accusés Rahiel et Laâlaoui ont été condamnés à verser in solidum 100 000 DA d’indemnité au Trésor public. Pour rappel, le Pôle pénal spécialisé dans la lutte contre le crime financier et économique du Tribunal de Sidi M’hamed avait requis, lundi dernier, une peine de sept (7) ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million DA à l’encontre de l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Une peine de trois (3) ans de prison ferme et une amende de 100.000 DA ont également été requises à l’encontre de son directeur de cabinet, Mustapha Rahiel, de l’ancien wali de Béjaia, Ouled Salah Zitouni et de l’ancien secrétaire général de la wilaya, Idir Brahim, ainsi que de l’homme d’affaires Laâlaoui Mahmoud. L’ancien Premier ministre et son directeur de cabinet sont poursuivis dans des affaires de corruption dans la wilaya de Béjaïa, notamment pour « abus de fonction et octroi d’indus avantages.

Le procès de l’ex-ministre Hattab reporté au 8 décembre
Le Pôle pénal spécialisé dans la lutte contre le crime financier et économique au Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a reporté, hier, le procès de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab au 8 décembre prochain. Ce procès a été reporté trois fois, en raison de l’absence de la défense qui boycotte l’action judiciaire du 29 novembre au 02 décembre, en contestation contre le système fiscal appliqué dans la loi des finances (LF) 2022, adoptée récemment par les deux chambres du parlement. Mohamed Hattab est poursuivi pour « dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d’indus avantages » lorsqu’il qu’il était wali de Mostaganem.

… et celui de l’ex-Wali de Djelfa et ses co-accusés renvoyé au 6 décembre
Le Pôle pénal spécialisé dans les crimes financiers et économiques du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a décidé, hier, de reporter au 6 décembre prochain, le procès de l’ancien wali de Djelfa, Hamana Guenfaf et ses co-accusés poursuivis dans des affaires liées à la corruption. La décision de report est intervenue après que tous les accusés aient réclamé la présence de leur défense. Les avocats étaient absents à cette séance en raison de leur boycott de l’action judiciaire du 29 novembre au 02 décembre pour dénoncer le système fiscal appliqué dans la loi de finances (LF) 2022 adoptée récemment par les deux chambres du parlement.
R. N.