Les jeunots des Verts

Tournoi UNAF (U17)/Algérie-Tunisie au stade du 5-Juillet (14h30) : Les jeunots des Verts à un point du bonheur

La dernière et unique fois que la sélection algérienne a disputé une phase finale de la coupe d’Afrique des nations de cette catégorie remonte à 2009. A l’époque, les jeunots algériens devaient cette participation à l’organisation par le pays de cette épreuve qu’ils ont terminée à la deuxième place, synonyme d’une qualification au Mondial.
Mais depuis, aucune sélection de cette catégorie (et même des autres sélections des jeunes) n’a réussi à participer à une phase finale de la CAN. Après de longues années de disette, les protégés de l’entraineur Lacette ont une occasion inouïe pour mettre un terme à toutes ces années de disette.
En effet, les U17 algériens auront besoin seulement d’un nul cet après-midi contre leurs homologues de la Tunisie pour se qualifier à la CAN qui aura lieu dans quelques semaines au Maroc.
Il s’agit du dernier match du tournoi de l’UNAF qualificatif à la CAN. Une finale qui s’annonce très disputée contre une bonne équipe tunisienne qui s’est imposée lors de son premier match contre la Libye (2-1), soit l’adversaire que l’Algérie a battu lors de la rencontre inaugurale du tournoi sur le score de 3-2. Bénéficiant donc de l’avantage du goal-average, les jeunes algériens vont tenter d’en profiter pour valider leur billet pour le rendez-vous marocain. Et même si un nul arrangerait largement leurs affaires, du côté du staff technique, l’on compte aborder le match avec la ferme intention de l’emporter.
«Détrompez-vous, le sélectionneur national n’a pas préparé ses poulains pour faire match nul. Ils joueront encore une fois pour la gagne, car ça serait une grave erreur de courir après un match nul, avec tout le risque qui en découle», dira le directeur technique national, Ameur Chafik. Le patron de la DTN reconnaît néanmoins la difficulté de la mission qui attend l’équipe nationale contre une équipe «mieux préparée», a-t-il souligné. Il faut dire qu’Ameur Chafik ne tarit pas d’éloges sur les joueurs bi-nationaux, au nombre de 11, auxquels le staff technique a fait appel pour renforcer les rangs de la sélection à l’occasion de cette compétition, surtout qu’ils ont reçu une très bonne formation au niveau des centres spécialisés des clubs français en particulier.
Les jeunots algériens auront aujourd’hui dans les tribunes un supporter ‘’spécial’’. On fait allusion au sélectionneur national, Djamel Belmadi, qui a fait le déplacement à Alger pour justement encourager les U17.
«Soutenir cette équipe est l’une des raisons qui expliquent mon déplacement à Alger. C’est une épreuve importante pour ces jeunes, tout comme leur participation dans une phase finale de la coupe d’Afrique ou au Mondial», a déclaré le champion d’Afrique à la presse.
Hakim S.