12.9 C
Alger
3 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Ténès : un musée en perspective

La région de Ténès présente les attraits les plus importants de par sa situation géographique, à savoir la mer au nord, les monts du Dahra au sud, et le massif du Zaccar à l’est.
Elle est protégée par deux grands sites. Celui de l’est, qui va de Béni-Haoua à Ténès, forme un très beau paysage verdoyant situé au piémont du Zaccar. La plupart de ces sites forestiers forment des baies telles que celles de Boulecheghal, Téraghnia ou Doumia et bien d’autres plus belles les unes que les autres. Un paysage beau et agréable s’offre aux visiteurs et aux vacanciers d’été comme d’hiver. La côte ouest toujours par rapport à Ténès, dont la bande côtière est plus large que celle de l’est, abrite des plages moins rocheuses, propices à la baignade particulièrement pour les bambins. Quant à celle de l’est ; elle regorge de sites au plus grand bonheur des pêcheurs à la canne, en plongée sous-marine avec l’aide de fusil-harpon ou à l’aide de petites embarcations. D’ailleurs, le site de Sidi-Mérouane, qui abrite le phare du même nom abrite des espèces de poissons assez rares ,dont le célèbre mérou . Les potentialités touristiques de la wilaya, dont le littoral représente 10% de la côte du pays soit 120 km, se concentrent dans la partie nord. Par ailleurs, la ville de Ténès, qui est située à 50 km de Chlef, dispose d’autres ressources car elle englobe, en plus des potentialités balnéaires, de sites touristiques et archéologiques .En effet, un nombre incalculable de sites, des vestiges et monuments de différentes époques et civilisations ayant marqué leur passage sur le sol de ce haut lieu historique et culturel sont recensés d’où l’aspect d’attrait touristique et culturel de la région.
On peut citer entre autres la mosquée de Sidi Maiza, fondée par les Arabes d’Andalousie et classé monument historique le 9 mai 1905, Bab El-Bahr à Vieux-Ténès datant de l’époque médiévale, le ¨Phare de Ténès, la statue de la Vierge ou les canons qui surplombent le port. Les sites de ces deux derniers ont été partiellement aménagés par les services communaux de la ville de Ténès. Quant au cap de Ténès où le phare est implanté, sa constitution géologique se prête éminemment à la formation de cavités souterraines. L’existence de la Cale Génoise qui abrite des grottes souterraines où ont été retrouvés des instruments préhistoriques témoigne du passé lointain de l’antique Carthéna. Cependant, si la région de Ténès recèle de trésors archéologiques et de sites paradisiaques, il n’en demeure pas moins qu’il faut les entretenir. À cet effet, le wali de Chlef vient d’annoncer à l’occasion de la célébration mondiale des monuments et sites qui coïncide avec le 18 avril de chaque année l’inscription au programme de développement de la région d’un musée à Ténès, ainsi que la réhabilitation des plusieurs sites historiques, dont les deux canons qui surplombent la baie de Ténès, la statue de la Vierge Marie , le tombeau « Phénicien » et d’autres monuments et vestiges qui ont connu la gloire au cours des périodes de leurs civilisations respectives.
Bencherki Otsmane

Related posts

Chlef : la CCLS au service du développement agricole

courrier

Boumerdès : sensibilisation sur le cancer du sein

courrier

Annaba : «ruée» sur la carde sauvage

courrier

Tlemcen : Plus de 390 hectares consacrés à la culture du colza

Redaction

Aïn-Defla : Lancement des travaux d’entretien de trois routes nationales

Redaction

Annaba : quand l’informel devient le maître du marché

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.