15.9 C
Alger
2 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
Spor

Abou Ridha annonce le soutien de l’Egypte pour l’Algérie en vue de l’organisation de la CAN-2017

C’est dans un peu moins d’un mois et demi que la CAF, via son comité exécutif tranchera sur le pays appelé à abriter la prochaine coupe d’Afrique des nations en 2017 en remplacement de la Libye qui s’est désistée de l’organisation de cette décision, en raison des conditions sécuritaires régnant dans ce pays. Tout le monde sait d’ailleurs que l’Algérie s’est portée candidate pour le prochain rendez-vous continental. Mieux, les pouvoirs publics, et pas seulement la FAF, misent énormément sur la tenue en Algérie de la prochaine fête du football africain. Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, va même jusqu’à prédire une épreuve inédite si l’Algérie aurait cet honneur d’accueillir l’évènement. Il se trouve toutefois que notre pays n’est pas le seul en course en ce sens qu’ils sont pas moins de six autres pays à avoir postuler pour l’organisation de la prochaine édition, sachant que le verdict final sera rendu le 8 avril prochain au Caire.
Et parmi ces pays, l’on peut citer l’Egypte. Ce dernier qui traverse une situation difficile sur le double plan politique et sécuritaire. Le nouveau drame survenu il y a quelques jours en marge d’un match de championnat local entre Zamalek et Ennepi faisant environ 20 morts et plusieurs blessés parmi les supporters du premier club, pousse à présent les autorités de ce pays à songer au retrait de leur dossier de candidature. En tout cas, Hani Abou Ridha, la personnalité influente au sein du football égyptien, et membre des bureaux exécutifs de la CAF et de la Fifa, a lancé une initiative visant à se désister de la candidature d’Egypte au profit de l’Algérie.
C’est lui-même qui l’a déclaré d’ailleurs dimanche soir au cours d’une émission sportive d’une chaine de télévision égyptienne, révélant au passage qu’il a fait part de cette proposition au président de la fédération locale de la discipline Djamel Allam. Abou Rida a jugé, en outre, que les chances de l’Algérie de s’offrir l’organisation de la prochaine CAN sont très grandes, et qu’il était même sûr que le dernier mot dans la course reviendrait aux Algériens, informant que dans les règles de la CAF, la priorité sera donnée aux pays n’ayant pas déjà organisé une CAN ou ils l’ont organisé depuis plusieurs années, à l’image de l’Algérie qui avait abrité l’évènement une seule fois dans l’histoire, soit en 1990 avec à la clé le seul trophée continental des Verts.
Abordant la précédente CAN déroulée en Guinée équatoriale qui a remplacé le Maroc au pied levé, le responsable égyptien s’est dit satisfait des conditions dans lesquelles s’est déroulée la compétition, surtout par rapport aux circonstances dans lesquelles la Guinée équatoriale a hérité de l’organisation du tournoi.
Hakim S.

Related posts

CAN 2017 : le dossier algérien a-t-il vraiment des chances de réunir les suffrages ?

courrier

Ligues 1 et 2 : L’interdiction d’une avance sur salaires entre «adhésion et appréhension»

courrier

En vue du match face au Bénin : Les Verts à pied d’œuvre à Cotonou

courrier

Zoubir Aichaine (DTN de la FAH) : «Nos objectifs sont atteints»

courrier

Riyad Mahrez : «Mes débuts avec Man City étaient difficiles»

courrier

Ligue 1 (28e journée) : Le leader sur du velours, choc au 5-Juillet

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.