Lamamra

RAMTANE LAMAMRA À PARTIR DE NEw YORK : « L’Algérie a œuvré pour le règlement du conflit en Ukraine »

« L’Algérie s’impliquera résolument dans les efforts pour le règlement de la crise en Ukraine », a affirmé Ramtane Lamamra, le chef de la diplomatie algérienne. 

Intervenant dans le cadre de la réunion des ministres des Affaires étrangères arabes de six pays arabes membres de la commission arabe de communication avec le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov, il a rappelé la disponibilité de notre pays à œuvrer pour un règlement politique de la crise en Ukraine. Il est à rappeler que les ministres arabes ont discuté avec Serguei Lavrov, les derniers développements de la crise en Ukraine et  les voies et moyens à mettre en œuvre pour permettre aux deux belligérants, l’Ukraine et la Russie, de reprendre les négociations et parvenir à un accord qui mettrait fin au conflit parallèlement aux efforts pour réduire l’impact de la crise sur la sécurité alimentaire et énergétique mondiale. Sur un  autre plan, intervenant dans le cadre de la réunion ministérielle de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), Lamamra a insisté sur la nécessité d’inclure la cause palestinienne parmi les priorités de l’organisation tout en rappelant que l’Algérie qui s’apprête à abriter les 1er et 2 novembre prochains le sommet de la Ligue arabe, ne ménagera aucun effort pour participer aux efforts de paix au Proche orient à travers la relance de l’initiative de paix arabe. Le  voisinage territorial de l’Algérie, a constitué un thème majeur de la rencontre de haut niveau qui s’est tenue à l’initiative du secrétaire général de l’Onu, Antonio Guetteres pour débattre des moyens à mettre en œuvre pour relancer le processus de paix au Sahara occidental. Le chef de la diplomatie algérienne a saisi l’occasion pour évoquer les défis qui se posent à la région du Sahel et le Sahara occidental tout en mettant l’accent sur les efforts déployés par l’Algérie pour consolider la paix au Mali eu égard à son statut de président de la commission de mise en œuvre du processus de paix et de réconciliation issu des pourparlers d’Alger entre les différentes parties du conflit. Il a insisté sur le rôle dans la lutte contre le terrorisme dans la région du sahel à travers une coordination opérationnelle avec les pays du voisinage. Lamamra qui a participé à la réunion de la commission ministérielle du groupe africain de coordination a insisté sur la volonté de l’Algérie d’insuffler un souffle nouveau à la coopération arabo-africaine  et à jeter les ponts pour une véritable coopération entre les groupes arabe et africain.
Slimane B.

LE MAE EGYPTIEN SUR LE SOMMET ARABE
« C’est l’occasion pour renforcer la coopération inter-arabe»

Sur un autre plan, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri,  a rappelé l’importance du 31e  sommet de la ligue arabe qu’abritera l’Algérie les 1e et 2 novembre prochains. Intervenant en marge de sa rencontre avec le Premier ministre libanais, Najib Megati, il a indiqué que c’est l’occasion propice pour resserrer les rangs arabes et consolider la coopération interarabe.  Il n’a pas manqué à cette occasion d’affirmer que cette rencontre est d’une importance capitale pour la relance du rôle de la Ligue arabe et pour jeter de nouvelles bases pour la coopération interarabe.
S. B.